Conseils RH, Paie pratique

Exonération d’assurance chômage moins de 26 ans ?

7 novembre 2016 par Alexandra Maftei - Lecture 2 min.
CIE-starter : Aide et rémunération

Les employeurs peuvent bénéficier de l’exonération temporaire de la contribution patronale d’ assurance chômage pour les salariés de moins de 26 ans dont les contrats en CDD se poursuivent par un CDI.

Attention, ce dispositif a été abrogé en octobre 2017.

EXONÉRATION ASSURANCE CHÔMAGE : SALARIÉ MOINS DE 26 ANS

Depuis le 1er juillet 2013, en cas d’embauche en CDI (contrat à durée indéterminée) d’un jeune âgé de moins de 26 ans à la date de prise d’effet du contrat de travail, l’employeur peut être exonéré de la partie patronale de la cotisation d’assurance chômage. Cette exonération s’applique dans la limite du taux de droit commun de 4 % (ou 3,50 % pour l’emploi de salariés intermittents). Et cela à condition que le contrat se poursuive au-delà de la période d’essai.

De plus, dans le cas où un contrat à durée déterminée (CDD) se transforme en CDI et que le salarié soit âgé de moins de 26 ans à la date de passage du CDD en CDI, l’employeur peut toujours bénéficier de l’exonération de la contribution patronale d’assurance chômage.

PASSAGE DE CDD EN CDI : DANS QUELLES CONDITIONS ?

Les circonstances déterminant le passage d’un CDD  en CDI déclenchant l’application de l’exonération sont les suivantes :

  • la conclusion d’un nouveau contrat en CDI
  • la conclusion d’un avenant au CDD initial
  • la poursuite des relations contractuelles au-delà de l’échéance prévue dans le CDD initial et qu’aucun accord de renouvellement n’ait été prévu.

Le passage du CDD en CDI peut survenir en cours ou en fin du CDD, peu importe si le CDI est conclu à temps complet ou à temps partiel.

APPLICATION DE L’EXONÉRATION ASSURANCE CHÔMAGE

L’exonération va s’appliquer à partir du 1er jour du mois civil suivant la fin de la période d’essai. A défaut d’une période d’essai (contrat conclu sans période d’essai ou déjà effectuée dans le cadre du CDD précédant l’embauche en CDI), l’exonération s’applique à partir du 1er jour du mois civil suivant le 1er jour d’exécution du CDI.

La période pendant laquelle cette exonération s’applique est de :

L’exonération peut être mise en place à la demande de l’employeur sans autorisation préalable, au moment où celui-ci considère que l’ensemble des conditions lui permettant de profiter de cet avantage soient remplies.

période d'essai CDI

Sur le même sujet

Avantage en nature véhicule
Paie pratique
Avantage en nature véhicule : définition et calcul 28 novembre 2022

Lorsqu’un véhicule d’entreprise est mis à la disposition d’un salarié qui l’utilise à des fins à la fois professionnelles et personnelles, l’utilisation privée constitue un avantage en nature. Il importe peu que l’employeur soit propriétaire ou locataire du véhicule (voiture en leasing). Nous vous présentons les conditions permettant le chiffrage de l’avantage en nature véhicule […]

avantage en nature
Paie pratique
Avantage en nature : les valeurs 2022 28 novembre 2022

Les avantages en nature font partie de la rémunération de vos salariés. A ce titre, ils sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. L’avantage en nature nourriture ainsi que celui relatif au logement sont revalorisés le 1er janvier sur la base de l’évolution du taux prévisionnel de l’indice des prix (hors […]

Paie pratique
BTP congés intempéries : les taux de cotisation 2022-2023 25 novembre 2022

Chaque année, les entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont l’obligation de cotiser au fonds du régime de chômage intempéries. Les taux de cette cotisation pour la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023 ont été fixés par un arrêté du 21 octobre 2022. L’abattement pratiqué sur les salaires soumis à […]

FacebookTwitterLinkedInEmail