Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

URSSAF : définition et fonctionnement

22 septembre 2017 par Gestionnaire de paie - Lecture 4 min.

URSSAF : TOUT SAVOIR ET TOUT COMPRENDRE

L’Urssaf (l’Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales), est un organisme privé chargé d’une mission de service publique. Sur le territoire français, il existe 22 Urssaf avec une représentation par département. Sa mission principale est la collecte des cotisations et contributions sociales des entreprises et des salariés (CSG, CRDS, chômage etc.). Mais ce n’est qu’une part de ces multiples rôles.

Urssaf définition et rôles

LES RÔLES DE L’URSSAF

Les missions des Urssaf sont :

  • Assurer la collecte des cotisations efficacement tout en prenant en compte la situation économique des entreprises
  • Contrôler les déclarations et paiements pour assurer une égalité de traitement à chacun
  • Préserver les droits des salariés et lutter contre l’évasion sociale
  • Répartir de manière fiable et rapide les sommes collectées aux organismes concernés.

Le rôle premier des Urssaf est la collecte des cotisations et contributions sociales. En 2017, le réseau de l’Urssaf a encaissé auprès de 9,4 millions de comptes cotisants, 353,6milliards d’euros de contributions pour financer les prestations du régime général de la Sécurité sociale.

Les cotisations sociales (charges sociales) sont de deux types : salariales et patronales. Ce sont des prélèvements obligatoires perçus sur les traitements et les salaires.

  • les cotisations sociales salariales : prélevées sur le salaire brut (le salaire net = salaire brut – cotisations salariales)
    • les cotisations sociales patronales : versées à l’Urssaf par l’employeur.

L’ensemble des taux et des montants de ces cotisations doivent obligatoirement apparaitre sur le bulletin de salaire. L’argent provenant de ces cotisations sera utilisé pour financer différents éléments du système social français, comme la Sécurité Sociale, l’Assurance-chômage, le Fonds de solidarité vieillesse, le Fonds national d’aide au logement, etc. Les cotisations Urssaf doivent être enregistrées en comptabilité dans le compte 431.

Depuis la création du Pôle emploi en 2011, les Urssaf recouvrent les cotisations chômage et d’assurance de garantie des salaires (AGS). Le 1er janvier 2019, elles collectent également l’impôt sur le revenu prélevé à la source. Elles se chargeront également de la taxe d’apprentissage dès 2020.

Les autres rôles des URSSAF sont la fonction de Centre de Formalité des Entreprises (CFE) pour les indépendants qui exercent une activité libérale, être l’interlocuteur de l’entreprise pour expliquer les réglementations, en cas d’incompréhension dans la nature ou le montant des cotisations à payer et, de manière générale, pour calculer les cotisations dues. Elles se chargent aussi de la collecte des cotisations sociales afférentes au Chèque Emploi Service Universel (CESU).

Les Urssaf éditent des services tels que Pajemloi, Tese, Cea, Cesu, Tfe ou Tpee pour faciliter les démarches administratives et la cotisation d’employeurs aux profils spécifiques.

Les Urssaf font aussi des contrôles du respect de la réglementation (ce qui inclut l’application des diverses exonérations prévues par la loi) pour corriger les erreurs intentionnelle ou non des entreprises. Elles luttent également contre le travail dissimulé. Toutes ces actions ont pour but de garantir l’équité de traitement entre les cotisants et sécurise le financement de la sécurité sociale.

En ce qui concerne le recouvrement des créances, l’Urssaf fait appel au plusieurs moyens : avis amiable, mise en demeure, dernier avis avant poursuites, contrainte (envoyée par courrier recommandé ou huissier) ou jugement.

Pour toute demande ou complément d’information, n’hésitez pas de vous connecter votre urssaf en ligne.

URSSAF : FORMALITÉS ET DÉCLARATIONS

LA DÉCLARATION PRÉALABLE A L’EMBAUCHE (DPAE)

La DPAE (déclaration préalable à l’embauche) est une mesure de simplification des obligations déclaratives de l’employeur qui souhaite embaucher des salariés. Cette déclaration doit être effectuée dans les 8 jours qui précèdent toute embauche de salarié.

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE (DSN)

La DSN, est devenue le seul mode déclaratif pour transmettre les déclarations périodiques adressées par les employeurs aux organismes de protection sociale et signaler des événements (attestation employeur destinée à Pôle emploi, maladie…).

Cette déclaration dématérialisée unique et mensuelle permet aux employeurs de simplifier, sécuriser et fiabiliser les obligations sociales.

LA DÉCLARATION SOCIALE DES INDÉPENDANTS (DSI)

La DSI (déclaration sociale des indépendants) permet de déclarer le revenu servant de base au calcul pour les travailleurs indépendants :

  • des cotisations obligatoires de vieillesse, maternité, assurance maladie, invalidité-décès et allocations familiales,
  • de la CSG et CRDS.

CONTRÔLE URSSAF, REDRESSEMENT ET RADIATION

Chaque contrôle Urssaf est précédé de l’envoi d’un avis informant la personne contrôlée notamment de la période sur laquelle va porter la vérification, de la date de la vérification, de la liste des documents et supports à tenir à la disposition.

La fin du contrôle Urssaf est marquée par l’envoi d’une lettre d’observation présentant les conclusions de la personne en charge du contrôle. La personne contrôlée dispose d’un délai de 30 jours pour faire part de ses remarques et après le procès-verbal de contrôle faisant état des observations et de la réponse éventuelle est transmis à l’Urssaf ou la CGSS. Ensuite, l’organisme en charge du recouvrement notifie soit le montant des sommes dues par une mise en demeure soit un avis de crédit.

Lorsque, suite au contrôle, l’inspecteur observe la nécessité de régulariser des cotisations et/ou contributions, un redressement par l’Urssaf peut avoir lieu. Les principaux cas de redressement par l’Urssaf concernent les frais professionnels, les avantages en nature, es réductions Fillon, les indemnités kilométriques etc.

En cas de cessation d’activité, une demande de radiation de compte doit être effectuée auprès de l’Urssaf dans le délai d’un mois.

Mise à jour le 28/02/2019

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Salarié au SMIC en 2019 : quel coût pour mon entreprise ? 14 juin 2019

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

Paie pratique
Travail à temps partiel : les conditions à respecter 5 juin 2019

Le travail à temps partiel (TTP) implique une durée inférieure à la durée légale du travail (151,67 heures par mois ou 35 heures par semaine) ou à la durée conventionnelle, si celle-ci est inférieure à la durée légale. Passons en revue tout ce qu’il faut savoir sur les droits et les obligations des salariés et […]

Paie pratique
BDES : définition, contenu et fonctionnement 4 juin 2019

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES), appelée aussi auparavant la Base de Données Uniques (BDU), regroupe les informations sur les grandes orientations économiques et sociales de l’entreprise. L’ensemble des informations qu’elle contient doit permettre de donner une vision globale et claire de l’emploi, de la formation et de l’utilisation des ressources financières générées […]

FacebookTwitterLinkedInEmail