Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH

Convention de stage : limitation à 6 mois

2 mai 2018 par Andreea Nicolaescu - Lecture 2 min.

Les stages en entreprises s’inscrivent dans le cadre de la scolarité en vue d’une initiation au monde professionnel. Sont concernés les stagiaires effectuant un stage d’initiation, de formation ou de complément de formation professionnelle ne faisant pas l’objet d’un contrat de travail et n’entrant pas dans le cadre de la formation professionnelle continue.

CONVENTION DE STAGE TRIPARTITE

Désormais, seuls les stages donnant lieu à la signature d’une convention tripartite peuvent être conclus. La convention de stage doit être obligatoirement conclue et écrite entre :

–    un élève ou étudiant préparant un diplôme de l’enseignement supérieur,
–    une entreprise privée ou une association,
–    un établissement d’enseignement.

DURÉE DE STAGE LIMITÉE A 6 MOIS

La durée du stage ne peut excéder 6 mois renouvellement compris. Cette durée correspond à la présence effective du stagiaire dans votre entreprise. Elle est calculée de la manière suivante : 7H de présence (consécutives ou non) équivalent à 1 jour de présence. 22 jours de présence équivalent à 1 mois.
La durée maximale est atteinte quand le stagiaire a été effectivement présent 924 heures.

RÉMUNÉRATION DU STAGIAIRE

Tous les stages d’une durée supérieure à 2 mois consécutifs doivent obligatoirement être rémunérés. dès le premier jour de stage. Le montant de la gratification versée au stagiaire doit être précisé dans la convention de stage. Il doit être au moins supérieur ou égal à 15% du Plafond horaire de la Sécurité sociale par heure de présence ou au montant prévu par la convention collective.

15% du plafond horaire de la Sécurité sociale multiplié par la durée de présence dans l’entreprise.

S’agissant des gratifications supérieures au seuil établi ci-dessus, les cotisations et contributions patronales et salariales de sécurité sociale sont calculées sur le différentiel entre le montant de la gratification et la franchise.

Les contributions d’assurance chômage ne sont pas dues, le stagiaire n’étant pas considéré comme un salarié.

En cas de mois incomplet, les limites d’exonération doivent être réduites au prorata du temps de présence par application de la règle du 30ème.

Attention, si un stagiaire est rémunéré au delà du minimum légal, un bulletin de salaire doit obligatoirement lui être remis. Rue de la Paye gère également ce type de documents.

Pour toute demande de complément d’information sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Tags:

Sur le même sujet

Conseils RH
Congés payés : période de référence 23 janvier 2020

Dans la plupart des entreprises, la période de référence pour le calcul des congés payés prend fin le 31 mai 2020. Rappel des règles du Code du travail relatives aux congés ainsi que les principales nouveautés à connaître. CONGÉS PAYES : PÉRIODE DE RÉFÉRENCE 2019-2020 Pour rappel, tout salarié à droit à des congés payes […]

Conseils RH
Absence pour enfant malade : quelles règles? 23 janvier 2020

Il peut arriver qu’un salarié doive s’absenter de son travail pour s’occuper de son enfant malade ou accidenté. Pour cela, il peut solliciter deux types de congés : l’absence pour enfant malade ou le congé de présence parentale. Quelles sont donc les règles applicables dans ces deux cas de figure ? Découvrez les différents types […]

Conseils RH
Les aides pour votre entreprise pour l’emploi des seniors 14 janvier 2020

Expertise, fiabilité, autonomie, efficacité… Les atouts d’un salarié senior ne manquent pas pour une entreprise, particulièrement une PME. D’autant plus que les employeurs peuvent bénéficier également de précieuses aides à l’embauche pour cette catégorie de salariés. Passage en revue des mesures visant à favoriser l’ emploi des seniors. Emploi des seniors en contrat de professionnalisation […]

FacebookTwitterLinkedInEmail