Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Temps partiel : majoration des heures complémentaires

15 septembre 2014 par Daniela Simpetru - Lecture 2 min.

En tant qu’employeur, il peut arriver de demander à un salarié en temps partiel d’effectuer des heures au-delà de celle prévue dans son contrat de travail : les heures complémentaires. Leur rémunération dépend du dépassement ou non du contingent d’heures complémentaires.

Heures ComplémentairesHEURES COMPRISES DANS LE CONTINGENT DES HEURES COMPLÉMENTAIRES

Les heures complémentaires sont celles qui peuvent être exigées par l’employeur, sous certaines conditions, au-delà de la durée prévue par le contrat de travail à temps partiel.

Aux termes de l’article L3123-14 4° du Code du travail, le contrat de travail du salarié à temps partiel doit être écrit et mentionne les limites dans lesquelles peuvent être accomplies des heures complémentaires au-delà de la durée fixée par le contrat. Cependant, l’employeur ne peut pas fixer librement les limites dans lesquelles il peut imposer au salarié à temps partiel d’effectuer des heures complémentaires.

 

En effet, l’article L3123-17 du Code du travail précise que ce contingent ne peut pas être supérieur à 10% du nombre d’heures prévu par le contrat (en heures par semaine ou par mois). Par exemple, si le contrat de travail prévoit une durée hebdomadaire de 30 heures, vous ne pourrez demander au salarié que 3 heures complémentaires par semaine (30heures x 10%).

Mais l’article L3123-18 du Code du travail prévoit qu’un accord collectif de branche étendu, une convention ou un accord d’entreprise ou d’établissement peut établir le contingent d’heures complémentaires au tiers des heures prévues au contrat.

Les heures complémentaires dont le nombre ne dépasse pas le contingent, sont rémunérées au taux normal plus 10% depuis le 1er janvier 2014.

HEURES COMPLÉMENTAIRES AU-DELÀ DU CONTINGENT

Les heures effectuées au-delà du contingent des heures complémentaires (qui restent des heures complémentaires et non supplémentaires) sont majorées.

En effet, l’article L3123-19 du Code du travail stipule que la majoration des heures complémentaires hors contingent est de 25%. Cependant, un qu’un accord collectif de branche étendu, une convention ou un accord d’entreprise ou d’établissement peut abaisser ce taux jusqu’au taux minimum de 10%.

 

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

– Prenez rendez-vous avec l’équipe Rue de la Paye au 69ème  Congrès de l’Ordre des Experts-Comptables
– Le conseil constitutionnel retoque l’allègement de cotisations salariales
– Elections des représentants du personnel : initiative et délai
– Apprenti: cotisations sur une base forfaitaire
–  Temps partiel de 24 heures minimum

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Lire plusieurs articles du même auteur Catalina Soare, gestionnaire de paie.

L’actualité

Paie pratique
Contribution formation professionnelle : tout savoir sur la CUFPA 2 août 2019

Avec la réforme de la formation professionnelle, à compter du 1er janvier 2019, la contribution formation et la taxe d’apprentissage sont regroupées dans une contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). Quel est le montant de cette nouvelle contribution unique ? Quels sont les organismes collecteurs ? Quelles échéances à respecter ? […]

Actualité paie, Paie pratique
Loi PACTE : les effets sur le calcul des cotisations sociales 19 juillet 2019

La loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 (JO du 23 mai 2019) relative à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) modifie, entre autres, les règles d’assujettissement et de calcul des cotisations sociales. Via une information publiée le 12 juillet 2019, l’Urssaf apporte des précisions sur la réforme des règles de calcul des […]

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

FacebookTwitterLinkedInEmail