Conseils RH

Retour au bureau : les enjeux pour les entreprises

3 juin 2021 par Vincent Langlois - Lecture 3 min.
Retour au bureau

A partir du 9 juin 2021, il sera possible pour les salariés de retourner, peu à peu, sur leur lieu de travail. Pour garantir leur sécurité, ce retour au bureau sera encadré par le protocole sanitaire. Mais d’autres enjeux, en plus de la sécurité viennent accompagner ce début de retour à un mode de travail plus classique. Revoyons ensemble tout ce qu’il faut savoir pour garantir le meilleur retour au bureau possible le 9 juin !

Un retour au bureau pairé avec un maintien du télétravail

Le protocole sanitaire encadrant le retour au bureau des salariés a été publié le 2 juin 2021 et confirme que les employeurs devront fixer un nombre de jours minimal de télétravail par semaine.

Cette règle répond à la crainte d’un bon nombre de salariés et partenaires sociaux concernant un retour au travail sur site à 100%. Le télétravail restera donc en vigueur après la date du 9 juin 2021.

Le gouvernement stipule d’ailleurs que « le télétravail peut être considéré comme une des mesures les plus efficaces pour prévenir le risque d’infection […] dans un objectif de protection de la santé des travailleurs » et que, « à ce titre, les employeurs fixent dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent ».

Le télétravail à 100% n’est pas conséquent plus la norme en vigueur, c’est aux entreprises de choisir la solution qui leur convient le mieux.

Dissiper les craintes des salariés

Un des enjeux principaux du retour au bureau est d’accueillir les salariés en toute sérénité et de les rassurer face aux appréhensions engendrées par la crise sanitaire.

Ces craintes sont justifiées car, en effet, selon une étude de l’institut Pasteur sur les circonstances de contamination au Covid19 entre octobre 2020 et janvier 2021, près de 15% des transmissions de la maladie sont en lien direct avec les entreprises. Ce pourcentage est bien inférieur à celui des contaminations au sein d’un même foyer, mais suffisamment élevé pour justifier l’inquiétude des salariés.

De ce fait, pour garantir la sécurité des collaborateurs, une communication exemplaire est requise de la part des entreprises. Des affichages dans les locaux sont une solution qui a déjà fait ses preuves pour simplifier la tâche des salariés concernant la réglementation exigée par le protocole sanitaire. Expliquer en amont les nouvelles règles au sein des locaux de l’entreprise permet de garder une fluidité dans l’activité tout en garantissant la sécurité de chacun.

Une place plus importante pour la santé en entreprise

En parallèle des masques et de la distanciation dans les locaux, l’un des points les plus importants du nouveau protocole sanitaire est l’aération des locaux. La maîtrise de la ventilation et de l’aération du lieu de travail est une « mesure essentielle de prévention des situations à risque d’aérosolisation » du virus selon le Ministère du Travail.

Il est donc préconisé d’ouvrir les grandes fenêtres et portes aussi fréquemment que possible et si possible, de mesurer le taux de dioxyde de carbone dans l’air avec un détecteur spécifique si les moyens de l’entreprise le permettent.

D’une manière plus générale, les thématiques de santé vont prendre une place encore plus importante dans le monde du travail, pendant et après la crise du Covid. Faciliter le contact entre les salariés et les professionnels de santé pourra être un véritable atout pour les entreprises à l’avenir.

Vers une pérennisation du télétravail ?

Bien que cela puisse paraître paradoxal, le télétravail devrait faire partie des grands enjeux du retour au bureau des salariés, même au delà de son recours plusieurs jours par semaine.

En effet, selon une étude récente, près de 80% des salariés interrogés sont favorables à un mode de travail hybride autorisant un à trois jours de télétravail par semaine, et ce malgré les inconvénients que le distanciel peut apporter. Il sera donc essentiel pour les entreprises d’étudier les conséquences de la généralisation du télétravail pendant la crise sanitaire afin de mieux l’encadrer et l’appliquer dans leur activité. L’équipement des collaborateurs, par exemple, devra être évalué, et il en sera de même pour tous les autres aspects de ce mode de travail qui pourrait, au final, devenir une habitude pour les salariés.

Sur le même sujet

Accident de travail : procédure et maintien de salaire
Conseils RH
Accident de travail : procédure et maintien de salaire 18 janvier 2022

En cas d’arrêt suite à un accident de travail, le salarié bénéficie d’indemnités journalières de la part de la Sécurité sociale. Celles-ci visent à compenser partiellement la perte de salaire consécutive à l’arrêt de travail. En plus des IJSS, sous certaines conditions, l’employé peut toucher des indemnités complémentaires de la part de l’employeur. Quelle procédure en cas […]

Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu'il faut savoir
Conseils RH
Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu’il faut savoir 14 janvier 2022

Lorsque les entreprises traversent des périodes difficiles et souhaitent prévenir les licenciements, elles font appel à ce qu’on appelle l’activité partielle (AP). Cela veut dire que l’activité de l’entreprise est réduite ou suspendue temporairement, tout en conservant la possibilité de maintenir les emplois des salariés. Découvrez tous les aspects importants de ce dispositif, les nouveautés […]

Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés
Conseils RH
Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés 14 janvier 2022

L’entretien professionnel permet à l’employeur et au salarié d’échanger sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié notamment en termes de qualifications et d’emploi. L’entretien professionnel : une obligation Ce dispositif a été institué par l’ANI de décembre 2013 et rendu obligatoire dès la parution au Journal Officiel, le 7 mars 2014 de la loi votée […]

FacebookTwitterLinkedInEmail