Conseils RH

Validation des acquis de l’expérience (VAE) et CPF

13 mars 2014 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.
VAE et CPF

La nouvelle loi sur la formation professionnelle crée le Compte personnel de formation (CPF).Ce compte est entre autre utilisable pour accompagner la validation des acquis de l’expérience. La VAE permet de certifier par un diplôme, un titre ou un certificat de qualification inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles.

CONDITIONS DE LA VAE

Pour en bénéficier, le demandeur doit justifier de minimum 3 ans d’expérience qu’elle soit salariée, non salariée ou bénévole. Les périodes de formation et de stage n’entrent pas dans le calcul. Chacun peut obtenir une certification, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut ou son niveau de formation.

La VAE permet d’obtenir :

  • un diplôme ou titre professionnel délivré par l’État
  • un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur
  • un titre délivré par un organisme de formation ou une chambre consulaire
  • un certificat de qualification professionnelle créé par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) d’une branche professionnelle

COMMENT DEMANDER UNE VAE

Les centres et les Points Information Conseil (PIC) accompagnent les candidats dans leur projet de VAE. Les PIC analysent la pertinence du projet et proposent des options de financement.

Le candidat dépose un dossier de VAE comprenant des justificatifs de l’expérience, des formations et des diplômes obtenus, à l’organisme qui délivre la certification (Centre de formation, école, …)

Un jury d’évaluation se réuni pour décider de la validation de la certification. Celle-ci peut être refusée, ou partiellement validée. Si la validation est totale, le candidat obtient le même diplôme ou certification que s’il avait suivi la formation. Le dossier peut être complété par un entretien avec le jury ou par une mise en situation professionnelle. Si la validation est partielle, le jury précisera les compétences qui feront l’objet d’une évaluation complémentaire. le candidat dispose de 5 ans pour passer ce contrôle.

UTILISER LE CPF POUR UNE VAE

Pour présenter son dossier, participer à un entretien ou une mise en situation professionnelle, le salarié peut prendre 24 heures sur son DIF ou sur son compte personnel de formation. Il peut aussi bénéficier d’une aide à la formulation et à la constitution du dossier ainsi que d’une préparation à l’entretien financée par son OPCA (organisme paritaire collecteur agréé).

Sur le même sujet

référent santé et sécurité
Conseils RH
Le référent santé et sécurité au travail de l’entreprise 29 septembre 2022

Une bonne entreprise possède parmi ses atouts une bonne politique de prévention. Pour l’appliquer efficacement, le référent santé et sécurité au travail (ou aussi « préventeur ») assiste l’employeur, notamment pour évaluer les risques professionnels et planifier des actions de prévention. Autour de ce rôle, de nombreuses questions peuvent se poser : Est-il obligatoire d’avoir un tel […]

DUER
Conseils RH
Rédiger le DUER de son entreprise 29 septembre 2022

Un employeur se doit d’évaluer les risques professionnels liés à l’activité de son entreprise auxquels seront exposés les salariés. Une bonne évaluation des risques permet de mettre en place des mesures de prévention et de protection efficaces. Une fois relevés, les risques professionnels doivent être retranscrits dans un Document Unique d’Évaluation des Risques professionnels, ou […]

accidents du travail bénins
Conseils RH
Le registre des accidents du travail bénins 29 septembre 2022

Il peut arriver qu’un salarié soit victime d’un accident du travail. Dans certains cas de figure, l’accident peut être suffisamment léger pour être considéré comme bénin. En établissant un registre des accidents du travail bénins, l’employeur peut éviter une déclaration d’accident du travail. Anciennement, une autorisation de la CARSAT était nécessaire à l’ouverture d’un tel […]

FacebookTwitterLinkedInEmail