Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Salaire minimum 2014 Convention collective Personnel salarié des avocats et avocats salariés

1 janvier 1970 par Alexandra Maftei - Lecture 3 min.

Au 1er janvier 2014, le Smic a été réévalué de 1,1%, soit 9,53 € pour un montant mensuel de 1453,38 €. En conséquence, la grille salariale du personnel salarié de la Convention collective des Avocats a été révisée pour tenir compte de cette réévaluation.

La nouvelle grille de la CCN des avocats pour le personnel salarié comporte plusieurs modifications et vise trois catégories:

  • le personnel d’exécution (niveau 4)
  • les techniciens (niveau 3)
  • les cadres (niveau 2) et les cadre de direction (niveau 1)

GRILLE DE SALAIRES DU PERSONNEL SALARIÉ DES AVOCATS

Niveau Coef. Salaires minima au 01/01/2014
4 207 1 466 €
215 1 507 €
225 1 539 €
240 1 581 €
3 240 1 581 €
250 1 646 €
265 1 745 €
270 1 779 €
285 1 878 €
300 1 976 €
350 2 306 €
2 385 2 536 €
410 2 701 €
450 2 964 €
480 3 161 €
1 510 3 359 €
560 3 689 €

Les réglementations fiscales du début de l’année ont des incidences sur les salaires des avocats salariés des Barreaux de Paris et d’Ile de France ainsi que sur l’ensemble du Barreau Français:

GRILLE DE SALAIRES DES AVOCATS SALARIÉS

BARREAUX DE PARIS ET D’ILE DE FRANCE
Avocat 1ère année 27350 €
Avocat 2ème année 29 950 €
Avocat 3ème année 34 290 €
Avocat après la 3ème année 38 480 €
Avocat ayant 5 années d’expérience dans la profession ou titulaire d’une mention de spécialisation 45 950 €

 

ENSEMBLE DU BARREAU FRANÇAIS HORS BARREAUX DE PARIS ET D’ILE DE FRANCE
Avocat 1ère année 25300 €
Avocat 2ème année 27 400 €
Avocat 3ème année 30 400 €
Avocat après la 3ème année 34 140 €
Avocat ayant 5 années d’expérience dans la profession ou titulaire d’une mention de spécialisation 42 620 €

La prime de 13ème mois est prévue par la convention et s’applique à l’ensemble du personnel sans exception.

Le versement de la prime d’ancienneté

Le montant, défini en fonction du salaire réel du salarié, doit apparaitre distinctement sur la fiche de paye :

  • 3 % pour une ancienneté comprise entre 3 et moins de 6 ans
  • 6 % pour une ancienneté comprise entre 6 et 7 ans
  • 7 % pour une ancienneté comprise entre 7 et 8 ans
  • 8 % pour une ancienneté comprise entre 8 et 9 ans
  • 9 % pour une ancienneté comprise entre 9 et 10 ans
  • 10 % pour une ancienneté comprise entre 10 et 11 ans
  • 11 % pour une ancienneté comprise entre 11 et 12 ans
  • 12 % pour une ancienneté comprise entre 12 et 13 ans
  • 13 % pour une ancienneté comprise entre 13 et 14 ans
  • 14 % pour une ancienneté comprise entre 14 et 15 ans
  • 15 % pour une ancienneté supérieure à 15 ans

Congés et absences

Les congés payés sont fixés à 25 jours ouvrés. Pour les salariés ayant entre 5 et 10 ans d’ancienneté, s’ajoute un jour de CP supplémentaire et au dessus de 10 ans, deux jours de plus.

Pour les évènements de la vie familiale, les salariés bénéficient de congés payés:

  • mariage du salarié: 8 jours ouvrés
  • mariage d’enfant: 2 jours ouvrés
  • naissance d’enfant: 3 jours ouvrés
  • décès du conjoint ou des ascendants et descendants: 3 jours ouvrés

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

Traitement paye des avantages en nature de l’apprenti
Cumul emploi-retraite : moins avantageux en 2015
Embaucher un salarié mineur
VAE et Compte personnel de formation
Le Compte Personnel de Formation va remplacer le DIF

Pour tout complément d’information sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]