Paie pratique

Un salarié peut-il refuser la mutuelle (couverture complémentaire) de son entreprise ?

9 mai 2017 par Aurélie Moinas - Lecture 2 min.
dispense complémentaire santé obligatoire

La loi de sécurisation de l’emploi entrée en vigueur le 14 juin 2013 rend obligatoire une couverture complémentaire santé collective minimale dans toutes les entreprises au 1er janvier 2016. Elle pousse le dispositif de portabilité des droits à 12 mois à partir du 1er juin 2014 pour les remboursements de frais de santé et à partir du 1er juin 2015 pour la prévoyance. Il reste au salarié de refuser l’adhésion à la couverture complémentaire obligatoire sous certaines conditions. Toutes les demandes de dispense d’adhésion doivent vous être faites par écrit.

MISE EN PLACE DE LA MUTUELLE

Lors de la mise en place de la couverture complémentaire, le salarié peut choisir de ne pas adhérer si cette mise en place découle d’une décision unilatérale de l’employeur ou si le contrat offre cette possibilité.

APPRENTI OU SALARIÉ EN CDD D’UN AN OU PLUS

Le salarié a le droit de refuser l’adhésion si le dispositif de prévoyance prévoit cette possibilité et s’il vous fournit des documents justifiant de sa couverture par une complémentaire souscrite auprès d’un autre organisme.

APPRENTI OU SALARIÉ EN CDD DE MOINS D’UN AN

Il est possible de refuser l’adhésion seulement si le contrat de couverture complémentaire le prévoit.

SALARIÉ BÉNÉFICIAIRE DE LA CMU OU L’ACS

Si le salarié bénéficie de la CMUC, de l’ ACS ou d’une complémentaire individuelle, il peut choisir de ne pas adhérer si l’acte juridique instituant le dispositif de prévoyance dans l’entreprise prévoit cette faculté.

La dispense d’adhésion joue jusqu’à la date à laquelle il cesse de bénéficier de la CMUC , de l’ ACS ou de sa complémentaire individuelle.

AYANT DROIT D’UNE COUVERTURE COLLECTIVE

Un salarié qui bénéficie de la couverture obligatoire de son conjoint par exemple, peut demander une dispense d’adhésion si le contrat de la mutuelle le permet et s’il justifie chaque année de sa couverture.

SALARIÉ A TEMPS PARTIEL OU APPRENTI

Quand le montant de la cotisation équivaut à au moins 10% de son salaire et que  le contrat qui institue le dispositif de prévoyance le permet, le salarié peut demander une dispense d’adhésion.

Sur le même sujet

congés BTP
Paie pratique
BTP : jours de congés et ancienneté 20 octobre 2020

Selon les périodes, beaucoup de salariés du BTP vont poser des jours de congés. Qu’ils travaillent dans une entreprise du Bâtiment ou des Travaux Publics, ces salariés peuvent bénéficier de jours de congés supplémentaires selon leur ancienneté dans l’entreprise. Congés payés BTP : ancienneté dans le secteur du Bâtiment En supplément de l’acquisition habituelle des […]

contrat-unique-insertion-cui-cae-cui-cie/
Paie pratique
Prime d’ancienneté : règles de calcul et de versement 20 octobre 2020

La prime d’ancienneté est une compensation financière qui peut être octroyée à un salarié justifiant d’un certain nombre d’années dans une même entreprise et/ou dans une profession donnée. L’employeur lui fait ainsi part de sa gratitude pour rester fidèle à l’entreprise et l’incite à un travail plus efficace. Quelles sont les conditions d’octroi de cette […]

fiche de paie
Paie pratique
6 questions / réponses sur la fiche de paie 9 octobre 2020

Etablir un bulletin de paie conforme est un point sensible sur lequel chaque chef d’entreprise doit être vigilent. La législation en vigueur et les changements réglementaires permanents ne facilitent pas cette tâche. Pour cette raison, nos experts vous proposent une série de six questions / réponses sur la fiche de paie, couvrant les principaux aspects […]

FacebookTwitterLinkedInEmail