Conseils RH

CDD à objet défini ou CDD de mission

13 novembre 2014 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.
Bien rédiger le CDD de son salarié

Le Sénat a adopté le 04 novembre un amendement pour le maintien des CDD à objet défini. Issu de la loi de modernisation du marché de travail du 2008, ce dispositif a été mis en place à titre expérimental pour 5 ans à compter du 26 juin 2008, avec une extension d’un an, jusqu’en juin 2014.

Le contrat à durée déterminée à objet défini, ou le CDD de mission, inclue les mentions générales d’un contrat de travail mais comporte des règles d’usage plus strictes.

Le CDD à objet défini cible la catégorie professionnelle des ingénieurs et des cadres et on l’utilise aussi dans la recherche et l’enseignement supérieur. Contrairement à un CDD habituel, ce type de contrat ne peut pas être renouvelé. Il est conclu sur une durée limitée entre 18 et 36 mois.

Pré-requis :

Afin de mettre en place un CDD de mission il faut conclure un accord collectif qui précise les nécessités économiques de l’entreprise pour faire appel à une telle relation de travail et les conditions dans lesquelles ces salariés peuvent bénéficier des garanties de nature à améliorer leur statut professionnel.

Clauses obligatoires :

  • Mention ‘’Contrat à durée déterminée à objet défini’’
  • Le nom et les références de l’accord collectif
  • La description du projet et la mention de la durée prévisible
  • La définition de la mission du contrat avec les tâches précises
  • Les événements ou les résultats qui entraînent la cession du contrat
  • Le délai prévenance de l’arrivée au terme du contrat et la proposition de poursuite de la relation en contrat CDI (l’employeur a 2  mois minimum pour informer le salarié de l’arrivée du terme de contrat)
  • La clause de rupture pour un motif réel et sérieux et le droit du salarié à une indemnité indemnité de 10% de la rémunération totale brute si la rupture se fait à l’initiative de l’employeur
  • Le nom et l’adresse de la caisse de retraite complémentaire et de la mutuelle

Fin du contrat CDD:

  • L’échéance du contrat est la réalisation de la mission
  • La durée d’un tel contrat ne doit pas dépasser 36 mois
  • L’employeur est censé respecter un délai de prévenance d’au moins 2 mois
  • La rupture anticipée peut être établie pour un motif réel et sérieux mais seulement après 18 mois

Garanties pour le salarié :

Les salariés du secteur privé qui effectuent ce type de mission ponctuelle ont le droit aux mêmes garanties que tout autre salarié :

  • aide au reclassement
  • validation des acquis de l’expérience
  • priorité de réembauchage
  • accès à la formation professionnelle continue
  • accès aux moyens disponibles pour organiser la suite de son parcours professionnel durant le délai de prévenance
  • priorité d’accès aux emplois en CDI dans l’entreprise

Le CCD à objet défini a été créé dans la logique de flexibilisation du marché de travail et s’inscrit par la suite dans le principe de simplification de la vie des entreprises. Actuellement on compte 30 accords  d’entreprise et 29 accords de branche qui concluent une convention pour le recrutement des salariés pour la réalisation des projets spécifiques.

Tags:

Sur le même sujet

Travail à l'étranger
Conseils RH
Travail à l’étranger : expatriation ou détachement ? 24 juin 2022

Il peut arriver qu’un salarié, pour remplir des missions confiées par son employeur, se trouve dans une situation de travail à l’étranger. Une fois amené à travailler dans un autre pays, il est légitime de se demander comment le statut du salarié va être impacté. Il existe deux possibilités : Le statut de salarié détaché […]

Qualité de Vie au Travail
Conseils RH
La Qualité de Vie au Travail : définition, principes, impact 23 juin 2022

Parmi les termes les plus courants dans une entreprise, on peut parler de la Qualité de Vie au Travail, ou QVT. Elle est souvent abordée lors des discussions autour des conditions de travail et du bien-être des salariés. Il peut être nécessaire de donner une définition à la QVT : Est-ce la même chose que […]

La transaction entre l'employeur et le salarié
Conseils RH
La transaction entre l’employeur et le salarié 17 juin 2022

Lorsqu’un conflit prend forme entre l’employeur et son salarié, il est possible, pour éviter le recours au Conseil des Prud’hommes, de procéder à une transaction. A la manière de la rupture conventionnelle qui rompt le contrat de travail, il s’agît d’un accord amiable qui a pour but de mettre fin à un conflit existant entre […]

FacebookTwitterLinkedInEmail