Actualité paie

Taxe sur les mutuelles : 40% d’augmentation prévue pour 2019

4 décembre 2018 par Andreea Aflorei - Lecture 2 min.
les mutuelles

Lors de l’examen du budget de la Sécurité sociale, le Sénat a voté une hausse provisoire de 40% de la contribution exceptionnelle des mutuelles pour l’année prochaine. Le surcoût de cette hausse, estimée à plus d’un milliard d’euros, a pour but de garantir l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale. Nous faisons le point sur la taxe sur les mutuelles et l’impact sur le marché français.

HAUSSE DE LA TSA POUR L’ANNÉE PROCHAINE

La semaine dernière, les sénateurs ont voté un amendement prévoyant une hausse provisoire de la taxe de solidarité additionnelle (TSA) de solidarité des mutuelles. La hausse prévue pour l’année 2019 est de 40% en passant de 13% à 18%.

L’opinion générale sur cette hausse a été plutôt défavorable. La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn a montré son mécontentement en déclarant : « Votre amendement augmente le taux de la TSA pour 2019 de 13 à 18 %, ce qui représente 1,5 milliard d’euros. Le reste à charge zéro suscite déjà bien des débats, pour 250 millions d’euros… Avis défavorable.». En conséquence pour compenser cette contribution exceptionnelle de la TSA votée par les sénateurs, la ministre confirme un effet sur les prix des mutuelles : « Une taxation brutale va se reporter sur les assurés. Pour un retraité qui paie 120 euros par mois, le passage à 18 % représenterait un coût de 70 euros à l’année. Privilégions la négociation et la confiance dans la capacité de ces organismes à tenir leurs engagements. ».

La Mutualité Française s’inquiète de l’impact sur le pouvoir d’achat.

Le délégué général de la Mutualité Française, Jean-Martin Cohen Solal, analyse l’impact de la hausse de taxe sur les assurés : « Nous sommes prêts à lisser l’effet du zéro reste à charge sur trois ans mais une hausse de la taxe de solidarité additionnelle va se répercuter automatiquement sur les prix des complémentaires. »

IMPACT SUR LES MUTELLES

Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale et la hausse naturelle des dépenses de santé auront un impact majeur sur les mutuelles, cela va aussi se répercuter sur les cotisations. Récemment a eu lieu une augmentation des dépenses liées à la mise en œuvre des récentes négociations conventionnelles. Les plus significatifs sont l’augmentation du forfait hospitalier, la consultation médicale à 25€, les consultations complexes, et la rémunération des pharmaciens.

Tags:

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail