Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH, Paie pratique

Qu’est-ce qu’un CDD d’usage ?

16 août 2016 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.

Le contrat à dure déterminée d’usage (CDD d’usage, CDDU ou contrat d’extra) peut être conclu pour les emplois à caractère saisonnier ou pour lesquels le recours au contrat à durée indéterminée est quasiment inexistant en raison de la nature de l’activité. Nous passons en revue les spécificités de ce dispositif et les conditions nécessaires pour y recourir.

LES CARACTÉRISTIQUES  DU CDD D’USAGE

CDD d'usageLe contrat d’usage est un CDD particulier, permettant aux certains employeurs d’augmenter leurs effectifs au besoin. Il présente plusieurs avantages du point de vue de l’employeur :

  • pas de prime de précarité à payer (indemnité de fin de contrat prévue pour d’autres types de CDD), sauf dispositions conentionnelles contraires
  • reconduction sans limitation dans le temps
  • pas de date de fin précise dans le contrat
  • délai de carence inexistant entre deux contrats

En revanche, ce type de CDD plus souple doit prendre la forme d’un contrat écrit, sur lequel il faut mentionner obligatoirement le motif de recours au CDDU. A défaut, le CDD d’usage pourra être requalifié en CDI.

Le CDD d’usage doit comporter une durée minimale et prend fin avec la tâche pour laquelle il a été conclu.

CONDITIONS DE RECOURS AU CDD D’USAGE

Pour avoir la possibilité de recruter des CDD pour emplois d’usage, l’employeur doit relever d’un des secteurs d’activité définis par l’article D 1242-1 du code du travail (ancienne codification: article D 121-2) dont l’activité est par nature temporaire. Cela pourra être par exemple des « extras » dans :

  • les exploitations forestières
  • le déménagement
  • l’hôtellerie et la restauration, les centre de loisirs et de vacances
  • la réparation navale
  • les spectacles, l’audiovisuel, l’action culturelle, la production cinématographique, l’édition phonographique
  • l’enseignement
  • l’information, les activités d’enquête et de sondage
  • le sport professionnel
  • l’entreposage et le stockage de la viande
  • le bâtiment et les travaux publics pour les chantiers à l’étranger
  • les activités de coopération, d’assistance technique, d’ingénierie et de recherche à l’étranger

Le contrat d’usage n’est pas envisageable dans d’autres secteurs. C’est la nature temporaire des emplois qui justifie le recours aux CDD d’usage.

Attention! Seul certains métiers de ces secteurs d’activité sont concernés : les postes nécessitant un travail régulier tout au long de l’année ne peuvent être comblés par des CDDU.

Par exemple, l’emploi des animateurs de centres de loisirs par des CDD d’usage est autorisé. Par contre, les tâches administratives ou d’entretien, qui présentent un caractère permanent, ne peuvent pas être pourvues par une personne en CDD d’usage.

 

Tags:

Sur le même sujet

Paie pratique
Prime de vacances : quelles sont vos obligations ? 15 janvier 2020

Certaines conventions collectives prévoient une prime de vacances afin de faciliter le départ des salariés en congés. Devez-vous mettre en place une telle prime ? Quelle sont les conditions d’attribution de la prime de vacances ? Est-elle obligatoire pour tous les salariés ? Tout à découvrir dans les lignes qui suivent. PRIME DE VACANCES : CONDITIONS D’ATTRIBUTION L’employeur a […]

Paie pratique
Coiffure : grille des salaires 2020 15 janvier 2020

les salariés de la convention collective de la coiffure (IDCC 2596) conservent la même grille de salaire depuis le 1er 2019. Celle-ci avait été établie par un avenant du 31 mai 2018. Ce dernier a été étendu par un arrêté daté du 20 décembre 2018 et paru au journal officiel le 23 décembre 2018. Salaire […]

Paie pratique
Taux retraite Coiffure et professions connexes 15 janvier 2020

La convention collective de la coiffure (IDCC 2596) a définit de nouvelles classifications pour les emplois techniques et administratifs par les avenants n°23 et 24 du 16 avril 2012. CCN COIFFURE OBLIGATION D’AFFILIATION AGIRC Ils ont été complétés par l’avenant n°1 du 3 juillet 2013 rend obligatoire d’affiliation à l’Agirc des salariés classés échelon 2 […]

FacebookTwitterLinkedInEmail