Paie pratique

Taxe sur les salaires : barème 2022

21 janvier 2022 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.
taxe sur les salaires

La taxe sur les salaires est due par tous les employeurs établis en France, lorsqu’ils ne sont pas soumis à la TVA sur la totalité de leur chiffre d’affaires. Voici le barème de calcul de cette taxe, applicable au 1er janvier 2022, sous reserve de confirmation par l’administration fiscale.

TAXE SUR LES SALAIRES : QUI EST CONCERNÉ ?

Tout employeur domicilié ou établi en France est soumis à la taxe sur les salaires, à condition qu’il soit non assujetti à la TVA l’année du versement de rémunérations (ou assujetti sur moins de 90 % du chiffre d’affaires réalisé l’année avant le versement de rémunérations).

Les employeurs agricoles, les établissements d’enseignement supérieur et les particuliers employeurs d’un salarié à domicile ou d’un assistant maternel sont exonérés de la taxe sur salaire. Comme eux, les employeurs dont le chiffre d’affaires hors taxe réalisé pendant l’année précédente ne dépasse pas les limites de la franchise en base de TVA ne sont pas soumis à la taxe.

BASE DE CALCUL POUR LA TAXE SUR LES SALAIRES

La base de calcul pour la taxe sur les salaires et constituée par l’ensemble des rémunérations brutes et avantages en nature versés aux salariés : salaires, indemnités (de congés payés, de licenciement, de mise à la retraite etc.), primes, gratifications, cotisations salariales, intéressement, participation, épargne salariale etc.

Les éléments qui ne sont pas soumis à la taxe sont :

LES TAUX APPLICABLES EN 2022

La taxe sur les salaires est calculée sur les rémunérations versées au cours de l’année précédente, selon un barème progressif en trois tranches instauré en 2019. Voici le barème prévisionnel des taux d’imposition de la taxe sur les salaires 2022 en fonction du salaire brut annuel perçu en 2021 :


Taux de la taxe Tranches de la rémunération
brute individuelle annuelle
4,25 % Jusqu’à 8 133 €
8,50 % De 8 133 € à 16 237 €
13,60 % Au-delà de 16 237 €

 

Les taux applicables dans les départements d’outre-mer (toutes tranches confondues) restent inchangés :

  • 2,95 % en Guadeloupe, Martinique et à La Réunion
  • 2,55 % en Guyane et à Mayotte

Si le montant de la taxe est inférieur ou égal à 1.200 €, alors la taxe n’est pas due. Si son montant est compris entre 1 200 € et 2 040 €, il faut appliquer un décote égale aux 3/4 de la différence entre 2 040 € et le montant de la taxe exigible.

Enfin, l’abattement de la taxe sur les salaires bénéficiant aux associations est fixé à 21 086 € en 2021, constituant une augmentation comparé à 2020.

Tags:

Sur le même sujet

RTT
Paie pratique
RTT : définition et fonctionnement 19 mai 2022

La Réduction du Temps de Travail, ou RTT, est un dispositif qui prévoit d’attribuer des périodes de repos aux salariés qui travaillent plus de 35 heures par semaine. Ce dispositif respecte plusieurs règles, et présente par conséquent un impact sur la rémunération et le bulletin de paie du salarié. Passons en revue les différentes caractéristiques […]

Coût licenciement économique
Paie pratique
Licenciement économique : quel coût pour l’employeur ? 18 mai 2022

Vous vous trouvez face à une situation difficile : vous devez licencier un de vos salariés pour motif économique et vous vous posez des questions sur combien cela va vous couter. Voici tous les éléments à anticiper pour bien évaluer le coût d’un licenciement économique pour votre entreprise. Les indemnités à payer en cas de […]

IJSS
Paie pratique
Indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) : mode d’emploi 12 mai 2022

Les Indemnités journalières de Sécurité sociale, ou IJSS, sont des indemnités versées par la Sécurité Sociale aux salariés en arrêt de travail (maladie professionnelle, accident de travail etc.).  Les IJSS compensent la perte de salaire pendant l’interruption temporaire de travail. La caisse qui verse les indemnités journalières est la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie). Celles-ci […]

FacebookTwitterLinkedInEmail