Actualité paie

Disparition du CITS (CICE association) en 2019

1 janvier 2019 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.

Le Premier ministre a annoncé le 21 septembre 2017 que le crédit d’impôt de taxe sur les salaires (CITS ou CICE association) disparait en 2019 au profit d’un allégement de cotisations patronales pérenne de 6%.

CITS (CICE ASSOCIATION) : DÉFINITION ET MODE D’EMPLOI

La disparition du CITS (crédit d’impôt de taxe sur les salaires, aussi appelé CICE association)  fait partie  des principales mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.

Le CITS est un dispositif applicable aux rémunérations versées à compter du 1erjanvier 2017,  similaire au crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). Celui-ci est déterminé par année civile et applicable aux employeurs assujettis à la taxe sur les salaires et bénéficiant de l’abattement de cette taxe. Afin de pouvoir bénéficier du CITS, la rémunération du salarié assujettie à la taxe sur les salaires ne doit pas dépasser 2,5 fois le SMIC. Le taux est maintenu à 4 % pour les rémunérations versées en 2018.

QUI EST CONCERNE PAR LE CITS ?

En principe, le dispositif vise :

  • Associations loi 1901 ;
  • Fondations reconnues d’utilité publique ;
  • Syndicats professionnels et leurs unions ;
  • Congrégations ;
  • Associations intermédiaires agréées ;
  • Mutuelles régies par le code de la mutualité employant moins de 30 salariés ;
  • Mutuelles assurant la prévention, l’action sociale et la gestion de réalisations sanitaires et sociales employant au moins 30 salariés ;
  • Centres de lutte contre le cancer.

 

Les employeurs déclarent les données relatives aux rémunérations donnant droit au CITS directement à l’URSSAF, comme pour le CICE. L’organisme est en charge pour la transmission ultérieure à l’administration fiscale.

LES CHANGEMENTS POUR 2019

Le CICE association est abrogé en 2019. En  compensation, les employeurs bénéficient du renforcement des allégements de cotisations patronales dans les mêmes conditions que  pour le CICE.

Il consiste en un allégement supplémentaire de 6 points jusqu’à 2,5 SMIC, avec un renforcement de la réduction générale de cotisations au niveau du SMIC (en ayant une dégressivité entre le SMIC et 1,6 SMIC).

Tags:

Sur le même sujet

RGPD
Actualité paie
RGPD : conformité et obligations 24 novembre 2022

Depuis son entrée en vigueur en 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données a demandé aux entreprises de s’adapter afin de prouver le consentement des internautes avec lesquels elles interagissent (cette adaptation visant principalement les « cookies » et les traceurs publicitaires). Comment s’assurer de la conformité de son entreprise au RGPD ? Réponse dans […]

cdi intérimaire
Actualité paie
Tout comprendre sur le CDI intérimaire (CDII) 22 novembre 2022

Dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le CDI intérimaire (CDII) a été enfin reconnu et adopté par l’Assemblée Nationale en date de 25 juillet 2018. Dorénavant, ce type de contrat de travail permet de garantir la sécurité d’emploi des salariés intérimaires tout en contribuant à l’emploi durable. […]

Prime Macron : prolongement en 2021
Actualité paie
Prime Macron et Prime de Partage de la Valeur 15 novembre 2022

Versée depuis 2019, la prime Macron permet au entreprises de soutenir et remercier leurs salariés pour leur investissement tout au long de l’année. En 2020, elle a également été un moyen de reconnaissance pour les efforts de ceux qui ont continué de travailler pendant la crise sanitaire. Reconduite en 2021, cette prime exceptionnelle pour le […]

FacebookTwitterLinkedInEmail