Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH

Contrat de projet, CDI de chantier ou d’opération : que prévoit la loi ?

1 janvier 1970 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.

En tant qu’employeur, vous vous êtes surement demandé comment gérer une équipe sur un projet long mais ponctuel. Un nouveau type de contrat devrait répondre à cette problématique.  Instauré par la réforme du Code du travail par ordonnances, le contrat de projet est prévu par l’article L. 1223-8 du Code du travail. En fait,  ce type de CDI est une extension du CDI de chantier qui existe déjà dans le domaine du BTP.

contrat de projet

LE CONTRAT DE PROJET : INSPIRÉ DU CDI DE CHANTIER

Le contrat de projet est inspiré d’un contrat de travail en vigueur dans le secteur du BTP. Celui-ci est dénommé « CDI de chantier » ou d’opération, mais il est également connu sous le terme de « contrat de chantier ».

Les principales caractéristiques du contrat de chantier sont :

  • l’absence de la date de fin (donc il s’agit d’un CDI) ;
  • la période d’essai de référence est celle d’un CDI ;
  • la fin du contrat de chantier entraîne automatiquement la rupture du contrat de travail ;
  • à l’issue de la rupture du contrat de travail, les salariés ne reçoivent pas de prime de précarité.

Le gouvernement a inclus ce type de contrat dans la réforme du code du travail avec l’intention de l’étendre à d’autres secteurs comme le cinéma, l’informatique, l’aéronautique ou tous les secteurs dans lesquels le travail s’effectue par mission et donc il est difficile d’estimer la date de fin de contrat exacte.

IMPACT DU CONTRAT DE PROJET

Bien qu’instaurés par les ordonnances Macron, la loi n’apporte quasiment pas de précisions sur le régime de ces contrats de projet (conditions de rupture, salaire, cas de recours, etc.).  Les règles de fonctionnement du contrat de chantier sont laissées au soin de la négociation collective,  en fonction des branches existantes. Il peut donc être mis en place par convention ou accord collectif de branche étendu.

Parmi ses avantages, en fin de contrat, les employeurs sont exonérés de la prime de précarité due normalement aux salariés à la fin de leur CDD. De plus, pour les employeurs, ce type de contrat atténue les risques de contentieux aux prud’hommes, vu que le motif de licenciement est déjà connu (la fin de la mission).

Ce type de contrat apporte des avantages aussi pour les salariés. En cas de licenciement, ils bénéficient pendant un an d’une priorité pour être réembauchés. L’article L 1236-9, ajouté par la loi de ratification des ordonnances, prévoit que  » le salarié licencié à l’issue d’un contrat de chantier ou d’opération, peut bénéficier d’une priorité de réembauche en contrat à durée indéterminée dans le délai et selon les modalités fixés par la convention ou l’accord. »

Tags:

L’actualité

Conseils RH
Allocation de Solidarité Spécifique : comment faciliter le recrutement ? 1 janvier 1970

L’Allocation de Solidarité Spécifique, ou ASS, est une aide versée par Pôle Emploi aux personnes en fin de droit aux allocations chômage ainsi qu’à certaines formations (artistes non salariés, dockers occasionnels et marins pêcheurs) sur une période de 6 mois renouvelable. Son bénéficiaire peut la cumuler avec ses autres sources de revenus jusqu’à un total […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Conseils RH
Chèques-vacances : mise en place et limites d’exonération 2019 1 janvier 1970

Le chèque-vacances est un titre de paiement acquis par les salariés avec une participation financière de l’employeur ou du comité social et économique (si c’est le cas). Il permet de constituer une épargne pour un budget vacances ou loisir. Ce dispositif, comme les titres restaurant, est un avantage social. Cependant, il n’est pas obligatoire et […]