Actualité paie

Réforme des retraites : meilleure prise en compte du congé maternité

6 juin 2014 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.
congé maternité

Le décret paru le 1er juin offre aux femmes une valorisation plus équitable de leurs congés de maternité ou d’adoption par le système de retraite. Avant la nouvelle loi, les femmes ne pouvaient valider qu’un seul trimestre de congé maternité par enfant même quand la durée légale de leur congé avait excédé un trimestre. De plus, les IJSS au titre de l’adoption ne validaient aucun trimestre. Désormais,  tous les trimestres de congé maternité sont pris en compte dans le calcul de la retraite à taux plein pour les naissances et adoptions postérieures au 1er janvier 2014.

CALCUL DES TRIMESTRES DE RETRAITE

Jusqu’à présent, les femmes ayant un troisième enfant, ou des triplés et dont le congé maternité peut durer jusqu’à 6 mois ou plus ne validaient qu’un trimestre.
Pour les naissances ou adoptions postérieures au 1er janvier 2014, les assurées pourront valider un trimestre d’assurance au titre de chaque période de 90 jours de perception d’indemnités journalières d’assurance maternité ou d’indemnités journalières de repos en cas d’adoption, sans que le nombre de trimestres validés ne puisse être inférieur à un.

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FEMMES ?

Rappelons que le congé maternité dure 16 semaines dans le cas classique, 26 pour un 3e enfant (ou plus), 34 pour des jumeaux et 46 pour des triplés (ou plus). Pour les congés classiques, rien ne change : un seul trimestre reste accordé, comme avant la réforme.

      Avant la réforme            Après la réforme 
1er ou 2ème enfant 1 trimestre validé 1 trimestre validé
3 ème enfant 1 trimestre validé 2 trimestres validés
triplets 1 trimestre validé 3 trimestres validés

En vertu du mode de calcul de trimestre pour la retraite, cela ne changera rien pour la femme qui reprend son activité professionnelle à la fin du congé maternité, ou qui a déjà validé ses 4 trimestres avant son départ en congé maternité.

Cette mesure complète la réforme des retraites entrée en vigueur le 20 janvier. Elle allonge progressivement la durée de cotisation et crée un compte pénibilité.
 

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail