declaration sociale nominative dsn paie externalisee

Paie Entreprise

De 5 à 500 salariés. Externalisez la paie et simplifiez la gestion du personnel. Bénéficiez de notre assistance en droit du travail.

Voir nos offres
declaration sociale nominative dsn paie externalisee

Expert-Comptables

Externalisez votre pôle social en toute sécurité. Une question sur une fiche de paie, sur le droit social ? Des juristes paie RH vous conseillent.

Découvrir nos services

Devenir Partenaire Paie RH

Proposez des services et solutions paie et RH. Vous souhaitez développer votre activité ? Profitez de notre notoriété auprès des entreprises et des experts comptables.

Bénéfices de la paie en ligne

Leader de la paie en ligne, Rue de la Paye propose des services de paie externalisée et des conseils juridiques pour la gestion des ressources humaines.

  • Paye et DSN sur mesure

    Quelle que soit votre convention collective ou votre activité, notre plateforme de paie en ligne s’adapte aux spécificités de votre organisation.

  • Paye et DSN 100% digitale

    Au bureau ou en déplacement, accédez à vos documents : fiche de paie, contrat de travail, solde de tout compte… à tout moment sur votre cloud de paie sécurisé.

  • Votre gestionnaire de paie

    À votre écoute, votre gestionnaire de paie externalisée répond à vos questions sur les bulletins de paye, par messagerie, téléphone ou visioconférence.

Processus d’Externalisation Paie

L’externalisation paie chez Rue de la paye vous fait bénéficier de l’expertise de nos gestionnaires de paie associée à une plateforme web de paie en ligne simple et conviviale.

  • Vous entrez sur votre interface de paye en ligne

  • En un clic, vous accédez à la saisie des variables

  • Après validation, votre gestionnaire établit les payes et les déclarations sociales, DSN incluse

  • Vous consultez, téléchargez et stockez vos payes sur un Cloud sécurisé

Section Visual
  • Un projet ? Déjà convaincu par l’externalisation paie ?

    Notre équipe commerciale vous répond

  • Demandez un devis

  • Des gestionnaires de paie à votre service

  • Des payes justes au prix juste

  • Paye et DSN 100% digitale

Témoignages Client

  • Scriptura
  • binergy
  • cabinet matte
  • pickmecab

Nos articles de blog Paie et RH

La réforme des retraites : à quoi s'attendre pour 2018 ?

Vendredi 28 Juillet 2017

La réforme des retraites est un des plus ambitieux projets du programme d’Emmanuel Macron, prévus pour l’année 2018. Celle-ci propose l’instauration d’un nouveau système universel où la retraite serait calculée à partir des cotisations versées ainsi que de l’espérance de vie.SYSTÈME DE RETRAITE ACTUEL Pour l’instant, les retraites du régime général sont calculées à partir du salaire annuel moyen perçu par chaque salarié tout au cours de sa carrière. Le salaire moyen est multiplié par un taux de liquidation qui peut varier en fonction du nombre de trimestres cotisés.Actuellement, le système des retraites comporte plus de 40 régimes différents. Le président de la République  souhaite uniformiser le système en appliquant les mêmes règles de calcul pour tous. RÉFORME DES RETRAITE PRÉVUE PAR MACRON Le président Macron a l’intention de modifier les règles de calcul de régime en créant pour chaque personne un compte virtuel (« compte notionnel ») sur lequel seraient enregistrées l’ensemble des cotisations retraite versées. Lors du départ d’un salarié à la retraite, toutes les sommes versées au cours de la carrière seront retenues. Ensuite, celles-ci seront divisées par le nombre d'années de vie restantes "en théorie". L’évaluation de ce nombre sera effectuée à partir de l'espérance de vie pour la classe d'âge concernée. Le président a mentionné aussi que l’âge de départ à la retraite restera inchangé, soit à 62 ans.Exemple : Un salarié part à la retraite à 63 ans. Il a cotisé 172 000 euros. Si l'espérance de vie pour sa génération est de 80 ans, il lui reste donc  théoriquement 17 ans à vivre. Le montant annuel de sa retraite sera alors égal à 172 000 / 17 =  10 117 euros par an, soit 843 euros par mois.Les cotisations versées à ce jour continueront à payer les pensions des actuels retraités, le régime par répartition étant conservé. Les cotisations d'assurance retraite ne seront pas supprimées et seront encore prélevées sur les salaires, contrairement aux cotisations d'assurance  chômage et maladie que le gouvernement prévoit à supprimer dès 2018. Les taux de cotisation continueront aussi à différer en fonction des statuts (salariés, indépendants, etc.)En ce qui concerne les salariés exposés aux travaux pénibles, ceux-ci sont considérés comme ayant une espérance de vie réduite. Le programme prévoit que la « pénibilité »  sera retenue dans la formule de calcul de retraites, mais des informations plus précises sont encore à attendre de la part de gouvernement. ENTRÉE EN VIGUEUR DE LA REFORME DES RETRAITES Selon Emmanuel Macron, les conditions de départ pour les salariés qui sont à moins de 5 ans de la retraite resteront inchangées. Pour les autres, la transition va être faite graduellement. En accord avec le calendrier émis par le gouvernement le 6 juin 2017, les discussions autour de la réforme des retraites devraient commencer au cours de l'année 2018.

[...]

Gardien d’immeuble : spécificités de la paye

Mercredi 26 Juillet 2017

Plus de 40 000 personnes sont adhérentes à la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d’immeubles. Cette CCN (brochure 3144) est applicable à compter du 27 avril 2009. Elle propose une grille de salaires minima bruts ainsi que des spécificités concernant la prime d'ancienneté, le logement de fonction, le congé, le licenciement ou la mutuelle. Découvrez en plus sur les particularités de la paye gardien d'immeuble dans les lignes suivantes.CCN GARDIEN D'IMMEUBLE ET CONCIERGE : ÉLÉMENTS PARTICULIERS Salaire minima conventionnel 2017 Le salaire minimal conventionnel est déterminé en fonction de la catégorie :catégorie A : correspond à ceux travaillant dans un cadre horaire : 151,67 heures par mois pour un emploi à temps complet ; catégorie B correspond à ceux qui effectuent des tâches précises, exprimées en unités de valeur (UV) et non en nombre d'heures. Un emploi à taux plein équivaut à 10 000 UV.Une valeur de point et une valeur fixe sont attribuées pour chaque salarié.[ebstable width ="100%" class="custom-table g1-table--solid" responsive ="true"] [ebstable_head] [ebsth_column]Catégorie d'emploi[/ebsth_column] [ebsth_column]Catégorie A[/ebsth_column] [ebsth_column]Catégorie B[/ebsth_column] [/ebstable_head] [ebstable_body] [ebstable_row] [ebsrow_column]Valeur du point 2017[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1,2777[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1,4993[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Valeur fixe 2017[/ebsrow_column] [ebsrow_column]735 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]735 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [/ebstable_body] [/ebstable]La formule utilisée pour obtenir le salaire est :(coefficient hiérarchique x valeur du point) + valeur fixe. Ancienneté Des primes d'ancienneté s'ajoutent au salaire. Elles sont calculées sur le salaire brut mensuel conventionnel selon le barème ci-dessous :3 % après 3 ans de service chez le même employeur ; 6 % après 6 ans de service chez le même employeur ; 9 % après 9 ans de service chez le même employeur ; 12 % après 12 ans de service chez le même employeur ; 15 % après 15 ans de service chez le même employeur ; 18 % après 18 ans de service chez le même employeur.Logement et frais Dans le cas où l'employé est logé par la copropriété  et se trouve dans la catégorie B, cet élément est considéré comme "salaire en nature" décompté du salaire global. Le montant est évalué en appliquant à la surface d'habitation (dans la limite de 60 m²) un prix au mètre carré, en fonction de la catégorie du logement. Les valeurs actuellement en vigueur sont :catégorie 1 : 3,090 € / m² ; catégorie 2 : 2,439 € / m² ; catégorie 3 : 1,801 € / m².Les gardiens et les concierges relevant de la catégorie A pourront aussi bénéficier de logement uniquement si cet avantage est inscrit dans leur contrat de travail.L'électricité, le gaz, les abonnements, le chauffage et l'eau chaude sont également pris en compte et évalués en kWh, dont le prix est fixé forfaitairement par la convention collective à 0,1491 € TTC. Mutuelle La convention collective gardien d'immeuble prévoit que les  salariés de la branche bénéficient des garanties en matière d'incapacité, d'invalidité, de décès et de remboursement de frais de santé. Les 2 régimes conventionnels de protection sociale complémentaire sont la prévoyance (qui couvre les risques incapacité, invalidité et décès) et le régime frais de santé (qui couvre la garantie de remboursement complémentaire des frais médicaux, chirurgicaux et d'hospitalisation). Afin de toucher le régime frais de santé (organisme recommandé par la convention – Humanis) l’employé doit justifier au moins 2 mois d’ancienneté. Congés A part les congés payés annuels, les  repos hebdomadaire et les jours fériés dans les conditions prévus par le Code du travail, la convention stipule qu'un salarié avec une ancienneté supérieure à 10 ans chez le même employeur bénéficie  d'une majoration de la durée de congés soit :1 jour ouvrable supplémentaire après 10 ans de service ; 2 jours ouvrables après 15 ans de service ; 3 jours ouvrables après 20 ans de service ; 4 jours ouvrables après 25 ans de service.Un autre avantage des gardiens, concierges et employés d'immeubles c’est qu’ils bénéficient de 6 jours consécutifs de congé lors du mariage ou du Pacs, au lieu des 4 jours donnés habituellement aux salariés du privé. Licenciement La convention gardien d'immeuble indique aussi des périodes de préavis spécifiques pour les salariés licenciés en fonction de la catégorie et de l’ancienneté dont :1 mois pour un salarié de la catégorie A ; 2 mois pour un salarié de la catégorie A avec 2 ans d'ancienneté ; 3 mois pour un salarié de la catégorie B.Le montant de l'indemnité perçue par le salarié (sauf licenciement pour faute lourde ou grave ) est aussi marqué dans la convention. En outre, le texte prévoit que, dans le cas où le salarié trouve un nouvel emploi pendant la période de préavis, il a le droit de quitter son poste. Il pourra bénéficier de cette indemnité de licenciement, à condition de prévenir son employeur au moins 1 mois à l'avance.

[...]

Prime panier BTP : montants par régions 2017

Mardi 25 Juillet 2017

Lorsqu'un salarié du secteur Bâtiment et Travaux Publics prend son déjeuner régulièrement sur le chantier, il a droit à une indemnité de repas appelée aussi prime panier BTP. Son montant est fixé par région et bénéficie d'une renégociation périodique. Nous vous présentons dans cet article les valeurs à prendre en compte en 2017.LA PRIME DE PANIER BTP La prime de panier BTP fait partie des indemnités de petits déplacements (indemnité forfaitaire de repas). A partir du 1er janvier 2017,  lorsque le salarié est en déplacement hors des locaux de l’entreprise (par exemple sur un chantier), l’employeur peut déduire l’indemnité destinée à compenser les dépenses supplémentaires de repas dans la limite de 9,00 € par repas.Le montant minimal de la prime panier due aux salariés du BTP est fixé par la convention collective régionale. Il diffère alors selon la région d’immatriculation de l'entreprise. Chaque fédération régionale du bâtiment négocie régulièrement les montants conventionnels de la prime panier et modifie sa convention collective en conséquence.Les montants sont revus en principe chaque année. Cependant, la date d'entrée en vigueur du nouveau montant peut varier. Il faut alors rester vigilent chaque mois sur l'évolution de la valeur de l'indemnité repas dans la convention collective régionale. Pour l'année en cours, ces montants ont été revalorisés uniquement dans certaines régions.Pour en savoir plus sur le calcul et les modalités d’application de la prime panier BTP, veuillez consultez notre article dédié au calcul de cette prime. MONTANTS DE LA PRIME PANIER BTP 2017 Veuillez consultez dans le tableau ci-après les montants de la prime panier BTP applicable dans chaque région à cette date :[ebstable width ="100%" class="custom-table g1-table--solid" responsive ="true"] [ebstable_head] [ebsth_column] Région [/ebsth_column] [ebsth_column] Montant de la prime panier [/ebsth_column][ebsth_column] A compter du : [/ebsth_column][/ebstable_head] [ebstable_body] [ebstable_row] [ebsrow_column]Alsace[/ebsrow_column] [ebsrow_column]8,90 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/02/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Aquitaine[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,33 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/04/2015[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Auvergne[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,50 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/06/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Bourgogne-Franche-Compté[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,80 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]01/04/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Bretagne[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,55 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/01/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Centre[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,50 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/06/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Champagne-Ardenne[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,30 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/03/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Corse[/ebsrow_column] [ebsrow_column]8,60 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/09/2014[/ebsrow_column] [/ebstable_row][ebstable_row] [ebsrow_column]Hauts-de-France[/ebsrow_column] [ebsrow_column]10,30 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]Nord-Pas-de-Calais : 01/02/2017Picardie : 01/03/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row][ebstable_row] [ebsrow_column]Languedoc-Roussillon[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,66 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/04/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Limousin[/ebsrow_column] [ebsrow_column]10,49 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/01/2015[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Lorraine[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,45 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/01/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Midi-Pyrénées[/ebsrow_column] [ebsrow_column]10,06 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/04/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Basse-Normandie[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,65 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/07/2015[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Haute-Normandie[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,50 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/01/2015[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Pays de la Loire[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,05 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/10/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Poitou-Charentes[/ebsrow_column] [ebsrow_column]8,90€[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/06/2016[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Provence-Alpes-Côte d'Azur[/ebsrow_column] [ebsrow_column]10,00 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/05/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Région parisienne (Seine-et-Marne inclus)[/ebsrow_column] [ebsrow_column]9,80 €[/ebsrow_column][ebsrow_column]01/01/2017[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Rhône-Alpes[/ebsrow_column] [ebsrow_column]Ain : 9,72 €Drôme-Ardèche : 9,75 €Isère : 9,47 €Loire : 9,80 €Rhône : 9,78 €Savoie : 9,70 € [/ebsrow_column][ebsrow_column]01/04/201301/01/201401/01/201401/01/201301/03/201301/08/2014[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [/ebstable_body] [/ebstable] Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

[...]

  • Un projet ? Déjà convaincu par l’externalisation paye ?

    Notre équipe commerciale vous répond

  • Demander un devis