Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Réduction Fillon 2016

7 janvier 2016 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 3 min.

Un décret du 29 décembre 2015 (JO du 31) modifie le taux des cotisations d’assurance maladie du régime général et de divers régimes de Sécurité sociale à compter du 1er janvier 2016. Par conséquence, le mode de calcul de la réduction de cotisations dite « Fillon » – englobée depuis un an dans le dispositif « zéro charge URSSAF » –  subit également des modifications. Voici une explication synthétique de ces changements, ainsi que les nouvelles valeurs à prendre en compte.

 

Réduction-Fillon-changements-2016DISPOSITIF « ZÉRO CHARGE URSSAF » EN 2016

Le dispositif « zéro cotisation URSSAF » mis en place depuis le 1er janvier 2015 dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité poursuit la mesure connue sous le nom de « réduction Fillon ». Presque toutes les charges patronales recouvrées par l’URSSAF au niveau du SMIC (1 466,62 € par mois en 2016) sont ainsi supprimées :

 

  • Assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès – 13, 59 % en 2016)
  • Allocations familiales
  • Fond national d’aide au logement (FNAL)
  • Contribution solidarité autonomie (CSA)
  • Les cotisations patronales AT/MP (accidents du travail / maladies professionnelles) dans la limite de 0,93 % en 2016

L’employeur continue à assumer les cotisations d’assurance chômage, l’AGS et la nouvelle contribution pour les organisations syndicales.

La réduction générale s’applique dégressivement au titre des gains et rémunérations inférieurs au 1,6 SMIC  par an, dans la limite d’un avantage maximal pour l’employeur, atteint au niveau du salaire légal minimum.

 

NOUVEAU CALCUL DE LA RÉDUCTION FILLON

Le montant de la réduction est calculé chaque année civile, pour chaque salarié, en tant que produit de la rémunération annuelle brute soumise à cotisations par un coefficient :

Réduction Fillon = Rémunération brute annuelle x Coefficient

La formule de calcul de ce coefficient dépend d’un paramètre « T » :

Coefficient = (T/0,6) x (1,6 x SMIC annuel / rémunération annuelle brute -1)

Le « T » est égal à la somme des toutes les cotisations patronales inclues dans le dispositif, au niveau du SMIC, et correspond à la valeur maximale du coefficient.

Comme mentionné au-dessous, le décret n° 2015-1852 du 29 décembre 2015 fixe le taux de cotisation patronale d’assurance maladie à 12,84 % au 1er janvier 2016 (au lieu de 12,80 %). Le taux de cotisation à la charge du salarié (0,75%) reste inchangé. Le décret prévoit également que, à partir de cette date, la réduction est imputée sur les cotisations AT/MP à hauteur d’un taux qui sera fixé à 0,93% (au lieu de 1% en 2015).

Ces changements ont conduit à des nouvelles valeurs à prendre en compte pour le paramètre « T » en 2016. Le tableau ci-après résume ces valeurs, applicable pour le calcul de la réduction Fillon pour le cas général :


Gains et rémunérations versées par entreprise : Paramètre « T »  2016
< 20 salariés + FNAL 0,10 % 0,2802
≥ 20 salariés + FNAL 0,50 % 0,2842
                             FNAL 0,20 % (dégressivité) 0,2812
                             FNAL 0,30 % (dégressivité) 0,2823
                             FNAL 0,40 % (dégressivité) 0,2833

Pour les salariés affiliés à une caisse de congés payés, la valeur du T sera affectée d’un coefficient de 100/90.

 

LIENS UTILES

 

LIRE AUSSI

– Le projet de loi de finances pour 2016
– Garantie minimale de points : quel montant GMP en 2016 ?
– Le montant du SMIC au 1er janvier 2016
– Versement transport : ce qui change en 2016
– Mutuelle d’entreprise obligatoire au 1er janvier 2016
– Régime des sommes isolées supprimé au 1er janvier 2016
 Ce qui change pour la paie au 1er janvier 2016
 Taxe d’apprentissage : Rue de la Paye soutient L’Espérance-Patronage Saint-Louis

L’actualité

Actualité paie
« Barème Macron » : les Prud’Hommes maintiennent leur opposition 11 septembre 2019

Le 17 juillet 2019, la Cour de Cassation avait rendu son avis validant le nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle. Ce positionnement favorable envers le nouveau « barème Macron » n’avait pas fait l’unanimité auprès des Conseils des Prud’Hommes. Actuellement, deux conseils ont refusé de suivre la position de la Cour […]

Actualité paie
Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte ! 9 septembre 2019

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant […]

Actualité paie
Le contrat d’accès à l’entreprise 2 septembre 2019

Entré en vigueur le 1er juillet 2019, le contrat d’accès à l’entreprise est une nouvelle forme de Contrat à Durée Déterminée. Bien qu’encore à titre expérimental, son principal objectif est de faciliter l’insertion professionnelle de personnes qui rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi. Ce type de contrat est réalisable partout en France métropolitaine et d’Outre-Mer, […]

FacebookTwitterLinkedInEmail