Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

GMP 2018 : Calcul et montant de la garantie minimale de points et du salaire charnière

1 janvier 1970 par Daniela Simpetru - Lecture 2 min.

Une circulaire AGIRC de cet octobre présente les cotisations minimales GMP (garantie minimale de points) pour 2018. Nous vous présentons les valeurs applicables à compter du 1er janvier 2018.

GMP

MONTANT GMP 2018

La circulaire Agirc N° 2017-10-DT du 16 octobre 2017 indique que le montant de la cotisation GMP sera augmenté pour l’exercice 2018. Elle sera ainsi portée de 844,56 € actuellement à 872,52 € au 1er janvier 2018.

Cette valeur annuelle correspond à 72,71 € de cotisation mensuelle, dont 45,11 € part patronale et 27,60 € part salariale. Sous réserve de confirmation, elle pourrait correspondre à une base GMP de 4 245,84 € par an (tranche B fictive de 352,82 € par mois), pour un salarié à temps plein présent toute l’année.

Pour rappel, l’objectif de la GMP est de garantir l’acquisition d’un nombre minimal de points de retraite complémentaire (120 points par an) pour les salariés cadres et assimilés rémunérés soit en dessous du plafond de la sécurité sociale (PASS), soit entre ce plafond et celui du salaire charnière.

Nous rappelons également que la valeur annuelle de la cotisation GMP est définitive et non pas provisoire. Ça veut dire qu’elle n’est plus fixée en deux temps comme avant 2016 (en début d’année et en fin du 1er trimestre). Comme en 2017, il y aura donc plus besoin de régularisation sur les bulletins de paie des premiers mois de l’année.

SALAIRE CHARNIÈRE 2018

Le salaire dit « charnière » permet de déterminer à partir de quel salaire, le nombre de points acquis dépasse la GMP. Il est calculé en fonction du PASS. Pour l’année 2018, ce salaire n’est donc pas encore connu. Comme la circulaire susmentionnée l’indique, il sera déterminé une fois le montant du PASS 2018 sera publié au Journal Officiel.

Selon le rapport de la Commission de comptes de la sécurité sociale de septembre 2017, le montant de ce plafond devrait être de 39 852 € par an en 2018. Si cette valeur sera confirmée en décembre prochain, le salaire charnière pourrait se situer à 43 977, 84 € l’année prochaine, soit à 3 664,82 € par mois.

Ces valeurs sont calculés à titre indicatif pour un salarié à temps plein présent toute l’année dans l’entreprise.

 

Dernière mise à jour : 25 octobre 2017

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]