Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Qu’en est-il de la suppression du forfait social ?

23 janvier 2019 par Florina Macovei - Lecture 2 min.

Afin de favoriser le développement des dispositifs d’épargne salariale, suite à l’adoption du projet de loi de finance de la sécurité sociale 2019, le forfait social a été supprimé à compter du 1er janvier 2019 dans certaines entreprises. Voici quelques précisions sur la réforme, apportées par le ministère du travail.

forfait social

LE FORFAIT SOCIAL : RAPPEL DES CONDITIONS

Le forfait social est une contribution exclusivement patronale, appliquée sur les revenus d’activité assujettis à la CSG mais exclus de l’assiette des cotisations de Sécurité sociale. Cette contribution destinée au financement de la Sécurité sociale est versée à la Caisse nationale d’assurance vieillesse.

Jusqu’au 31 décembre 2018, pour l’épargne salariale, les employeurs étaient redevables de cette contribution aux taux ci-dessous :

  • 8 %sur les sommes versées au titre de la participation aux résultats de l’entreprise et au titre de l’intéressement. Ce taux vise les entreprises dont l’effectif est inférieur à 50 salariés et qui concluaient pour la première fois un accord de participation ou d’intéressement ou qui n’avaient pas conclu d’accord au cours d’une période de cinq ans avant la date d’effet de l’accord ;
  • 16 %pour certains versements alimentant un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco), respectant certaines conditions ;
  • 20 %pour la majorité des entreprises (notamment pour les sommes versées sur un PEE).

SUPPRESSION DU FORFAIT SOCIAL A COMPTER DU 1ER JANVIER 2019

Suite à la loi du 2018-1203 du 22 décembre 2018, le forfait social, c’est-à-dire la contribution patronale de 20%, a été définitivement supprimé sur :

  • L’abondement, l’intéressement et la participation versés par les sociétés de moins de 50 salariés (plan d’épargne d’entreprise (PEE) ou de groupe (PEG), plan d’épargne interentreprises (PEI), plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) et plan d’épargne pour la retraite collectif interentreprises (PERCO-I))
  • L’intéressement versé par les entreprises de moins de 250 salariés.

Attention : pour les entreprises ayant un effectif entre 50 et 250 salariés, il sera appliqué le taux normal de forfait social sur les sommes réparties au titre de la participation ou versées au titre de l’abondement (même pour l’investissement de l’intéressement dans un plan d’épargne salariale).

Les conditions d’effectif s’apprécient exclusivement au niveau de l’entreprise. Les plafonds d’exonérations en matière de versement d’intéressement, de la participation et de l’abondement sont ceux déjà en vigueur. Pour bénéficier des exonérations, aucune démarche n’est nécessaire, les entreprises devant seulement remplir les conditions demandés.

L’actualité

Actualité paie
Taux bureau 2019 : fin de la période de transition. 24 juin 2019

Dans le cadre de la couverture des accidents du travail, l’employeur pouvait avoir droit à un taux réduit pour son personnel administratif : le taux bureau. Ce système a été réformé par un arrêté, début 2017, qui vise à le remplacer par un taux « fonction support ». Le Groupement d’Intérêt Public Modernisation des Déclaration Sociales, ou GIP-MDS, […]

Actualité paie
Assurance chômage : les annonces du gouvernement 19 juin 2019

Le 18 juin 2019, le gouvernement a présenté sa réforme de l’assurance chômage. Elle a pour objectifs de réduire de 250 000 le nombre de demandeurs d’emploi d’ici 2021 et d’assurer 3,4 milliards d’euros d’économies. Comment cette réforme compte-t-elle atteindre ces objectifs ? Les principales mesures dans notre article. Bonus-Malus et taxe sur les CDD d’Usage […]

Actualité paie
Redressements URSSAF pour travail dissimulé : nouveaux chiffres publiés 22 mai 2019

Une note de presse du réseau des URSSAF datée de 2 mai 2019 communique sur les bons résultats obtenus dans la lutte contre le travail dissimulé en 2018. Des redressements record ont été infligés l’année dernière aux entreprises qui fraudent pour ne pas payer les charges sociales. Passage en revue des chiffres clés ainsi que […]

FacebookTwitterLinkedInEmail