Actualité paie

Contrat d’apprentissage étendu pour les jeunes jusqu’à 30 ans

17 février 2020 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.
contrat d'apprentissage

Une des mesures de la Loi Travail apporte une nouvelle possibilité pour les employeurs de certaines régions de France. A partir du 1er janvier 2017 ils peuvent embaucher en contrat d’apprentissage des jeunes ayant jusqu’à 30 ans. Cette expérimentation a été généralisée à compter du 1er janvier 2019.

CONTRAT D’APPRENTISSAGE : RAPPEL DE CONDITIONS

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail à durée limitée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) entre un employeur et un salarié. Celui-ci  a comme but de donner aux apprentis la possibilité de partager leur travail entre une entreprise qui les emploie et un établissement de formation où ils suivent les cours.

La durée maximale d’un tel contrat est de 3 ans et peut varier en fonction de la qualification et du type de profession choisie.

Le contrat d’apprentissage est destiné à tous les jeunes âgés de 15 à 25 ans et leur rémunération est calculée en pourcentage de SMIC  en fonction de l’âge et de leur parcours professionnel.

DEVENIR APPRENTI JUSQU’À 30 ANS : L’EXPERIMENTATION

Entre 2017 – 2019, 7 régions françaises ont expérimenté la possibilité d’entrée en apprentissage jusqu’à 30 ans, au lieu de 25 ans.

L’article 77 de la loi travail prévoit une extension jusqu’à 30 ans de l’âge des jeunes pouvant devenir apprentis dans 7 régions de France. Veuillez trouver ci-dessous ces régions où l’expérimentation a été autorisée :

  • Bretagne
  • Bourgogne-Franche-Comté
  • Centre-Val de Loire
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Pays de la Loire

La mise en œuvre de cette expérimentation s’est faite conformément à un cahier des charges qui précise très claire le règles de droit commun qui s’appliquent  pour le régime légal d’aides financières à l’apprentissage et le régime d’exonération de cotisations sociales.

L’objectif était de permettre aux jeunes  de 26-30 ans de se réorienter, d’obtenir une qualification complémentaire et de diminuer aussi  le taux de chômage à travers l’apprentissage.

Pour les entreprises c’était aussi une bonne nouvelle, leur offrant  la possibilité d’embaucher des gens plus autonomes, ayant une autre expérience de vie et qui puissent répondre mieux à leurs besoins.

APPRENTISSAGE : NOUVELLE CONDITION D’AGE

Suite à cette expérimentation, depuis le 1er janvier 2019, il est possible de conclure un contrat d’apprentissage jusqu’à l’âge de 29 ans révolus. Avant cette date et à l’exception des jeunes entrant dans le périmètre de l’expérimentation, l’âge maximale d’entrée en apprentissage était fixée à 25 ans.

Sous certaines conditions, il est possible de conclure un contrat d’apprentissage avec des personnes âgées de 30 ans et plus. La limite d’âge est portée au-delà de 29 ans si l’apprenti:

  • signe un nouveau contrat d’apprentissage menant à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu;
  • a vu son précédent contrat d’apprentissage rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté ou suite à une inaptitude physique et temporaires;
  • est reconnu travailleur handicapé;
  • a un projet de création ou de reprise d’entreprise dont la réalisation est subordonnée à l’obtention d’un diplôme;
  • est sportif de haut niveau.

Sur le même sujet

Coronavirus : réactivation de l'état d'urgence sanitaire
Actualité paie
Coronavirus : réactivation de l’état d’urgence sanitaire 19 octobre 2020

En raison de la recrudescence de cas positifs au Covid-19 et l’arrivée potentielle d’une seconde vague, le Gouvernement a décidé de placer à nouveau la France en état d’urgence sanitaire à compter du samedi 17 octobre 2020. Quelles mesures et restrictions sont prévues dans cette situation ? Qu’est-ce que l’état d’urgence sanitaire ? L’état d’urgence […]

PLFSS 2021 : que prévoit le projet de loi ?
Actualité paie
PLFSS 2021 : que prévoit le projet de loi ? 14 octobre 2020

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2021 a été présenté en Conseil des ministres le 7 octobre 2020. En attendant sa parution définitive au Journal Officiel à la fin décembre 2020, revoyons les principales mesures prévues dans le projet de loi. PLFSS 2021 : Modifications apportées au congé paternité […]

Cotisations URSSAF rentrée 2020 : les modalités liées au Covid
Actualité paie
Cotisations URSSAF rentrée 2020 : mesures liées au Covid 13 octobre 2020

La rentrée 2020 est synonymes de nouvelles mesures annoncées par le Gouvernement dans le cadre de son plan de relance. Ces mesures concernent également les cotisations URSSAF. En raison de l’épidémie de coronavirus, beaucoup d’entreprises et d’indépendants subissent de sérieuses difficultés de trésorerie. Pour supporter les plus touchés par cette crise, des reports, baisses, voire […]

FacebookTwitterLinkedInEmail