Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Frais de repas BTP : montants exonérés 2019

11 février 2019 par Mihaela Mita - Lecture 2 min.

L’accomplissement des missions liées à l’emploi du salarié génère, des fois, des dépenses supplémentaires. Le salarié se voit alors supporter lui-même les frais de repas ou de déplacement. Dans ce cas, il a droit à un remboursement de ces frais par son employeur.

En ce qui concerne les frais de repas dans le secteur du BTP, le remboursement peut être fait sur la base des valeurs forfaitaires, réévaluées chaque année, ou en fonction des dépenses réellement engagées par le salarié. Afin d’appliquer correctement les valeurs forfaitaires, il est important de tenir compte du lieu où le salarié prend son repas.

frais de repas

FRAIS DE REPAS 2019 : SALARIÉS CONTRAINTS DE PRENDRE LE REPAS SUR LE LIEU DE TRAVAIL

Si l’employé est contraint de prendre son repas sur le lieu de travail en raison de conditions particulières d’organisation ou d’horaires de travail (travail en équipe, posté, continu, en horaire décalé, de nuit), il peut bénéficier d’une indemnité forfaitaire, versée pour compenser ces frais supplémentaires. La valeur exonérée de cotisations se situe dans la limite de 6,60 € en 2019.

Il est possible de considérer que le salarié est contraint de prendre une restauration chaque fois que le temps de pause réservé au repas se situe en dehors de la plage horaire fixée pour les autres salariés de l’entreprise.

PRIME DE PANIER : SALARIÉS EN DÉPLACEMENT TRAVAILLANT SUR UN CHANTIER

Lorsque le salarié est en déplacement hors des locaux de l’entreprise (par exemple sur un chantier), l’employeur peut déduire l’indemnité destinée à compenser les dépenses supplémentaires de repas dans la limite de 9,20 € par repas en 2019.

Pour cela, il faut que ses conditions de travail lui interdisent de regagner sa résidence ou son lieu de travail pour le repas, et qu’il n’est pas démontré que les circonstances ou les usages de la profession l’obligent à prendre ce repas au restaurant.

Les valeurs des paniers différent d’une région à l’autre et sont publiées chaque année. Les valeurs régionales sontpubliées sur notre blog immédiatement après la parution.

SALARIÉS EN DÉPLACEMENT CONTRAINTS DE PRENDRE LE REPAS AU RESTAURANT

Lorsque le salarié est en déplacement et ne peut pas regagner sa résidence ou son lieu habituel de travail, il peut bénéficier d’une indemnité repas de 18,80 € exonérée de cotisations. Pour cela, l’employeur doit pouvoir démontrer que le salarié est contraint de prendre son repas au restaurant.

Voici donc en synthèse ci-dessous les indemnités forfaitaires pour l’année 2019 :


Indemnités forfaitaires Limites d’exonération 2019
Repas au restaurant lors d’un déplacement 18,80 euros / repas
Repas hors des locaux de l’entreprise 9,20 euros / repas
Repas sur le lieu de travail (panier repas nuit/jour…) 6,60 euros / repas

L’actualité

Paie pratique
Contribution formation professionnelle : tout savoir sur la CUFPA 2 août 2019

Avec la réforme de la formation professionnelle, à compter du 1er janvier 2019, la contribution formation et la taxe d’apprentissage sont regroupées dans une contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). Quel est le montant de cette nouvelle contribution unique ? Quels sont les organismes collecteurs ? Quelles échéances à respecter ? […]

Actualité paie, Paie pratique
Loi PACTE : les effets sur le calcul des cotisations sociales 19 juillet 2019

La loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 (JO du 23 mai 2019) relative à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) modifie, entre autres, les règles d’assujettissement et de calcul des cotisations sociales. Via une information publiée le 12 juillet 2019, l’Urssaf apporte des précisions sur la réforme des règles de calcul des […]

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

FacebookTwitterLinkedInEmail