Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Personnel salarié des avocats et avocats salariés : salaire minimum 2019

3 juin 2019 par Alexandra Maftei - Lecture 2 min.

Au 1er janvier 2019, le SMIC a été réévalué de 1,52%, soit 10,02 € brut pour un montant mensuel de 1 521,22 €. En conséquence, la grille salariale du personnel salarié de la Convention collective des Avocats a été révisée pour tenir compte de cette réévaluation.

La nouvelle grille de la CCN des avocats pour le personnel salarié comporte plusieurs modifications et vise trois catégories:

  • le personnel d’exécution (niveau 4)
  • les techniciens (niveau 3)
  • les cadres (niveau 2) et les cadre de direction (niveau 1)

GRILLE DE SALAIRES DU PERSONNEL SALARIÉ DES AVOCATS

Niveau Coef. Salaires minima au 01/07/2018
4 207 1 511 €
215 1 554 €
225 1 585 €
240 1 630 €
3 240 1 630 €
250 1 698 €
265 1 800 €
270 1 833 €
285 1 935 €
300 2 037 €
350 2 377 €
2 385 2 614 €
410 2 784 €
450 3 056 €
480 3 260 €
1 510 3 463 €
560 3 803 €

Les réglementations fiscales du début de l’année ont des incidences sur les salaires des avocats salariés des Barreaux de Paris et d’Île de France ainsi que sur l’ensemble du Barreau Français :

GRILLE DE SALAIRES DES AVOCATS SALARIÉS

BARREAUX DE PARIS ET D’ÎLE DE FRANCE
Avocat 1ère année 27760€
Avocat 2ème année 30400€
Avocat 3ème année 34504€
Avocat après la 3ème année 39057€
Avocat ayant 5 années d’expérience dans la profession ou titulaire d’une mention de spécialisation 46640€

 

ENSEMBLE DU BARREAU FRANÇAIS HORS BARREAUX DE PARIS ET D’ÎLE DE FRANCE
Avocat 1ère année 25680€
Avocat 2ème année 27811€
Avocat 3ème année 30856€
Avocat après la 3ème année 34652€
Avocat ayant 5 années d’expérience dans la profession ou titulaire d’une mention de spécialisation 43260€

La prime de 13ème mois est prévue par la convention et s’applique à l’ensemble du personnel sans exception.

Le versement de la prime d’ancienneté :

Le montant, défini en fonction du salaire réel du salarié, doit apparaître distinctement sur la fiche de paye :

  • 3 % pour une ancienneté comprise entre 3 et moins de 6 ans
  • 6 % pour une ancienneté comprise entre 6 et 7 ans
  • 7 % pour une ancienneté comprise entre 7 et 8 ans
  • 8 % pour une ancienneté comprise entre 8 et 9 ans
  • 9 % pour une ancienneté comprise entre 9 et 10 ans
  • 10 % pour une ancienneté comprise entre 10 et 11 ans
  • 11 % pour une ancienneté comprise entre 11 et 12 ans
  • 12 % pour une ancienneté comprise entre 12 et 13 ans
  • 13 % pour une ancienneté comprise entre 13 et 14 ans
  • 14 % pour une ancienneté comprise entre 14 et 15 ans
  • 15 % pour une ancienneté supérieure à 15 ans

Congés et absences :

Les congés payés sont fixés à 25 jours ouvrés. Pour les salariés ayant entre 5 et 10 ans d’ancienneté, s’ajoute un jour de CP supplémentaire et au dessus de 10 ans, deux jours de plus.

Pour les événements de la vie familiale, les salariés bénéficient de congés payés:

  • mariage du salarié: 8 jours ouvrés
  • mariage d’enfant: 2 jours ouvrés
  • naissance d’enfant: 3 jours ouvrés
  • décès du conjoint ou des ascendants et descendants: 3 jours ouvrés

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

Traitement paye des avantages en nature de l’apprenti
Cumul emploi-retraite : moins avantageux en 2015
Embaucher un salarié mineur
VAE et Compte personnel de formation
Le Compte Personnel de Formation va remplacer le DIF

L’actualité

Paie pratique
Contribution formation professionnelle : tout savoir sur la CUFPA 2 août 2019

Avec la réforme de la formation professionnelle, à compter du 1er janvier 2019, la contribution formation et la taxe d’apprentissage sont regroupées dans une contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). Quel est le montant de cette nouvelle contribution unique ? Quels sont les organismes collecteurs ? Quelles échéances à respecter ? […]

Actualité paie, Paie pratique
Loi PACTE : les effets sur le calcul des cotisations sociales 19 juillet 2019

La loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 (JO du 23 mai 2019) relative à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) modifie, entre autres, les règles d’assujettissement et de calcul des cotisations sociales. Via une information publiée le 12 juillet 2019, l’Urssaf apporte des précisions sur la réforme des règles de calcul des […]

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

FacebookTwitterLinkedInEmail