Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Salaire apprenti 2019

1 janvier 1970 par Aurélie Moinas - Lecture 3 min.

Le salaire minimum légal pour les salariés en contrat d’apprentissage est calculé en pourcentage du SMIC (10,03 € de l’heure en 2019), en fonction de l’âge et l’expérience de l’apprenti, de la 1ère à la 3ème année. Salaire apprenti : quelles nouveautés sont entrées en vigueur au 1er janvier 2019?

salaire apprenti

SALAIRE APPRENTISSAGE  2019

Suie à la loi « Avenir professionnel » du 5 décembre 2018, un nouveau barème de rémunération minimale pour les contrats conclus à partir du 1er janvier 2019 a été confirmé par un décret du 28 décembre 2018 (JO du 30). Les contrats conclus avant cette date continuent à relever de l’ancien barème.

Trois points majeurs sont à retenir :

  • la rémunération minimale des apprentis âgés de 16 à 20 ans, calculée en pourcentage du SMIC, est revalorisée de 2 points;
  • le salaire des apprentis âgés de 21 à 25 ans reste inchangé;
  • une nouvelle catégorie de rémunération minimale apparaît, pour les apprentis âgés de 26 ans et plus; cela suite au fait que la loi « Avenir professionnel » étend l’âge maximum d’entrée en apprentissage à 29 ans révolus à compter du 1er janvier 2019.

Voici donc les montants à prendre en compte en 2019 pour la rémunération minimale des apprentis, calculés sur la base de 151,67 heures par mois (temps complet à 35H hebdomadaires) :

Salaire 1ère année Salaire 2ème année Salaire 3ème année
Mineur * 410,73,62 €
(27% du SMIC)
593,28 €
(39% du SMIC)
836,67 €
(55% du SMIC)
De 18 à 20 ans 654,12 €
(43% du SMIC)
775,82 €
(51% du SMIC)
1 019,21 €
(67% du SMIC)
De 21 à 25 ans** 806,25 €
(53% du SMIC ou du minimum conventionnel)
927,94 €
(61% du SMIC ou du minimum conventionnel)
1 186,55 €
(78% du SMIC ou du minimum conventionnel)
26 ans et plus 1 521,22 € (100% du SMIC ou du minimum conventionnel)


* Il est possible d’entrer en apprentissage dès 15 ans en suivant une formation Dima (dispositif d’initiation aux métiers en alternance). La durée de cette formation ne peut pas être supérieure à 12 mois et le mineur qui la suit n’est pas rémunéré pendant cette période.

**% inchangé

MAJORATION DU SALAIRE APPRENTI

A noter que le salaire de l’apprenti peut être majoré dans certains cas précis :

  • Si le contrat d’apprentissage est prolongé – majoration de 15 %;
  • Si l’apprenti est déjà titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou technologique – majoration de 15 %;
  • Si la convention collective prévoit une rémunération de l’apprenti supérieure au minimum légal;
  • Si le contrat d’apprentissage contient une clause prévoyant une rémunération plus élevée;
  • Si plusieurs contrats se succèdent :
    • avec le même employeur : la rémunération de l’apprenti doit être au moins égale à la rémunération qu’il touchait en dernière année du précédent contrat (si le salaire en fonction de l’âge est plus avantageux);
    • avec un employeur différent : la rémunération de l’apprenti doit être au moins égale à la rémunération minimale à laquelle il pouvait prétendre durant la dernière année de son précédent contrat (si le salaire en fonction de l’âge est plus avantageux).

Autres particularités :

  • En cas de redoublement, le salaire apprenti sera le même;
  • Lorsqu’un apprenti est mineur chez ses parents, l’entreprise se doit de verser un quart de la rémunération apprenti (minimum) sur un compte bancaire;
  • Pour les apprentis handicapés, il est possible de prévoir une année de plus qu’un contrat classique. Le salaire de l’apprenti sera alors majoré de 15 % l’année suivante.

NOUVEAU RÉGIME SOCIAL DES APPRENTIS AU 1ER JANVIER 2019

Le régime social des apprentis connait des amples modifications cette année suite à la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 :

  • le renforcement de la réduction Fillon (l’actuelle réduction générale de cotisations patronales) remplace les anciennes exonérations de cotisations sociales;
  • la rémunération des apprentis reste exonérée des cotisations salariales uniquement dans la limite de 79% du SMIC (décret 2018-1357 du 28 décembre 2018, JO du 30); la fraction au-delà de ce plafond reste assujettie aux cotisations;
  • la rémunération des apprentis reste exonéré de CSG-CRDS en totalité;
  • les assiettes forfaitaires des apprentis ont été supprimées : les cotisations sont calculées sur la base de la rémunération réelle des apprentis.

 

Dernière mise à jour :  3 janvier 2019

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]