declaration sociale nominative dsn paie externalisee

Paie Entreprise

De 5 à 500 salariés. Externalisez la paie et simplifiez la gestion du personnel. Bénéficiez de notre assistance en droit du travail.

Voir nos offres
declaration sociale nominative dsn paie externalisee

Expert-Comptables

Externalisez votre pôle social en toute sécurité. Une question sur une fiche de paie, sur le droit social ? Des juristes paie RH vous conseillent.

Découvrir nos services

Devenir Partenaire Paie RH

Proposez des services et solutions paie et RH. Vous souhaitez développer votre activité ? Profitez de notre notoriété auprès des entreprises et des experts comptables.

Bénéfices de la paie en ligne

Leader de la paie en ligne, Rue de la Paye propose des services de paie externalisée et des conseils juridiques pour la gestion des ressources humaines.

  • Paye et DSN sur mesure

    Quelle que soit votre convention collective ou votre activité, notre plateforme de paie en ligne s’adapte aux spécificités de votre organisation.

  • Paye et DSN 100% digitale

    Au bureau ou en déplacement, accédez à vos documents : fiche de paie, contrat de travail, solde de tout compte… à tout moment sur votre cloud de paie sécurisé.

  • Votre gestionnaire de paie

    À votre écoute, votre gestionnaire de paie externalisée répond à vos questions sur les bulletins de paye, par messagerie, téléphone ou visioconférence.

Processus d’Externalisation Paie

L’externalisation paie chez Rue de la paye vous fait bénéficier de l’expertise de nos gestionnaires de paie associée à une plateforme web de paie en ligne simple et conviviale.

  • Vous entrez sur votre interface de paye en ligne

  • En un clic, vous accédez à la saisie des variables

  • Après validation, votre gestionnaire établit les payes et les déclarations sociales, DSN incluse

  • Vous consultez, téléchargez et stockez vos payes sur un Cloud sécurisé

Section Visual
  • Un projet ? Déjà convaincu par l’externalisation paie ?

    Notre équipe commerciale vous répond

  • Demandez un devis

  • Des gestionnaires de paie à votre service

  • Des payes justes au prix juste

  • Paye et DSN 100% digitale

Témoignages Client

  • binergy
  • cabinet matte
  • defeline
  • pickmecab
  • scriptura

Nos articles de blog Paie et RH

Convention Collective BTP : salaires cadres 2017

Lundi 20 Février 2017

Les partenaires sociaux viennent de négocier une nouvelle grille de salaires minima des salariés cadres dans la convention collective BTP. Nous vous présentons les nouveaux montants à prendre en compte au niveau national dans le secteur du bâtiment à compter du 1er février 2017.CONVENTION COLLECTIVE BTP : SALAIRES DES CADRES 2017 Le nouvel accord national entre les partenaires sociaux s'est concrétise dans l'avenant n°69 du 18 janvier 2017* à la Convention Collective BTP - cadres (Brochure 3322) du 30 avril 1951. Cela oblige les employeurs du BTP de vérifier si les salaires pratiqués dans leur entreprises respectent ces nouveaux minima.Voici dans le tableau ci-dessous le salaire minimum auquel un salarié cadre BTP peut prétendre en 2017, en fonction de la position qu'il occupe dans la classification des emploi:[ebstable width ="100%" class="blog-table g1-table--solid" responsive ="true"] [ebstable_head] [ebsth_column]Coefficient[/ebsth_column] [ebsth_column]Cadres - 169 heures / mois[/ebsth_column] [ebsth_column]Cadres - forfait jours (+10%)[/ebsth_column] [/ebstable_head] [ebstable_body] [ebstable_row] [ebsrow_column]60[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1 826,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 008,60 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]65[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1 978,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 175,80 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]70[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 130,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 343,00 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]75[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 274,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 501,40 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]80[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 421,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 663,10 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]85[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 566,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 822,60 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]90[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 714,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 985,40 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]95[/ebsrow_column] [ebsrow_column]2 865,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 151,50 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]100[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 000,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 300,00 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]103[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 088,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 396,80 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]108[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 221,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 543,10 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]120[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 559,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 914,90,10 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]130[/ebsrow_column] [ebsrow_column]3 844,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]4 228,40 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]162[/ebsrow_column] [ebsrow_column]4 773,00 €[/ebsrow_column] [ebsrow_column]5 250,30 €[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [/ebstable_body] [/ebstable]Ces montants sont applicables à partir du 1er février 2017 au niveau national.Au cas où il existe une grille régionale de rémunération minimale pour les cadres BTP - comme il est d'ailleurs possible dans la région parisienne et dans Nord-Pas-de-Calais - l'employeur doit prendre en compte la grille qui prévoit le montant le plus favorable au salarié.*accord collectif national non-étendu (signataires : CFDT - CGC - FO)

[...]

Dispositif 1% logement : ce qui change pour les employeurs

Jeudi 16 Février 2017

Le 1% logement ou la participation des employeurs à l'effort de construction (PEEC) est un impôt versé par l'employeur directement sous forme d’investissement en faveur du logement de ses salariés. Le point sur ce dispositif et les principales modifications intervenues cette année.1% LOGEMENT : APERÇU RAPIDE DU DISPOSITIF La participation de l'employeur à l'effort construction par correspond à 0,45 % des salaires bruts versés aux salariés au cours de l'année précédente. Si les investissements en faveur de la construction sont inférieurs à cette quote-part obligatoire, l'employeur doit payer une cotisation forfaitaire de 2 %, calculée elle aussi sur le total des rémunérations de l'année précédente. Si, au contraire, les versements directs sont supérieurs à la quote-part, l’excédent peut être reporté sur les exercices suivants.Les entreprises concernées par le 1% logement sont toutes celles d'au moins 20 salariés, quels que soient l’activité ou la forme juridique de l’entreprise ou le régime fiscal. Les employeurs agricoles sont aussi visés par le dispositif, dès qu'ils embauchent 50 salariés ou plus.Les employeurs de salariés intermittents et de travailleurs à domicile sont concernés si, en plus de la condition de l'effectif, ils ont versé un montant total des salaires au moins égal à 180 fois le SMIC mensuel (ou 780 fois le SMIC dans les DOM-TOM).La PEEC peut s'effectuer sous 3 formes :investissements directs pour le logement des salariés : construction de logements locatifs, travaux d'amélioration d'immeubles anciens loués à des salariés de l'entreprise; prêts à taux réduit accordés à des salariés pour financer la construction de leur résidence principale (de leur conjoint ou de leurs ascendants /descendants); versement à un organisme collecteur agréé ("organisme du 1% patronal").PEEC 2017 : RÉORGANISATION DE LA COLLECTE Deux arrêtés du 28 octobre 2016 (JO du 30) modifient en profondeur la collecte du 1% logement à compter du 1er janvier 2017. Le premier texte confirme la dissolution de l'Union des Entreprises et des Salariés pour le Logement (UESL), l'organisme gérant traditionnellement les fonds de la PEEC.Par le deuxième arrêté, une nouvelle structure de pilotage est instaurée en 2017, se substituant à l'UESL : l'association "Action logement groupe". Par ailleurs, un nouvel organisme "Action Logement services" est aussi instauré cette année. Cette structure a le rôle de collecteur désormais unique de la participation à l'effort construction.En revanche, pour la déclaration des investissements, tout reste comme avant : elle doit être incluse dans la DADS. Pour les employeurs relevant des régimes spéciaux de sécurité sociale, la déclaration se fait par le formulaire Cerfa n°2460.

[...]

Formation professionnelle continue : à déclarer avant le 28 février 2017

Mercredi 15 Février 2017

Les entreprises françaises ont encore deux semaines - jusqu'au 28 février 2017 - pour verser leurs contributions formation professionnelle continue (déclaration assise sur la masse salariale 2016). Quelles évolutions sont intervenues cette année ? Le point sur les modalités de déclaration et paiement de cette contribution formation.PARTICIPATION À LA FORMATION PROFESSIONNELLE : COMMENT LA CALCULER ? Le montant minimum de la participation à la formation professionnelle continue est calculé en fonction des salaires versés pendant l'année précédente et donc des effectifs de l'entreprise. Concrètement, il faut prendre les rémunérations déclarées par la DADS et les multiplier par le taux de cotisations avant d'ajouter la TVA.A compter de la collecte 2017, toutes les entreprises de moins de 11 salariés seront soumises au taux de 0,55 % (contre celles de moins de 10 salariés avant). Celles de 11 salariés et plus bénéficient d'un taux commun de participation de 1 % (depuis la collecte 2016), dont la répartition varie selon que l'entreprise emploie plus de 50 ou plus de 300 salariés :[ebstable width ="100%" class="custom-table g1-table--solid" responsive ="true"] [ebstable_head] [ebsth_column]Effectif =>[/ebsth_column] [ebsth_column]< 11 salariés[/ebsth_column] [ebsth_column]entre 11 et 49 salariés[/ebsth_column] [ebsth_column]entre 50 et 299 salariés[/ebsth_column] [ebsth_column]300 salariés et plus[/ebsth_column] [/ebstable_head] [ebstable_body] [ebstable_row] [ebsrow_column]Financement des actions de professionnalisation[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,15 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,30 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,30 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,40 %[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Plan de formation interne[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,40 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,10 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]-[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Financement des CIF (congé individuel de formation)*[/ebsrow_column] [ebsrow_column]-[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,15 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Financement du CPF (compte personnel de formation)**[/ebsrow_column] [ebsrow_column]-[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]FPSPP (fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels)[/ebsrow_column] [ebsrow_column]-[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,15 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,20 %[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [ebstable_row] [ebsrow_column]Total[/ebsrow_column] [ebsrow_column]0,55 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1 %[/ebsrow_column] [ebsrow_column]1 %[/ebsrow_column] [/ebstable_row] [/ebstable_body] [/ebstable]*Il existe une contribution supplémentaire au titre du CIF de 1 %  sur les contrats à durée déterminée (à verser par tous les employeurs ayant embauché au moins un salarié en CDD pendant l'année précédente)**A partir de cette année, le CPF fait partie du CPA (compte personnel d'activité).Pour rappel, si l'entreprise franchit le seuil de 10 salariés, elle conserve le taux de 0,55 % pendant deux ans. Son taux de contribution formation augmente ensuite progressivement : 0,70 % la 3ème année, 0,90 % la 4ème année et 1 % à partir de la 5ème année. DÉCLARER ET PAYER LA CONTRIBUTION À LA FORMATION PROFESSIONNELLE 2017 Chaque entreprise doit payer le montant correspondant avant le 1er mars 2017, sous peine de se voir refuser la prise en charge des frais liés à la formation de ses salariés. De plus, en l'absence de versement avant cette date, l'employeur est tenu de payer le double des contributions : les contributions dues et une majoration de 100 %.Cette participation à la formation professionnelle continue doit être versée auprès d'un OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Contrairement à la taxe d'apprentissage, l'entreprise ne peut pas choisir son organisme collecteur pour la formation professionnelle. Il dépend en faite de l'activité principale de l'entreprise (convention collective applicable) et donc indirectement de son code NAF/APE.La plupart des OPCA proposent de télécharger un bordereau à compléter et à imprimer ou de créer un compte pour une déclaration en ligne.

[...]

  • Un projet ? Déjà convaincu par l’externalisation paye ?

    Notre équipe commerciale vous répond

  • Demander un devis