Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Réduction Fillon : calcul et charges concernées

6 janvier 2020 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.

Le décret pubié au JO du 3 janvier 2020 apporte des modifications impactant le calcul de la Réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires dite « réduction Fillon » à partir du 1er janvier 2020.

Charges sociales concernées par le calcul de la réduction Fillon

Au niveau du SMIC, la quasi-totalité des charges patronales recouvrées par l’Urssaf entrent dans le dispositif :

  • cotisations patronales maladie, maternité, invalidité/décès, vieillesse;
  • cotisations patronales d’allocations familiales;
  • contribution Fnal;
  • contribution de solidarité autonomie (CSA);
  • cotisations patronales accidents du travail / maladies professionnelles (AT/MP).

La réduction Fillon est applicable sur les rémunérations inférieures à 1,6 SMIC annuel.

Méthode de calcul de la réduction Fillon

Le montant de la réduction Fillon se fait sur l’année civile pour chaque salarié en multipliant la rémunération avec un coefficient de réduction :

Réduction Fillon = Rémunération brute annuelle x Coefficient

En pratique, le dispositif est appliqué chaque mois par les employeurs et ensuite régularisé soit de façon progressive au mois le mois, soit en fin d’année.

Le contrôle du calcul de la réduction Fillon est effectué à posteriori par les organismes de recouvrement selon les modalités de droit commun. Les employeurs doivent être en mesure en cas de contrôle de mettre à la disposition des inspecteurs du recouvrement toutes les informations utiles à cette vérification.

Coefficient de la réduction Fillon

La formule de calcul de ce coefficient dépend d’un paramètre « T ». Voici comment déterminer ce coefficient :

Coefficient = (T/0,6) x (1,6 x SMIC annuel / rémunération annuelle brute -1)

T est la somme des toutes les cotisations patronales incluses dans le dispositif au niveau du SMIC. C’est la valeur maximale du coefficient.

Il est à noter qu’en 2020 la réduction des cotisations AT/MP est limitée à 0,69 % de la rémunération (contre 0,78% en 2019). Par ailleurs, suite à la loi PACTE, le taux de la contribution FNAL impactant le calcul du coefficient C varie en référence à un effectif de 50 salariés à compter du 1er janvier 2020 (contre 20 salariés en 2019).

Ces évolutions modifient la valeur du paramètre T utilisé dans la formule de calcul de la réduction Fillion et, par voie de conséquence, aussi la valeur maximale du coefficient C. Le tableau ci-dessous reprend les différentes valeurs applicables au calcul de la réduction Fillon en 2020 pour le cas général :

Effectif /Fnal Coefficient au 1er janvier 2020
Effectif < 50 salariés => Fnal 0,10 % 0.3205
Effectif ≥ 50 salariés => Fnal 0,50 % 0.3245

Pour les salariés affiliés à une caisse de congés payés, un coefficient de 100/90 sera appliqué à la valeur T.

 

Sur le même sujet

Paie pratique
Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise 5 août 2020

Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) est un dispositif encadrant la relation entre un porteur de projet se préparant à la création ou reprise d’entreprise et une structure accompagnatrice (société ou association). Cette structure, appelée aussi « couveuse » (d’entreprise), appuie le porteur du projet ou le « couvé » dans ses démarches et héberge juridiquement son activité. […]

Paie pratique
L’externalisation paie dans le secteur de la propreté 3 août 2020

Quelles sont les spécificités de la paie dans le secteur du nettoyage / propreté ? Quels sont les avantages de l’externalisation de la paie chez Rue de la Paye ? Cette étude de cas vous présente pourquoi une société de nettoyage, qui relève de la convention collective propreté a décidé de faire appel à Rue […]

Paie pratique
Convention collective HCR : salaires minima 2020 3 août 2020

Suite à l’avenant n° 28 du 13 avril 2018 (étendu par arrêté du 27 décembre 2018, JO du 30), une nouvelle grille des salaire est entrée en vigueur pour les salariés soumis à la convention collective HCR (hôtels, cafés, restaurants).  Voici donc les nouveaux salaires minima qui doivent être appliqués depuis le 1er janvier 2019. […]

FacebookTwitterLinkedInEmail