Conseils RH

Rôle du CHSCT

24 septembre 2017 par Xavier Theoleyre - Lecture 2 min.
Tous les rôles du CHSCT avant sa fusion au sein du CSE

Le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail avait pour objectif d’analyser, vérifier et développer la qualité des conditions de travail au sein de l’établissement. Ses prérogatives couvraient, la sécurité sanitaire et physique mais aussi les risques de harcèlement sexuel ou moral. La constitution d’un CHSCT était obligatoire pour les établissements de 50 salariés ou plus. Dans les établissements de moins de 50 salariés, ce sont les délégués du personnel qui en assumaient les missions. Depuis le 1er janvier 2020, ces prérogatives sont transférées au CSE (Comité social et économique) et les CHSCT sont dissous. Nous revenons sur le rôle des CHSCT jusqu’en 2019.

MISSIONS DU CHSCT

Le CHSCT observe et analyse les conditions de travail et les risques auxquels peuvent être exposés les salariés. Il mesure le degré d’exposition à des facteurs de pénibilités tels que les tâches mécaniques répétitives ou le travail dans le bruit. Le CHST porte une attention particulière aux conditions de travail de la femme enceinte.

Ces vérifications sont faites par enquête auprès des salariés ou inspection des postes de travail. Le comité vérifie la conformité des dispositions prises par l’employeur avec la législation et les règles en vigueur.
Pour prévenir tout risque sur ses domaines de compétence, le CHSCT peut mener des actions de sensibilisation et d’information.
Lors de la survenue d’un accident du travail pour d’une maladie professionnelle, le CHST est en charge de l’analyse des circonstances et des causes de l’incident. Il peut ensuite faire part de son diagnostic à l’employeur et lui proposer des mesures de prévention.
Dans les établissements de moins de 50 salariés, ce sont les délégués du personnel qui assument ces missions. Cependant, l’inspecteur du travail peut imposer la création d’un CHSCT en raison notamment de la nature des travaux, de l’agencement ou de l’équipement des locaux.

CONSULTATION DU CHSCT LORS DE MODIFICATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL

Avant tout aménagement important de l’entreprise qui modifierait les conditions de travail, de santé ou de sécurité des salariés, le CHSCT doit être consulté. Voici quelques exemples :

  • Transformation importante des postes de travail suite à un nouvel outillage, la fabrication d’un nouveau produit ou une nouvelle organisation du travail
  • Modification des cadences et des normes de productivité
  • Mise en œuvre de mutations technologiques importantes et rapides
  • Introduction de nouvelles technologies jouant sur la santé et la sécurité des salariés.

Indépendamment des consultations obligatoires, le CHSCT peut se prononcer sur toute question de sa compétence dont il est saisi par l’employeur, le comité d’entreprise et les délégués du personnel.

ENTREPRISE PRÉSENTANT DES RISQUES PARTICULIERS

Dans les entreprises comportant une ou des installations particulières à haut risque industriel – entreprises classées « Seveso seuil haut » ou qui stockent du gaz naturel en souterrain, des hydrocarbures ou produits chimiques – le CHSCT est notamment consulté sur :

  • la sous-traitance d’une activité pouvant présenter des risques
  • la liste établie par l’employeur des postes de travail liés à la sécurité de l’installation

Tags:

Sur le même sujet

Accident de travail : procédure et maintien de salaire
Conseils RH
Accident de travail : procédure et maintien de salaire 18 janvier 2022

En cas d’arrêt suite à un accident de travail, le salarié bénéficie d’indemnités journalières de la part de la Sécurité sociale. Celles-ci visent à compenser partiellement la perte de salaire consécutive à l’arrêt de travail. En plus des IJSS, sous certaines conditions, l’employé peut toucher des indemnités complémentaires de la part de l’employeur. Quelle procédure en cas […]

Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu'il faut savoir
Conseils RH
Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu’il faut savoir 14 janvier 2022

Lorsque les entreprises traversent des périodes difficiles et souhaitent prévenir les licenciements, elles font appel à ce qu’on appelle l’activité partielle (AP). Cela veut dire que l’activité de l’entreprise est réduite ou suspendue temporairement, tout en conservant la possibilité de maintenir les emplois des salariés. Découvrez tous les aspects importants de ce dispositif, les nouveautés […]

Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés
Conseils RH
Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés 14 janvier 2022

L’entretien professionnel permet à l’employeur et au salarié d’échanger sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié notamment en termes de qualifications et d’emploi. L’entretien professionnel : une obligation Ce dispositif a été institué par l’ANI de décembre 2013 et rendu obligatoire dès la parution au Journal Officiel, le 7 mars 2014 de la loi votée […]

FacebookTwitterLinkedInEmail