Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Prélèvement à la source sur les avantages en nature : modalités déclaratives

4 octobre 2018 par Lavinia Burcea - Lecture 2 min.

Dans le contexte du prélèvement à la source, les avantages en nature et les gratifications sont incluses dans la catégorie des traitements et salaires. Dans ce sens, sur le portail DSN-info.fr, le GIP-MDS (Groupement d’Intérêt Public – Modernisation des Déclarations Sociales) apporte quelques précisions sur les modalités déclaratives de ceux-ci.

avantages en nature

AVANTAGES EN NATURES : RAPPEL DES CONDITIONS

Le site de l’Urssaf définit les avantages en nature comme étant constitués par la fourniture par l’employeur à son salarié, d’un bien ou service titre gratuit ou à un prix inférieur à sa valeur réelle. La mise à la disposition des avantages peut être de façon totalement gratuite ou moyennant une participation de l’employé. L’avantage en nature doit apparaitre sur le bulletin de paie au niveau du salaire brut, étant soumis aux cotisations. Après détermination du salaire net imposable, il sera ensuite déduit du salaire net.

En accord avec le premier alinéa de l’article 82 du code général des impôts (CGI), les avantages en nature sont, au même titre que la rémunération versée en espèces, imposables à l’impôt sur le revenu.

TRAITEMENT EN DSN DES AVANTAGES EN NATURE : DEUX CAS

A ) Avantages en nature / gratifications exclusifs ne venant pas en complément de versement(s) financier(s)

Si les salariés sont rémunérés exclusivement par un avantage en nature (exemple : mise à la disposition d’un logement), l’employeur doit forcer les données de PAS avec un taux de type  » 13 – Barème mensuel métropole  » et renseigner un taux de PAS à 0. Dans cette situation aucun précompte ne sera opéré sur les avantages en nature/ gratifications exclusifs

B ) Avantages en nature ou gratifications venant en complément de  versement(s) financier(s) :

Celle-ci est considérée comme la situation « de droit commun ». Lorsqu’une rémunération en espèces est versée en complément, elle permet le précompte fiscal. Les avantages en nature étant imposables doivent être soumis au PAS.

Plus exactement, dès lors que des versements financiers sont effectués au bénéfice d’un salarié, la rubrique  » Rémunération nette fiscale  » devra être remplie avec la somme théorique des avantages en nature et/ou gratifications dont le salarié bénéficie et la somme globale (avantage + versement financier) est soumise au PAS.

L’actualité

Paie pratique
Rémunération apprenti : que prévoit la loi Avenir Professionnel ? 6 septembre 2019

La loi Avenir Professionnel du 5 septembre 2018 apporte différentes modifications aux contrats d’apprentissage. Une de ces modifications concerne la rémunération des apprentis en entreprise. Le décret n°2018-1347 du 28 décembre 2018 fait acte d’une revalorisation de la grille salariale des apprentis. Cette revalorisation concerne tous les contrats d’apprentissage signés à compter du 1er janvier […]

Paie pratique
Sous-traitance de la paie : comment ça marche ? 5 septembre 2019

Externaliser la gestion de la paie signifie confier à une société spécialisée le calcul et la création des bulletins de salaire, ainsi que la gestion des déclarations sociales. Avec la sous-traitance de la paie, certaines autres tâches liées à l’administration du personnel et toutes les obligations qui en découlent sont également éliminées : effectuer les Déclarations […]

Paie pratique
Emploi-retraite 2019 : mode d’emploi du système de cumul 29 août 2019

Avec la conjoncture économique actuelle, de plus en plus de personnes retraitées décident de reprendre le travail, afin d’apporter un complément à leur retraite. On parle alors d’un recours au cumul emploi-retraite. Ce système est bien évidemment soumis à différentes conditions et nécessite plusieurs démarches pour en bénéficier. Dans cet article, nous vous expliquons en […]

FacebookTwitterLinkedInEmail