Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Réforme des retraites : meilleure prise en compte du congé maternité

6 juin 2014 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.

Le décret paru le 1er juin offre aux femmes une valorisation plus équitable de leurs congés de maternité ou d’adoption par le système de retraite. Avant la nouvelle loi, les femmes ne pouvaient valider qu’un seul trimestre de congé maternité par enfant même quand la durée légale de leur congé avait excédé un trimestre. De plus, les IJSS au titre de l’adoption ne validaient aucun trimestre. Désormais,  tous les trimestres de congé maternité sont pris en compte dans le calcul de la retraite à taux plein pour les naissances et adoptions postérieures au 1er janvier 2014.

 

CALCUL DES TRIMESTRES DE RETRAITE

Jusqu’à présent, les femmes ayant un troisième enfant, ou des triplés et dont le congé maternité peut durer jusqu’à 6 mois ou plus ne validaient qu’un trimestre.

Pour les naissances ou adoptions postérieures au 1er janvier 2014, les assurées pourront valider un trimestre d’assurance au titre de chaque période de 90 jours de perception d’indemnités journalières d’assurance maternité ou d’indemnités journalières de repos en cas d’adoption, sans que le nombre de trimestres validés ne puisse être inférieur à un.

 

 

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FEMMES

Rappelons que le congé maternité dure 16 semaines dans le cas classique, 26 pour un 3e enfant (ou plus), 34 pour des jumeaux et 46 pour des triplés (ou plus). Pour les congés classiques, rien ne change : un seul trimestre reste accordé, comme avant la réforme.

      Avant la réforme            Après la réforme 
1er ou 2ème enfant 1 trimestre validé 1 trimestre validé
3 ème enfant 1 trimestre validé 2 trimestres validés
triplets 1 trimestre validé 3 trimestres validés

En vertu du mode de calcul de trimestre pour la retraite, cela ne changera rien pour la femme qui reprend son activité professionnelle à la fin du congé maternité, ou qui a déjà validé ses 4 trimestres avant son départ en congé maternité.

Cette mesure complète la réforme des retraites entrée en vigueur le 20 janvier. Elle allonge progressivement la durée de cotisation et crée un compte pénibilité.

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

– Durée du congé de maternité et retour à l’emploi
Protection et droits de la femme enceinte
Don de jours de repos au parent d’un enfant gravement malade
Comment calculer les RTT ?
Salaire minimum conventionnel : risques pour l’employeur

Contactez Izabela Gonzalez au sujet du bureau social de Rue de la Paye ou de la sous-traitance de paie au 01 44 06 07 97.

Paye en ligne : Découvrez bientôt notre nouvelle interface Paye-Manager

Sur le même sujet

Actualité paie
Le bulletin de paie dématérialisé 13 février 2020

La loi Travail autorise les employeurs de proposer à leurs salariés un bulletin de paie dématérialisé depuis le 1er janvier 2017. Pour ce faire, ils doivent respecter certains conditions. Les employeurs ont également la possibilité de refuser le passage au numérique de leur fiche de paie. Le bulletin de paie dématérialisé : plus facile depuis […]

Actualité paie
Réforme des retraites : où en est le projet de loi en 2020 ? 11 février 2020

Le projet de loi instituant un nouveau système de retraite universel a été présenté en Conseil des ministres le 24 janvier 2020. Ce projet de loi suscite de nombreux mécontentement, en partie à cause de son apparente complexité. Pour mieux comprendre le débat autour de la reforme des retraites, revenons sur les mesures principales prévues […]

Actualité paie
Modalités de dépôt du contrat d’apprentissage en 2020 31 janvier 2020

Un décret publié au Journal Officiel du 29 décembre a fixé les modalités de dépôt des contrats d’apprentissage à partir du 1er janvier 2020. Ce décret va concerner à la fois le secteur privé et le secteur public. Quelles sont ces nouvelles modalités ? Dépôt d’un contrat d’apprentissage dans le secteur privé Un contrat d’apprentissage doit […]

FacebookTwitterLinkedInEmail