Actualité paie

CICE : quels changements d’ici 2019 ?

1 janvier 2019 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.
CICE

Pendant la présentation des sujets du « Plan d’actions pour l’investissement et la croissance des entreprises » , le premier ministre Édouard Philippe est revenu sur la transformation du CICE en allégement de cotisations patronales.

Le Service Public rappelle la disparition du dispositif CICE à compter de 1er janvier 2019. Les sociétés qui détiennent des créances de CICE pourront les utiliser dans les 3 ans suivant la naissance de la créance. Une fois ce délai expiré, elles pourront demander le remboursement de la fraction non utilisée.

CICE – RAPPEL DES CONDITIONS

Le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE), voté en 2012 est entré en application le 1er janvier 2013. C’est un avantage fiscal de 7% (depuis janvier 2017) porte sur la masse des salaires inférieurs à 2,5 fois le SMIC.

La base de calcul inclut l’ensemble des rémunérations brutes soumises aux cotisations sociales. Toutefois, les gratifications des stages ne sont pas prises en compte.

CICE : CHANGEMENTS PRÉVUS POUR 2019

Le premier ministre, Edouard Philippe avait déjà annoncé dans son discours de politique générale du 5 juillet la suppression de CICE à compter de 2019. Entre temps, plusieurs précisions ont été apportées sur les modalités de cette réforme.

Deux étapes sont prévues pour la suppression du CICE : baisse du taux de 7 % à 6 % pour les salaires versés en 2018 et la suppression définitive à partir de 2019.

Le CICE sera ainsi remplacé par un allégement de cotisations patronales pérenne :

  • de 6 points sur les salaires inférieurs à 2,5 SMIC ;
  • complété par un allégement renforcé de 4,1 points au niveau du SMIC, dégressif jusqu’à 1,6 SMIC.

Selon la rémunération du salarié, l’allégement supplémentaire qui se substituera au CICE représentera

  • salaire = SMIC : – 10,1 points de cotisations ;
  • salaire > SMIC et jusqu’à 1,6 SMIC : l’avantage serait dégressif, pour arriver à – 6 points de cotisations au niveau de 1,6 SMIC ;
  • salaire allant de 1,6 à 2,5 SMIC : – 6 points de cotisations ;
  • salaire > à 2,5 SMIC : pas d’allégement (il n’y a pas non plus de CICE au-delà de 2,5 SMIC à l’heure où nous rédigeons ces lignes).

Tags:

Sur le même sujet

Coronavirus : réactivation de l'état d'urgence sanitaire
Actualité paie
Coronavirus : réactivation de l’état d’urgence sanitaire 23 octobre 2020

En raison de la recrudescence de cas positifs au Covid-19 et l’arrivée potentielle d’une seconde vague, le Gouvernement a décidé de placer à nouveau la France en état d’urgence sanitaire à compter du samedi 17 octobre 2020. Quelles mesures et restrictions sont prévues dans cette situation ? Qu’est-ce que l’état d’urgence sanitaire ? L’état d’urgence […]

cdi intérimaire
Actualité paie
Tout comprendre sur le CDI intérimaire (CDII) nouvelle génération 22 octobre 2020

Dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le CDI intérimaire (CDII) a été enfin reconnu et adopté par l’Assemblée Nationale en date de 25 juillet 2018.  Dorénavant, ce type de contrat de travail va garantir la sécurité d’emploi des salariés intérimaires tout en contribuant à l’emploi durable. CDI […]

Projet de Loi de Finances 2021 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2021 : mesures pour les entreprises 21 octobre 2020

Le Projet de Loi de Finances pour 2021 (ou PLF) a été présenté devant le conseil des ministres fin septembre 2020. La plupart des mesures qu’il contient, qu’elles soient fiscales ou sociales, sont en lien avec le plan de relance présenté au cours de l’été 2020. Passons en revue les mesures prévues dans le PLF […]

FacebookTwitterLinkedInEmail