Paie pratique

Saisie sur salaire – barème 2024

3 janvier 2024 par Andreea Aflorei - Lecture 3 min.
saisie sur salaire

Le décret fixant le barème des saisies sur salaire 2024 a été publié au Journal Officiel le 22 décembre 2023. Le barème des saisies et cessions des rémunérations 2024 avait été publié le 20 décembre 2023.

Le salarié a le droit de garder une somme au moins égale au montant forfaitaire du revenu de solidarité active (RSA) pour une personne seule, les créanciers pouvant saisir que le surplus. La loi sur le pouvoir d’achat avait fixé le montant du RSA à 598,54 € au 1er juillet 2022. La caisse d’allocations familiales a annoncé une revalorisation de ce montant au 1er avril 2023, pour passer à 607,75 € pour une personne seule. Il n’a pas bougé depuis.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour les saisies et cessions des rémunérations pour 2024 ?

SAISIE OU CESSION SUR SALAIRE

On parle de saisie sur salaire, lorsqu’un créancier sollicite l’employeur pour prélever une certaine somme directement sur le salaire du salarié débiteur. Ce prélèvement intervient alors sans le consentement du salarié, sur décision du tribunal judiciaire.

Dans le cas de la cession de salaire, c’est le salarié débiteur, qui volontairement va céder à son créancier une partie de son salaire. Il doit alors déclarer sa décision au tribunal judiciaire.

La partie du salaire saisissable ou cessible est calculée à partir de la rémunération nette annuelle sur les 12 derniers mois précédant la notification par le tribunal.

Simplifiez le calcul des rémunérations
de vos salariés : Contactez-nous !

BARÈME DE SAISIE SUR SALAIRE 2024

Le décret publié le 22 décembre 2023 au Journal Officiel revoit  le barème des saisies et cessions des salaires pour 2024. Voici les tranches de revenus mensuels et annuelles qui ont été applicables pour cette année :


Tranche annuelle
de rémunération
(sans personne
à charge)
Tranche mensuelle
de rémunération
(sans personne
à charge)
Quotité saisissable
Jusqu’à 4 370 € Jusqu’à 364,17 € 1/20
Au-delà de 4 370 € et
jusqu’à 8 520 €
Au-delà de 364,17 € et
jusqu’à 710,00 €
1/10
Au-delà de 8 520 € et
jusqu’à 12 690 €
Au-delà de 710,00 € et
jusqu’à 1 057,50 €
1/5
Au-delà de 12 690 € et
jusqu’à 16 820 €
Au-delà de 1057,50 € et
jusqu’à 1 401,67 €
1/4
Au-delà de 16 820 € et
jusqu’à 20 970 €
Au-delà de 1 401,67 € et
jusqu’à 1 747,50 €
1/3
Au-delà de 20 970 € et
jusqu’à 25 2000 €
Au-delà de 1 747,50 € et
jusqu’à 2 100,00 €
2/3
Au-delà de 25 200 € Au-delà de 2 100,00 € En totalité

Les seuils de rémunération doivent être augmentés de 1 690 € (barème annuel) ou 140,83 € (barème mensuel) par personne à la charge du débiteur, sur justification.

Sont considérées comme personnes à charge :

  • Le conjoint, le concubin ou le partenaire lié par un PACS dont les revenus personnels sont inférieurs au RSA fixé pour un foyer composé d’une seule personne;
  • Tout enfant ouvrant droit aux prestations familiales et se trouvant à la charge effective et permanente du salarié, ainsi que tout enfant pour lequel le salarié verse une pension alimentaire;
  • Le parent ou le grand-parent dont les ressources personnelles sont inférieures au RSA fixé pour un foyer composé d’une seule personne, et qui habite avec le salarié ou auquel le salarié verse une pension alimentaire.

MONTANT MINIMUM INSAISISSABLE 2024

Quoi qu’il en soit (procédure de paiement direct de pension alimentaire ou non), il existe une fraction absolument insaisissable du salaire. Ce montant reste à la disposition du salarié quel que soit le type de créance. Pour un foyer composé d’une seule personne, il est égal au montant forfaitaire du RSA.

La valeur du RSA fixée chaque année au 1er avril. La loi au 1er avril 2023 a fixé le montant du RSA à 607,75 € pour une personne seule. Ainsi, à le montant de la fraction insaisissable à prendre en compte à partir du 1er janvier 2024 est de 607,75 € Cependant, comme attendu tous les ans, une nouvelle revalorisation du RSA vient d’être annoncée par la CAF pour avril 2024.

Selon la situation de l’allocataire, le montant du RSA 2024 varie selon le tableau suivant :


Nombre
d’enfants
Personne
seule
Parent isolé
(majoration
pour
isolement
incluse)
Couple 
0 607,75 € 780,42 € 911,63 €
1 911,63 € 1 040,57 € 1 093,96 €
2 1 093,96 € 1 300,71 € 1 276,29 €
Enfant
supplémentaire
243,10 € 260,14 € 243,10 €

 

A savoir :
En cas de plusieurs saisies sur salaire, ce sont les créanciers ayant la plus faible créance qui sont privilégiés. Ainsi, les créances n’excédant pas 500 € sont payées en priorité.

Sur le même sujet

Contrat de professionnalisation
Paie pratique
Contrat de professionnalisation : salaire 2024 1 février 2024

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui offre à son bénéficiaire la possibilité d’acquérir un savoir théorique en cours et un savoir-faire pratique au sein d’une ou plusieurs entreprises. Qui peut bénéficier de ce type de contrat ? Quelle procédure suivre et quelle rémunération minimale au 1er janvier 2024 ? […]

Les charges patronales : taux et assiettes 2023
Paie pratique
Les charges patronales : taux et assiettes 2024 31 janvier 2024

Dans le cadre de la rémunérations des salariés par l’employeur, chaque partie contribue au paiement de charges. On distingue les charges salariales et les charges patronales. Bien que les premières correspondent à la différence entre le salaire brut et le salaire net du salarié, les secondes viennent s’ajouter à la rémunération versée par l’employeur et […]

Gratification stage
Paie pratique
Gratification stage : fiche de paie obligatoire ? 31 janvier 2024

Si vous avez fait le choix d’accueillir un stagiaire au sein de votre société, voici un certain nombre d’informations à prendre en compte. Les obligations sont nombreuses, en particulier quand le stagiaire reste plus de deux mois. En effet, tous les stages d’une durée supérieure à deux mois doivent être rétribués par une gratification stage […]

FacebookTwitterLinkedInEmail