Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

CDD successifs : quel est le délai de carence?

15 mars 2018 par Alexandra Maftei - Lecture 2 min.

Tout employeur a l’obligation de respecter un délai de carence entre deux CDD ou missions d’intérim successives, quoi qu’il s’agisse ou non du même poste occupé par le salarié. Comment fonctionne donc ce délai de carence  et quelles sont les exceptions qui permettent, pour un temps, d’enchaîner les contrats ? Découvrez-le dans les lignes qui suivent.

délai de carence

DÉLAI DE CARENCE : PRINCIPE ET CONDITIONS

Sauf exceptions, en accord avec l’article L. 1244-3 du Code du Travail, lors de la fin d’un CDD, l’employeur ne peut pas embaucher un autre salarié sur le même poste avant la fin d’un certain délai. Ce délai porte le nom de  « carence » et varie selon la durée du contrat initial, renouvellement inclus.

Pour pouvoir vérifier si le délai de carence doit être appliqué, il faut déterminer si les postes auxquels les employés sont affectés successivement sont identiques ou non.

Depuis septembre dernier, suite aux nouvelles dispositions prévues par les ordonnances Macron, une convention collective ou un accord de branche étendu peut prévoir des cas dans lesquels le délai de carence n’est pas applicable. Ou bien s’il est applicable, des modalités spécifiques de calcul.

A défaut de stipulation dans la convention ou dans l’accord de branche, voici comment calculer le délai de carence applicable en fonction de la durée totale du CDD (renouvellement inclus) :

  • durée totale du CDD inférieure à 14 jours : la durée du délai de carence est égale à la moitié de la durée du CDD (1/2);
  • durée totale du CDD ’au moins 14 jours : la durée du délai de carence applicable est égale au tiers de la durée du CDD (1/3).

Mention : Le repos hebdomadaire ne peut pas être considéré comme délai de carence.

EXCEPTIONS APPLICABLES

Contrats successifs avec le même salarié

La conclusion de CDD successifs avec le même salarié sans avoir à respecter un délai de carence est possible seulement si le contrat est conclu pour :

  • le remplacement d’un salarié, d’un chef d’entreprise ou d’un chef d’exploitation agricole absent ou dont le contrat de travail est suspendu ;
  • un emploi saisonnier ou d’usage.

Contrats successifs sur le même poste

Lorsque les contrats successifs concernent un même poste de travail, le délai de carence n’est pas applicable dans les cas suivants :

  • le CDD est conclu pour assurer le remplacement d’un salarié, chef d’entreprise ou chef d’exploitation agricole temporairement absent ou dont le contrat de travail est suspendu, en cas de nouvelle absence du salarié remplacé ;
  • lorsque le salarié est à l’initiative d’une rupture anticipée du contrat ;
  • lorsque le salarié refuse le renouvellement de son contrat, pour la durée du contrat non renouvelé ;
  • emploi saisonnier ou d’usage ;
  • CDD conclu pour l’exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité;
  • contrat aidé, conclu dans le cadre de la politique de l’emploi, ou contrat pour lequel l’employeur s’est engagé à assurer un complément de formation professionnelle au salarié.

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Salariés d’astreinte : comment ça marche ? 21 juin 2019

Selon les besoins de l’entreprise, un employeur peut envisager d’appliquer des périodes d’astreinte pour ses salariés. En quoi consiste une astreinte ? Comment s’établie-t-elle ? Quels impératifs respecter ? Toutes les réponses dans cet article. Qu’est-ce qu’une période d’astreinte ? Une période d’astreinte est une période durant laquelle un salarié, sans être à disposition de l’employeur ni sur son […]

Paie pratique
Versement Transport 2019 : les changements au 1er juillet 17 juin 2019

A partir du 1er juillet 2019, le taux du Versement Transport (VT) ou le taux de Versement Transport Additionnel (VTA) évolue. Cette évolution dépendra du territoire et de son Autorité Organisatrice des Transports Urbains. COTISATION VERSEMENT TRANSPORT : RAPPEL DES CONDITIONS L’ensemble d’employeurs des secteurs public et privé employant 11 salariés et plus en région Ile-de-France […]

Paie pratique
Salarié au SMIC en 2019 : quel coût pour mon entreprise ? 14 juin 2019

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail