Paie pratique

Gestionnaire de paie : un métier d’avenir pour les entreprises

28 août 2020 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.
Le gestionnaire de paie

De plus en plus d’entreprises externalisent leur paie et la confient à un gestionnaire de paie. Son rôle ne se résume pas simplement à la saisie de données sur un ordinateur, il doit aussi posséder de nombreuses compétences.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de paie ?

Un gestionnaire de paie est une personne qui traite les salaires d’une société ou de ses clients.  De formation généralement comptable, les gestionnaires de paie sont ensuite formés spécifiquement au traitement des salaires et des déclarations sociales afférentes. Ils sont disposés à répondre à tous les aspects sociaux d’une entreprise.

Gestionnaire de paie : un métier d’expert

Le métier de gestionnaire de paie s’articule autour de 3 grandes missions

L’élaboration des fiches de paie

Le gestionnaire va collecter, analyser et traiter les informations relatives à tous les salariés de l’entreprise qui lui confie ses paies pour calculer la rémunération et établir des bulletins de paie. Ces informations concernent :

  • Le temps de travail ;
  • Les heures supplémentaires ;
  • Les absences ;
  • Les primes ;
  • etc…

Via un logiciel de paie, il effectue la saisie de ces informations et édite les fiches de paie, en respectant le Code du Travail, la législation, et la politique de l’entreprise. Il établit également l’ensemble des déclarations fiscales et sociales.

Chaque mois, le gestionnaire de paye établit, compte et vérifie les bulletins de salaire. La phase de vérification est la plus importante puisque des erreurs dans les payes peuvent induire de lourdes conséquences financières. Le gestionnaire de paie passe également beaucoup de temps à réaliser de la veille légale et conventionnelle.

La gestion administrative du personnel

Le gestionnaire gère également les formalités en cas d’embauche et de départ de salariés de l’entreprises, à savoir :

  • L’élaboration des fiches de poste ;
  • La rédaction des contrats de travail ;
  • Le calcul des indemnités et du solde de tout compte.

La participation aux missions RH

Le gestionnaire va aussi élaborer des document de synthèses à l’intention des ressources humaines :

  • Tableaux de bord ;
  • Masse salariale ;
  • Registre des entrées / sorties de l’entreprise.

S’il s’occupe d’une entreprise comptant plus de 300 salariés, le gestionnaire va également établir le bilan social de celle-ci, regroupant l’ensemble des données chiffrées permettant d’avoir une vision globale de la santé sociale d’une entreprise sur une période de 3 ans.

Vous souhaitez confier la paie de votre entreprise à un gestionnaire spécialisé ?
Contactez-nous

Comment devenir gestionnaire de paie ?

Un bon gestionnaire de paie doit posséder plusieurs qualités : il doit être rigoureux, méthodique, consciencieux et avoir un esprit logique.

Il existe peu de formation spécialement dédiée à la gestion de la paie, la profession demandant de posséder des connaissances de gestion et de comptabilité, mais également en matière de ressources humaines et juridique.

Les formations suivantes peuvent constituer une bonne base pour devenir gestionnaire de paie :

  • BTS Comptabilité et Gestion (CG), qui permet d’obtenir les connaissances de base ;
  • DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) avec une spécialité finance et comptabilité, permettant de maîtriser les méthodes, procédures et technique comptables et financières ;
  • Licence professionnelle de gestion de la paie et administration du personnel, qui permet d’être formé à l’exécution de l’ensemble des opérations liées au traitement et au pilotage de la paie et à l’administration du personnel, au sein d’un service des ressources humaines (généraliste ou dans une PME/PMI) ;

Il existe aussi un master (niveau bac+5) consacrés à la gestion de la paie proposés par plusieurs universités.

Sur le même sujet

Télétravail : prise en charge des frais professionnels
Paie pratique
Télétravail : prise en charge des frais professionnels 7 février 2023

Tout comme lorsqu’il est présent sur son lieu de travail, un salarié placé en télétravail engendre des frais pour l’employeur. La nature de ses frais peut concerner l’achat de matériel, l’aménagement d’un poste, l’utilisation de consommables, etc… Ces coûts peuvent être pris en charge au titre des frais professionnels. Le Bulletin officiel de la Sécurité […]

Mi-temps thérapeutique : l'essentiel à savoir
Paie pratique
Mi-temps thérapeutique : l’essentiel à savoir 2 février 2023

Un salarié victime d’accident ou en arrêt maladie peut envisager de reprendre progressivement son activité professionnelle. Il peut alors, d’un commun accord avec son employeur, reprendre le travail à mi-temps temporairement. On parle alors de mi-temps thérapeutique. La déclaration de ces mi-temps thérapeutiques devait initialement entrer en application en septembre 2022, pour finalement être reportée. […]

Coronavirus : arrêt de travail sous conditions
Paie pratique
Coronavirus : arrêt de travail sous conditions 30 janvier 2023

Le coronavirus persiste et continue d’obliger les entreprises à redoubler de prudence. Un salarié peut alors être écarté et contraint de rester à son domicile. Dans certains cas, le salarié ne peut alors ni se rendre à son lieu de travail, ni télétravailler. Est-il alors possible de prescrire un arrêt de travail pour cause de […]

FacebookTwitterLinkedInEmail