Conseils RH

L’utilisation du téléphone portable dans l’entreprise

26 février 2020 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.
L’utilisation du téléphone portable dans l’entreprise

De nos jours, quasi tout les monde possède un téléphone portable. Son utilisation est devenue constante, même sur le lieu de travail. Dans certains cas, il peut nuire à la productivité du salarié, voire même porter atteinte à sa sécurité sur le lieu de travail. L’employeur peut-il réglementer l’utilisation du portable dans l’entreprise pour éviter tout risque ?

Réglementer l’utilisation du portable

Il est possible pour l’employeur de réglementer l’utilisation du portable des salariés pendant leur temps de travail effectif :

  • Si la sécurité des salariés est remise en cause, comme par exemple pour toutes les professions conduisant des véhicules ou engins, ou opérant sur des machines ;
  • Si l’utilisation d’un téléphone portable peut interférer avec le fonctionnement du matériel électronique, comme dans le milieu médical ou l’aéronautique.

Pour notifier à ses salariés une restriction sur les téléphones portables, l’employeur doit stipuler les conditions d’utilisations autorisées dans le règlement intérieur de l’entreprise ou via une note de service adressée à tous les employés.

Interdire l’utilisation du portable

L’employeur n’est pas en droit d’apporter aux libertés individuelles et collectives des salariés une restriction non justifiées ou disproportionnées (art. L1121-1 du Code du Travail).

Bien qu’il puisse en réglementer l’utilisation, l’employeur ne peut pas interdire totalement les téléphones portables pendant le temps de travail effectif dans un secteur d’activité où leur utilisation n’est pas facteur de risques supplémentaires.

Ainsi, une restriction totale n’est pas possible sauf si elle est justifiée.

Sanctionner en cas d’utilisation abusive

En cas d’abus d’utilisation d’un salarié, alors que l’usage du téléphone portable est réglementé ou interdit dans l’entreprise, l’employeur peut prononcer une sanction disciplinaire à l’encontre du salarié.

Cette sanction pourra être proportionnelle aux conséquences de l’utilisation abusive : elle pourra aller du simple avertissement jusqu’au licenciement pour faute grave.

Le téléphone portable comme preuve

En cas de litige, les éléments contenus dans un téléphone portable peuvent faire office de preuve.

Un SMS ou un message vocal sur le téléphone constituent un mode de preuve valable, et peuvent donc être communiqués en justice par l’employeur comme par le salarié en cas de procédure judiciaire.

Une conversation ou une vidéo enregistrée avec un téléphone à l’insu de l’orateur est en revanche un procédé déloyal, rendant la pièce irrecevable en justice. Leur diffusion peut même aller à l’encontre de l’accusant car ses contenus peuvent être jugés comme humiliants.

Contrôle des données

Depuis mai 2018, les systèmes de contrôle de l’utilisation du téléphone par les salariés n’ont plus à être déclarés à la Cnil.

L’employeur devra cependant réaliser une analyse d’impact relative à la protection des données, ou AIPD. Il s’agît d’un outil permettant d’établir un traitement des données conforme au RGPD et respectueux de la vie privée.

Selon la finalité de l’utilisation du portable de son salarié, l’employeur devra prendre des disposition particulières. Toutes les informations nécessaires sont présentes sur le site web de la Cnil.

Sur le même sujet

Temps de travail du salarié : l'essentiel à savoir pour l'employeur
Conseils RH
Temps de travail du salarié : l’essentiel à savoir pour l’employeur 22 octobre 2021

Selon les besoins de l’entreprise, l’employeur peut solliciter ses salariés sur différents temps de travail. Travail de nuit, astreinte ou encore horaires individualisés, il est essentiel pour l’employeur de connaître la réglementation applicable au temps de travail de ses salariés pour éviter tout risque d’infraction. La durée maximale du temps de travail d’un salarié Selon […]

BDES : définition, contenu et fonctionnement
Conseils RH
BDES, BDESE : définition, contenu et fonctionnement 21 octobre 2021

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES), appelée aussi auparavant la Base de Données Uniques (BDU), regroupe les informations sur les grandes orientations économiques et sociales de l’entreprise. L’ensemble des informations qu’elle contient doit permettre de donner une vision globale et claire de l’emploi, de la formation et de l’utilisation des ressources financières générées […]

taxe d'apprentissage
Conseils RH
Taxe d’apprentissage 2021-2022 : calcul, déclaration et paiement 20 octobre 2021

Instituée en 1925, la taxe d’apprentissage est un impôt qui a pour objet de faire participer les employeurs au financement des formations premières à caractère technologique et professionnel, dont l’apprentissage. Quelles entreprises sont concernées par cette taxe ? Comment la calculer et comment la payer ? Quelles évolutions de la taxe d’apprentissage en 2021 et […]

FacebookTwitterLinkedInEmail