Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Cotisations patronales 2019 : les réponses de l’administration

8 juillet 2019 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.

Le 1er juillet 2019, la Direction de la Sécurité Sociale, ou DSS, a répondu à plusieurs questions sur la réforme des exonérations de cotisations du 1er janvier. Les principales thématiques évoquées furent :

  • La réduction générale des cotisations patronales ;
  • Les exonérations de cotisations spécifiques ;
  • La baisse du taux de cotisation patronale d’assurance maladie.

Cette instruction, diffusée sous forme de questions / réponses, fait office de circulaire opposable vis-à-vis de la Sécurité Sociale. Rue de la Paye passe en revue les principales informations nouvellement annoncées.

Réduction générale des cotisations patronales

La réduction générale sera calculée contrat par contrat, sauf dans le cas d’un éventuel changement de statut du salarié qui aboutirait à un changement de taux de cotisations.

Si un CDD est renouvelé ou transformé en CDI, la réduction se calculera alors sur l’ensemble de la période couverte par les contrats.

Conditions d’application

En cas de changement de statut du salarié, si le changement est sans effet sur la nature et le niveau des cotisations exonérées, le calcul reste annualisé. Dans le cas contraire, il faudra calculer l’exonération de cotisation afférente à chaque période de travail.

Pour faciliter ce recalcul, la DSS explique qu’il convient de retenir le paramètre « T » de chacune des périodes concernées comme s’il s’agissait de contrats différents.

L’exemple proposé par la DSS pour illustrer ce principe est celui d’un apprenti, qui au sein de la même entreprise, passe en tant que salarié le 19 mai, et ce sans changer son contrat de travail.

En sachant que jusqu’au 1er octobre, le taux d’exonération est plus élevé pour un apprenti que pour un salarié, le calcul comprendra :

  • Un coefficient calculé sur la base due des périodes d’emploi du 1er janvier au 30 avril au taux d’exonération d’un apprenti ;
  • Un coefficient calculé appliqué sur la période du 1er mai au 31 décembre au taux d’exonération d’un apprenti ;
  • Un troisième coefficient, appliqué sur la période du 1er octobre jusqu’au 31 décembre, mais qui reprendra le même taux que la période du 1er mai jusqu’au 31 décembre.

Application au salarié expatrié

Concernant le cas des salariés expatriés, la DSS explique que, dans le cas où l’employeur se doit d’affilier ses salariés expatriés à l’assurance chômage sans les assurer au régime de Sécurité Sociale français, il peut alors bénéficier de la réduction générale pour ces salariés.

Le taux de réduction sera applicable à compter des périodes d’emploi courant à compter d’octobre 2019, pour les cotisations d’assurance chômage uniquement. Il sera également ajusté en conséquence.

Plafond d’exonération des contrats d’apprentissage

Depuis le 1er janvier 2019, un apprenti est exonéré des cotisations salariales d’origines légale et conventionnelle sur la part de rémunération inférieure ou égale à 79% du SMIC  (art L.6243-2 et D.6243-5 du Code du Travail). La DSS précise que la limite d’exonération des cotisations salariale à 79% du SMIC est à apprécier mensuellement.

En cas d’absence de l’apprenti, ou d’un contrat à temps partiel, il n’y aura pas lieu de procéder à une priorisation du plafond d’exonération mentionné plus haut.

En cas d’entrée ou de sortie dans l’entreprise en cours de mois, le plafond d’exonération des cotisations salariales doit être proratisé.

L’actualité

Actualité paie
Recouvrement des cotisations URSSAF : nouveautés 2020 12 novembre 2019

Les services de l’URSSAF prennent de plus en plus de recouvrement de cotisations et contributions sociales en charge. Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (ou PLFSS) va intensifier ce processus. Quels transferts sont prévus pour 2020 ? Réponse dans cet article. Situation actuelle du recouvrement par l’URSSAF Actuellement, l’URSSAF s’occupe de collecter […]

Actualité paie
Heures supplémentaires réduction Fillon 20 octobre 2019

Pour inciter les entreprises de moins de 20 salariés à recourir aux heures supplémentaires, elles bénéficient d’une exonération spécifique. Elle est facile à calculer mais complique l’application de a réduction générale des cotisations patronales (RGCP dite Fillon). EXONÉRATION FORFAITAIRE + RGCP : CUMUL PLAFONNÉ La déduction forfaitaire sur les heures supplémentaires pour les entreprises de […]

Actualité paie
« Barème Macron » : première décision de la Cour d’appel 1 octobre 2019

L’application du nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle, dit « barème Macron » faisant toujours débat, une décision de Cour d’appel était attendue. C’est celle de Reims qui a exprimé son avis sur le barème. A l’étonnement général, elle juge que le nouveau barème est compatible avec le droit européen, mais […]

FacebookTwitterLinkedInEmail