Actualité paie

Actualité paie : ce qui change au 1er octobre 2017

4 octobre 2017 par Alina Popovici - Lecture 3 min.
actualité paie 2017

Actualité paie – RH au 1er octobre 2017 : plusieurs changements sont entrés en vigueur. Parmi eux se trouvent des nouveautés concernant les cotisations assurance chômage, l’interdiction effective de vapoter sur le lieu de travail, quelques revalorisations de grilles de salaires, des nouvelles modalités de mise en œuvre de la VAE  etc. Voici une petite synthèse des principaux changements à prendre en compte dès ce mois-ci.

ACTUALITÉ PAIE AU 1er OCTOBRE : COTISATIONS ASSURANCE CHÔMAGE

A compter du début de ce mois-ci, une  hausse globale de 0.05% (cotisation patronale d’assurance chômage) a été appliquée pour trois ans sur l’ensemble des contrats de travail. Ainsi, le taux total est désormais de 6,45% (4,05% à la charge de l’employeur et 2,40% à la charge du salarié) pour le cas général et de 4,8% part salariale et 9,05% part patronale pour les intermittents de spectacle.

Autre point pour l’actualité paie au 1er octobre est la suppression de l’exonération de cotisation patronale d’assurance chômage pour l’embauche des jeunes de moins de 26 ans en CDI (applicable pendant 3 ou 4 mois selon l’effectif).

La majoration de cotisation patronale d’assurance chômage applicable aux CDD d’accroissement d’activité a été aussi abrogée dès le 1er octobre 2017.

INTERDICTION DE VAPOTAGE DANS LES LIEUX DE TRAVAIL

Un autre changement qui est entré en vigueur dès le 1er octobre 2017 : l’interdiction de vapoter dans les lieux de travail. Celle-là vise les espaces collectifs, en permettant toutefois l’exclusion des bureaux individuels. Les espaces communs, accueillant du public, ne sont pas non plus concernés en principe par cette interdiction.

VAE : NOUVELLES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE

À partir du 1er octobre 2017, les modalités de mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) sont revues. Parmi celles-ci, la plus importante est considérée la diminution des années d’expérience, de 3 années à une année d’expérience professionnelle seulement pour pouvoir présenter un dossier VAE.

REVALORISATION DES RETRAITES

Au début de ce mois-ci, les montants des pensions de vieillesse du régime général sont revalorisés de 0,8%. Pour les pensions dont la date d’effet est le 1er octobre, le montant minimum de retraite (appelé minimum contributif) est égal à 7 615,94 € par an, soit 634,66 € par mois.

LA REFONTE DU COMPTE PÉNIBILITÉ

Une des ordonnances publiées le 23 septembre 2017 simplifié le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Le dispositif reformé s’appelle désormais le compte professionnel de prévention (C2P), avec des obligation allégées pour les employeurs.

Certaines mesures incluses dans cette réforme sont déjà entrées en vigueur au 1er octobre : tous les droits acquis au titre de la pénibilité par les salariés sont conservés et basculés sur le C2P.

Un autre changement dicté par l’ordonnance concerne le financement du compte professionnel de prévention, pris en charge à compter du 1er janvier 2018 par la branche accidents du travail – maladies professionnelles de la Sécurité sociale. A partir de l’année prochaine les entreprises n’auront plus à payer les cotisations attachées à la pénibilité.

Enfin, la réforme prévoit également la sortie de quatre facteurs de risques du fonctionnement du dispositif : posture pénibles, vibrations mécaniques, manutention manuelles des charges et exposition aux agents chimiques dangereux. Ils seront traités dans le cadre de la retraite anticipée pour incapacité permanente. Un décret est attendu pour clarifier les modalités de mise en œuvre de ce changement.

NOUVELLES GRILLES DES SALAIRES

Plusieurs branches ont revu à la hausse leurs grilles de rémunération à partir du 1er octobre 2017. Parmi celles-ci se trouvent :

  • Coiffure (no brochure 3159) – par l’avenant n° 40 du 21 mars 2017;
  • Transports routiers – entreprises de déménagement (no 3085) – par l’avenant n° 15 du 15 mai 2017 ;
  • Imprimeries de labeur et industries graphiques (no 3138) – via l’accord du 16 janvier 2016.

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail