Paie pratique

Complémentaire santé en Alsace-Moselle

30 mai 2019 par Alina Popovici - Lecture 2 min.
Complementaire sante en Alsace-Moselle

La loi n° 2013-504 sur la sécurisation de l’emploi (loi ANI) a instauré l’obligation pour toutes les entreprises de proposer à leurs salariés une complémentaire santé qu’elles financent à hauteur de 50%. Effective depuis le 1er janvier 2016 ailleurs en France, elle s’applique aussi en Alsace-Moselle depuis le 1er juillet 2016.

LE RÉGIME LOCAL ALSACE MOSELLE

Le régime local d’assurance maladie en Alsace-Moselle est issu de l’histoire des départements de Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle. Lors de l’annexion par l’Allemagne en 1871, la population de ces territoires a bénéficié du système bismarckien de protection sociale. Ce système a été maintenu après rattachement de ces territoires à la France en 1918. Il s’agit d’un régime obligatoire, prévu par la Sécurité sociale, concernant plus de 2,2 millions de bénéficiaires.

Il est solidaire car tous les salariés cotisent à hauteur de 1,5% de leurs revenus salariés, sans plafond, quel que soit la composition de leur foyer ou leur âge. Les retraités et les chômeurs imposables cotisent mais à taux réduit.

Bien qu’indépendant (CA composé de 34 membres titulaires nommés pour 6 ans, et issus principalement d’organisations syndicales de salariés), il bénéficie de la structure de l’Accoss et de l’URSSAF ce qui limite ses frais de gestion. De plus, comme il est obligatoire, il n’a aucun frais de publicité contrairement aux mutuelles privées.

Tous les salariés d’entreprises dont le siège social et/ou le lieu de travail sont localisés en Alsace ou en Moselle peuvent adhérer au régime local d’assurance maladie. C’est aussi le cas des frontaliers.

Il reste le régime qui offre le plus d’avantages en France :

  • Hospitalisation légère ou lourde remboursée à 100 % ;
  • Honoraires médicaux remboursés à 90 % ;
  • Forfait journalier pris en charge à 100 % ;
  • Actes de kinésithérapie, infirmiers ou d’analyse remboursés à 90 % ;
  • Médicaments à vignettes blanches et bleues remboursés à 90 % et 80 %.

RÉGIME LOCAL ALSACE-MOSELLE ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

La loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 (loi de modernisation du système de santé) prévoit une mise en application de la complémentaire santé en Alsace-Moselle au 1er juillet 2016. Un décret publié au Journal Officiel le 15 mai 2016 (n° 2016-609 du 13 mai 2016) confirme cette date.

Le décret apporte aussi des précisions sur les adaptations dont fait l’objet la couverture des salariés relevant des régimes locaux d’assurance maladie complémentaire. Les prestations versées au titre de la couverture complémentaire sont déterminées après déduction de celles déjà garanties par le régime obligatoire. Les cotisations à la charge de l’employeur et du salarié sont réduites à hauteur du différentiel de prestations correspondant. L’employeur a toujours l’obligation d’assurer au moins 50% de la différence.

Or, en Alsace-Moselle, les salariés cotisent déjà de manière obligatoire à un régime local d’assurance maladie complémentaire. Avec la complémentaire santé qui s’ajoute comme un étage supplémentaire au-delà du régime local d’assurance maladie.

Malgré plusieurs  rapports au Parlement, le statu quo est toujours en vigueur, au détriment donc des salariés qui financent non seulement leur régime local, mais prennent aussi à leur charge 50% de la mutuelle complémentaire qui se rajoute en plus.

Sur le même sujet

Exonération Lodeom
Paie pratique
Exonération Lodéom 2021 : les modalités de calcul 14 avril 2021

Depuis la suppression des dispositifs CICE et CITS au 1er janvier 2019, le gouvernement a voulu renforcer l’exonération spécifique aux employeurs situés en Outre-mer (exonération dite « LODéOM »). Suite au décret publié au JO le 24 décembre 2020 en application de la loi de financement de la Sécurité sociale 2021, voici les modalités de calcul des […]

saisie sur salaire
Paie pratique
Saisie sur salaire – barème 2021 13 avril 2021

Le barème des saisies et cessions des rémunérations reste inchangé au 1er janvier 2021. Pour rappel, le salarié a le droit de garder une somme au moins égale au montant forfaitaire du RSA pour une personne seule, les créanciers pouvant saisir que le surplus. SAISIE OU CESSION SUR SALAIRE On parle de saisie sur salaire, […]

BDES : définition, contenu et fonctionnement
Paie pratique
BDES : définition, contenu et fonctionnement 1 avril 2021

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES), appelée aussi auparavant la Base de Données Uniques (BDU), regroupe les informations sur les grandes orientations économiques et sociales de l’entreprise. L’ensemble des informations qu’elle contient doit permettre de donner une vision globale et claire de l’emploi, de la formation et de l’utilisation des ressources financières générées […]

FacebookTwitterLinkedInEmail