Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Prélèvement à la source sur les avantages en nature : modalités déclaratives

4 octobre 2018 par Lavinia Burcea - Lecture 2 min.

Dans le contexte du prélèvement à la source, les avantages en nature et les gratifications sont incluses dans la catégorie des traitements et salaires. Dans ce sens, sur le portail DSN-info.fr, le GIP-MDS (Groupement d’Intérêt Public – Modernisation des Déclarations Sociales) apporte quelques précisions sur les modalités déclaratives de ceux-ci.

avantages en nature

AVANTAGES EN NATURES : RAPPEL DES CONDITIONS

Le site de l’Urssaf définit les avantages en nature comme étant constitués par la fourniture par l’employeur à son salarié, d’un bien ou service titre gratuit ou à un prix inférieur à sa valeur réelle. La mise à la disposition des avantages peut être de façon totalement gratuite ou moyennant une participation de l’employé. L’avantage en nature doit apparaitre sur le bulletin de paie au niveau du salaire brut, étant soumis aux cotisations. Après détermination du salaire net imposable, il sera ensuite déduit du salaire net.

En accord avec le premier alinéa de l’article 82 du code général des impôts (CGI), les avantages en nature sont, au même titre que la rémunération versée en espèces, imposables à l’impôt sur le revenu.

TRAITEMENT EN DSN DES AVANTAGES EN NATURE : DEUX CAS

A ) Avantages en nature / gratifications exclusifs ne venant pas en complément de versement(s) financier(s)

Si les salariés sont rémunérés exclusivement par un avantage en nature (exemple : mise à la disposition d’un logement), l’employeur doit forcer les données de PAS avec un taux de type  » 13 – Barème mensuel métropole  » et renseigner un taux de PAS à 0. Dans cette situation aucun précompte ne sera opéré sur les avantages en nature/ gratifications exclusifs

B ) Avantages en nature ou gratifications venant en complément de  versement(s) financier(s) :

Celle-ci est considérée comme la situation « de droit commun ». Lorsqu’une rémunération en espèces est versée en complément, elle permet le précompte fiscal. Les avantages en nature étant imposables doivent être soumis au PAS.

Plus exactement, dès lors que des versements financiers sont effectués au bénéfice d’un salarié, la rubrique  » Rémunération nette fiscale  » devra être remplie avec la somme théorique des avantages en nature et/ou gratifications dont le salarié bénéficie et la somme globale (avantage + versement financier) est soumise au PAS.

L’actualité

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

Paie pratique
Le solde de tout compte 10 juillet 2019

Conformément à l’article L1234-20 du Code de travail, le solde de tout compte est un document émis par l’employeur destiné au salarié dans lequel sont précisés tous les montants qu’il  perçoit au moment de la rupture de son contrat. Composition d’un solde de tout compte La liste des différents éléments de la rémunération qui doivent […]

Paie pratique
Rescrit Social : procédures et fonctionnement 5 juillet 2019

Lorsqu’un travailleur indépendant ou un employeur désire obtenir une décision explicite concernant le recouvrement de ses charges sociales, par l’Urssaf par exemple, il peut faire une demande de rescrit social. Intérêt du rescrit social Le rescrit social doit porter sur un domaine précis. Il permet de vous protégez de tout redressement en rapport avec la […]

FacebookTwitterLinkedInEmail