Paie pratique

Gratification de stage : exonération d’IR dans la limite du SMIC

1 janvier 2020 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.
la gratification Stagiaire est exonérée d'impôt sur le revenu dans la limite du SMIC

Les gratifications de stage sont exonérées d’IR (impôt sur le revenu) dans la limite du montant annuel du SMIC. Cette limite d’exonération devrait normalement être proratisée en fonction du nombre de mois de stage, notamment pour les étudiants ou les élèves qui entrent en stage ou les terminent en cours d’année. L’administration fiscale a supprimé cet ajustement par prorata.

Gratification minimale du stage en 2020

Les employeurs ayant recours a des stagiaires pendant une période supérieure à deux mois, consécutifs ou non, au cours de la même année civile, doivent impérativement leur verser une gratification minimale fixé par la loi. Pour un jour correspondant à 7h de présence effective et un mois correspondant à 22 jours, la gratification est due au-delà du 44ème jour ou la 308ème heure de stage.

Pour les conventions de stage signées à partir du 1er janvier 2020, le taux horaire augmente à 3,90 € par heure de présence effective du stagiaire. Ainsi, la rémunération, minimale, obligatoire et revalorisée, pour les stages de plus de deux mois s’élève actuellement à 591,49 € par mois. Elle est valable pour toute l’année 2020.

Pour rappel, l’indemnité minimale de stage ne peut pas être inférieure à 15% du PASS horaire, qui est fixé à 26 € cette année.

Pas de proratisation de la limite d’exonération d’IR

Un arrêt en Conseil d’Etat datant du 17 février 2016 dispose l’exonération totale d’IR dans la limite du SMIC annuel. L’administration a harmonisé la documentation fiscale avec cette décision en supprimant la proratisation du SMIC en fonction de la durée du stage dans l’année (actualité BOFiP du 21 avril 2016). Pour information, cette pratique était utilisée antérieurement en cas d’entrée ou de fin de stage en cours d’année.

Concrètement, cela signifie que les gratifications versées aux stagiaires ayant signé une convention de stage à partir du 12 juillet 2014 sont exonérées dans la limite du SMIC annuel, quelle que soit la durée de leur stage. Cela correspond à une limite de 18 473 € pour les gratifications perçues en 2020. Les gratifications de stage supérieures à ces montants restent néanmoins imposables.

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Sur le même sujet

fiche de paie
Paie pratique
6 questions / réponses sur la fiche de paie 9 octobre 2020

Etablir un bulletin de paie conforme est un point sensible sur lequel chaque chef d’entreprise doit être vigilent. La législation en vigueur et les changements réglementaires permanents ne facilitent pas cette tâche. Pour cette raison, nos experts vous proposent une série de six questions / réponses sur la fiche de paie, couvrant les principaux aspects […]

Coronavirus : arrêt de travail sous conditions
Paie pratique
Coronavirus : arrêt de travail sous conditions 8 octobre 2020

Le coronavirus et sa rapide propagation oblige les entreprises à redoubler de prudence. Un salarié peut alors être écarté et contraint de rester à son domicile. Dans certains cas, le salarié ne peut alors ni se rendre à son lieu de travail, ni télétravailler. Est-il alors possible de prescrire un arrêt de travail pour cause […]

Travail à temps complet et à temps partiel : tout savoir
Paie pratique
Travail à temps complet et à temps partiel : tout savoir 2 octobre 2020

La notion de temps de travail est la période durant laquelle un salarié est au travail, à la disposition de son employeur et dans l’exercice de son activité. Cette notion va de paire avec celle du temps de travail effectif : il s’agît du temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur […]

FacebookTwitterLinkedInEmail