Paie pratique

Salaire apprenti : barème de rémunération 2021

5 octobre 2021 par Aurélie Moinas - Lecture 3 min.
salaire apprenti

Pour une paie plus simple, contactez-nous

Le salaire minimum légal pour les salariés en contrat d’apprentissage est calculé en pourcentage du SMIC, en fonction de l’âge et l’expérience de l’apprenti, de la 1ère à la 3ème année. La revalorisation automatique du salaire minimum au 1er octobre 2021 pour compenser l’inflation (10,48 € de l’heure au 1er octobre contre 10,25 € de l’heure au 1er janvier) impacte également le calcul du salaire d’un apprenti. Découvrez toutes les nouveautés pour les apprentis en 2021.

SALAIRE APPRENTISSAGE 2021

La structure du barème de rémunération minimale en vigueur pour les contrats d’apprentissage a été définie par la loi « Avenir professionnel » du 5 décembre 2018. Confirmé par un décret du 28 décembre 2018 (JO du 30), il est applicable pour tous les contrats contrats conclus à partir du 1er janvier 2019.

Trois points majeurs sont à retenir par rapport à l’ancien barème :

  • la rémunération minimale des apprentis âgés de 16 à 20 ans, calculée en pourcentage du SMIC, est revalorisée de 2 points ;
  • le salaire des apprentis âgés de 21 à 25 ans reste inchangé ;
  • une nouvelle catégorie de rémunération minimale apparaît, pour les apprentis âgés de 26 ans et plus ; cela suite au fait que la loi « Avenir professionnel » étend l’âge maximum d’entrée en apprentissage à 29 ans révolus à compter du 1er janvier 2020.

Voici donc les montants à prendre en compte en 2021 pour la rémunération minimale des apprentis, calculés sur la base de 151,67 heures par mois (temps complet à 35 heures hebdomadaires) :

Au 1er janvier 2021

Age / année
apprentissage
1ère année 2ème année 3ème année
16 – 17 ans 419,74 €
(27 % du SMIC)
606,29 €
(39 % du SMIC)
855,02 €
(55 % du SMIC)
18 à 20 ans 668,47 €
(43 % du SMIC)
792,84 €
(51 % du SMIC)
1 041,57 €
(67 % du SMIC)
21 à 25 ans 823,93 €
(53 % du SMIC*)
948,29 €
(61 % du SMIC*)
1 212,57 €
(78 % du SMIC*)
26 ans et plus 1 554,58 € (100% du SMIC*, quelle que soit l’année
d’apprentissage)

*Ou le même pourcentage du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage, le plus élevé des deux.

Au 1er octobre 2021

Age / année
apprentissage
1ère année 2ème année 3ème année
16 – 17 ans 429,16 €
(27 % du SMIC)
619,89 €
(39 % du SMIC)
874,21 €
(55 % du SMIC)
18 à 20 ans 683,47 €
(43 % du SMIC)
810,63 €
(51 % du SMIC)
1 064,94 €
(67 % du SMIC)
21 à 25 ans 842,42 €
(53 % du SMIC*)
969,58 €
(61 % du SMIC*)
1 239,79 €
(78 % du SMIC*)
26 ans et plus 1 589,47 € (100% du SMIC*, quelle que soit l’année
d’apprentissage)

*Ou le même pourcentage du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage, le plus élevé des deux.

MAJORATION DU SALAIRE APPRENTI

A noter que le salaire de l’apprenti peut être majoré dans certains cas précis :

  • Si le contrat d’apprentissage est prolongé – majoration de 15 % ;
  • Si l’apprenti est déjà titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou technologique – majoration de 15 % ;
  • Si la convention collective prévoit une rémunération de l’apprenti supérieure au minimum légal ;
  • Si le contrat d’apprentissage contient une clause prévoyant une rémunération plus élevée ;
  • Si plusieurs contrats se succèdent :
    • avec le même employeur : la rémunération de l’apprenti doit être au moins égale à la rémunération qu’il touchait en dernière année du précédent contrat (si le salaire en fonction de l’âge est plus avantageux) ;
    • avec un employeur différent : la rémunération de l’apprenti doit être au moins égale à la rémunération minimale à laquelle il pouvait prétendre durant la dernière année de son précédent contrat (si le salaire en fonction de l’âge est plus avantageux).

Autres particularités :

  • En cas de redoublement, le salaire apprenti sera le même ;
  • Lorsqu’un apprenti est mineur chez ses parents, l’entreprise se doit de verser un quart de la rémunération apprenti (minimum) sur un compte bancaire ;
  • Pour les apprentis handicapés, il est possible de prévoir une année de plus qu’un contrat classique. Le salaire de l’apprenti sera alors majoré de 15 % l’année suivante.

RÉGIME SOCIAL DES APPRENTIS

Pour rappel, le régime social des apprentis a connu des amples modifications suite à la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 :

  • le renforcement de la réduction Fillon (la réduction générale de cotisations patronales) intervenu en 2019 a remplacé les anciennes exonérations de cotisations sociales ;
  • la rémunération des apprentis est restée exonérée des cotisations salariales uniquement dans la limite de 79 % du SMIC (décret 2018-1357 du 28 décembre 2018, JO du 30); la fraction au-delà de ce plafond est restée assujettie aux cotisations ;
  • la rémunération des apprentis est restée totalement exonérée de CSG-CRDS ;
  • les assiettes forfaitaires des apprentis ont été supprimées : les cotisations sont calculées sur la base de la rémunération réelle des apprentis.

Libérez-vous des contraintes de la paie : contactez-nous

Sur le même sujet

Contrat de professionnalisation : salaire 2021
Paie pratique
Contrat de professionnalisation : salaire 2021 23 novembre 2021

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui offre à son bénéficiaire la possibilité d’acquérir un savoir théorique en cours et un savoir-faire pratique au sein d’une ou plusieurs entreprises. Qui peut bénéficier de ce type de contrat ? Quelle procédure suivre et quelle rémunération minimale ? Voici les réponses à […]

IJSS
Paie pratique
Indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) : mode d’emploi 12 novembre 2021

Les Indemnités journalières de Sécurité sociale, ou IJSS, sont des indemnités versées par la Sécurité Sociale aux salariés en arrêt de travail (maladie professionnelle, accident de travail etc.).  Les IJSS compensent la perte de salaire pendant l’interruption temporaire de travail. La caisse qui verse les indemnités journalières est la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie). Celles-ci […]

Coronavirus : arrêt de travail sous conditions
Paie pratique
Coronavirus : arrêt de travail sous conditions 9 novembre 2021

Le coronavirus et sa rapide propagation oblige les entreprises à redoubler de prudence. Un salarié peut alors être écarté et contraint de rester à son domicile. Dans certains cas, le salarié ne peut alors ni se rendre à son lieu de travail, ni télétravailler. Est-il alors possible de prescrire un arrêt de travail pour cause […]

FacebookTwitterLinkedInEmail