Actualité paie

Le vaste chantier «Simplification» du Bulletin de Paye

9 septembre 2015 par Xavier THÉOLEYRE - Lecture 2 min.
simplification du bulletin de paie

Avec une moyenne d’environ 40 lignes, le bulletin de paye français est champion de la complexité. Un rapport remis au gouvernement le 27 juillet 2015 préconise justement des mesures pour sa simplification. Il est notamment prévu de regrouper certaines cotisations par risque couvert et de faire apparaître la notion de «rémunération totale» sur le bulletin. A quoi ressemblera la version simplifiée du bulletin de paye ? Quelles sont les échéances proposées pour la mise en place de ces mesures et leurs effets escomptés ?

CLARIFIER LA PRÉSENTATION DU BULLETIN DE PAYE

Dans une culture comptable qui fait lister toutes les cotisations salariales et patronales sur la fiche de paye, la plupart des salariés regardent seulement le net-à-payer en bas de page et ignorent le reste. L’objectif majeur du rapport antérieurement mentionné c’est justement de rendre le bulletin de paye plus lisible, tout en gardant sa fonction élémentaire d’information et d’attestation de revenu.

En ce sens, un regroupement de lignes de cotisations par risque couvert a été proposé, quel que soit le régime juridique de la protection offerte (de base / complémentaire, obligatoire/facultative). Les lignes du bulletin apparaîtront ainsi regroupées en fonction des quatre grandes assurances sociales : chômage, retraite, santé et accident de travail. Selon les exemples de fiche de paye joints au rapport, avec ces modifications, ils ne compteront pas plus de 24 lignes différentes.

Un autre axe de clarification, même si critiqué par des syndicats, est de donner «une information générale sur le coût total du travail». Cela va faire apparaître une ligne «rémunération totale» sur le bulletin de paye, qui additionne le salaire brut et l’ensemble des cotisations patronales (le «super brut» dans le jargon de la paye). Exception faite du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) qui est un dispositif fiscal.

LE CALENDRIER DE LA SIMPLIFICATION

En termes de calendrier, ces mesures de simplification pourront être testées à titre volontaire à partir de janvier 2016. La maquette de bulletin simplifiée doit être finalisée en octobre 2015. Cette version synthétique sera à utiliser comme référence.

La généralisation partielle (pour les entreprises de plus de 300 salariés) est ensuite préconisée pour l’année suivante (janvier 2017). La généralisation totale rendra cette simplification obligatoire pour toutes les entreprises en janvier 2018.

DÉMATÉRIALISATION DE LA FICHE DE PAYE

Les efforts de simplification du bulletin de paye sont tout à fait en ligne avec ceux de dématérialisation. Avec pour objectif des économies conséquentes, le rapport suggère aussi une plus large diffusion par voie électronique du bulletin de paye. Le coût de mise à disposition d’un bulletin par voie dématérialisée est de 10 centimes, la moitié de celui d’un bulletin papier remis en main propre et moins d’un quart de ce que coûte actuellement son envoi par poste. Ainsi, le taux général de dématérialisation augmentera aussi en France, pour atteindre des niveaux comparables à d’autres pays européens.

Cependant, la mise en place de coffres-forts électroniques sera nécessaire pour assurer la sécurité des données, ce qui représentera un coût supplémentaire pour les entreprises. Qu’il soit direct si cet espace sécurisé est privé ou indirect si l’État décide de s’en charger.

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail