Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

PAS et IJSS subrogées : comment procéder à leur régularisation ?

1 janvier 1970 par Adrien Coûteaux - Lecture 3 min.

Dans le contexte de l’arrivée du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, nous avons déjà abordé à plusieurs reprises l’incidence du nouveau dispositif sur les indemnités maladie, maternité, accident du travail et maladie professionnelle. Dans la base de connaissances DSN, le GIP-MDS apporte encore des précisions concernant la régularisation des indemnités de Sécurité sociale de base (IJSS). Si vous savez donc comment pratiquer le PAS sur les IJSS, voici également comment procéder à leur régularisation.

INCIDENCE DU PAS SUR LES IJJS : RAPPEL DES PRINCIPES

Le prélèvement à la source s’applique à l’ensemble des indemnités journalières (IJ) maladie, maternité, accident du travail etc., qu’il s’agisse des IJ de Sécurité sociale de base (IJSS) ou complémentaires imposables. Le prélèvement du montant de l’impôt sur le revenu sera réalisé par l’employeur, auprès de l’organisme concerné, uniquement en cas de subrogation effective.

Pour les IJ de base (et non complémentaires), subrogées par l’employeur, le PAS n’est pratiqué que dans la limite des deux premiers mois (60 jours de date à date) de l’arrêt de travail. Au-delà de ces deux premiers mois, les IJSS subrogées ne donnent plus lieu à prélèvement de la part du collecteur.

Pour rappel, les IJ complémentaires ne sont pas soumises à cette règle et sont soumises au PAS dès lors qu’elles sont imposables. Contrairement aux montants des IJ subrogées de base, leurs montants sont renseignés dans la rubrique « rémunération nette fiscale » (RNF). Ils ne sont donc pas concernées par les modalités spécifiques de régularisation détaillées par la suite.

RÉGULARISATION DES IJ SUBROGÉES DE BASE DANS LE CONTEXTE DU PAS

Voici les différents cas de régularisation possibles :

Régularisation du montant de rémunération nette fiscale

=> type d’erreur 01 – rectification de la RNF

Si le montant brut à verser au salarié au titre des IJSS était correct, mais le calcul du montant net imposable à partir de ce montant brut était erroné, il faut procéder à une régularisation de ce dernier.  Pour cela, l’employeur doit réaliser un bloc de régularisation de PAS (S21.G00.56), dans lequel il applique le taux de PAS du mois de l’erreur au montant de régularisation de la RNF.

Régularisation du taux

=> type d’erreur 02 – rectification du taux

Si le montant brut à verser au salarié au titre des IJ subrogées était correct, mais le taux appliqué était erroné, il faut procéder à une régularisation de ce taux. Dans le bloc de régularisation l’employeur doit appliquer la différence entre le taux qu’il aurait dû appliquer et le taux appliqué le mois de l’erreur, au montant de la RNF du mois de l’erreur.

Régularisation d’un trop versé

=> par compensation (uniquement si l’employeur verse encore des montants au salarié)

Si le calcul du montant brut (après déduction des cotisations sociales) à verser au salarié au titre des IJSS était incorrect, l’employeur peut procéder à une régularisation par compensation. A ce titre, il peut rectifier le montant de PAS dans le cadre d’un versement ultérieur effectué au salarié. L’employeur ne modifie pas le montant de la RNF et il applique le taux de PAS en vigueur le mois de constant de l’erreur (même si différent de celui du mois de l’erreur).

=> hors compensation, si le montant versé lors du mois de constant de l’erreur ne permet pas de compenser intégralement le montant

Dans le même cas d’un trop versé, si l’employeur doit procéder à une régularisation hors compensation, il rectifie le montant de PAS via un bloc de régularisation, en appliquant le taux du mois de l’erreur.

Attention : Dans tous ces cas, comme les IJ subrogées n’apparaissent pas dans le RNF de la déclaration, il ne faut pas renseigner le montant correspondant aux IJSS dans le bloc de régularisation.

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]