Paie pratique

Prélèvement à la source sur les avantages en nature : modalités déclaratives

4 octobre 2019 par Lavinia Burcea - Lecture 2 min.
avantages en nature

Dans le contexte du prélèvement à la source, les avantages en nature et les gratifications sont inclus dans la catégorie des traitements et salaires. Dans ce sens, sur le portail DSN-info.fr, le GIP-MDS (Groupement d’Intérêt Public – Modernisation des Déclarations Sociales) apporte quelques précisions sur les modalités déclaratives de ceux-ci.

AVANTAGES EN NATURES : RAPPEL DES CONDITIONS

Le site de l’Urssaf définit les avantages en nature comme étant constitués par la fourniture par l’employeur à son salarié, d’un bien ou service titre gratuit ou à un prix inférieur à sa valeur réelle. La mise à la disposition des avantages peut être de façon totalement gratuite ou moyennant une participation de l’employé. L’avantage en nature doit apparaître sur le bulletin de paie au niveau du salaire brut, étant soumis aux cotisations. Après détermination du salaire net imposable, il sera ensuite déduit du salaire net.

En accord avec le premier alinéa de l’article 82 du code général des impôts (CGI), les avantages en nature sont, au même titre que la rémunération versée en espèces, imposables à l’impôt sur le revenu.

TRAITEMENT EN DSN DES AVANTAGES EN NATURE : DEUX CAS

A ) Avantages en nature ou gratifications exclusifs ne venant pas en complément de versement(s) financier(s)

Si les salariés sont rémunérés exclusivement par un avantage en nature (exemple : mise à la disposition d’un logement), l’employeur doit forcer les données de prélèvement à la source avec un taux de type  » 13 – Barème mensuel métropole  » et renseigner un taux de PAS à 0. Dans cette situation aucun précompte ne sera opéré sur les avantages en nature/ gratifications exclusifs

B ) Avantages en nature ou gratifications venant en complément de  versement(s) financier(s) :

Celle-ci est considérée comme la situation « de droit commun ». Lorsqu’une rémunération en espèces est versée en complément, elle permet le précompte fiscal. Les avantages en nature étant imposables doivent être soumis au PAS.

Plus exactement, dès lors que des versements financiers sont effectués au bénéfice d’un salarié, la rubrique  » Rémunération nette fiscale  » devra être remplie avec la somme théorique des avantages en nature et/ou gratifications dont le salarié bénéficie et la somme globale (avantage + versement financier) est soumise au prélèvement à la source.

Vous pouvez aussi consulter notre article sur la déclaration des avantages en nature en DSN.

Sur le même sujet

Covid-19 : Fonds de solidarité pour les entreprises
Paie pratique
Covid-19 : Fonds de solidarité pour les entreprises 30 octobre 2020

Un fonds de solidarité a été mis en place pour aider les entreprises particulièrement touchées par les conséquences économique de l’épidémie du Covid-19. Ces entreprises peuvent effectuer un demande d’aide pour endiguer leurs pertes liées au coronavirus. En raison du reconfinement de la France, Jean Castex a annoncé, dans sa conférence de presse du 29 […]

congés BTP
Paie pratique
BTP : jours de congés et ancienneté 20 octobre 2020

Selon les périodes, beaucoup de salariés du BTP vont poser des jours de congés. Qu’ils travaillent dans une entreprise du Bâtiment ou des Travaux Publics, ces salariés peuvent bénéficier de jours de congés supplémentaires selon leur ancienneté dans l’entreprise. Congés payés BTP : ancienneté dans le secteur du Bâtiment En supplément de l’acquisition habituelle des […]

contrat-unique-insertion-cui-cae-cui-cie/
Paie pratique
Prime d’ancienneté : règles de calcul et de versement 20 octobre 2020

La prime d’ancienneté est une compensation financière qui peut être octroyée à un salarié justifiant d’un certain nombre d’années dans une même entreprise et/ou dans une profession donnée. L’employeur lui fait ainsi part de sa gratitude pour rester fidèle à l’entreprise et l’incite à un travail plus efficace. Quelles sont les conditions d’octroi de cette […]

FacebookTwitterLinkedInEmail