Conseils RH

Protéger ses salariés pendant la canicule

30 juin 2021 par Vincent Langlois - Lecture 3 min.
Protéger ses salariés pendant la canicule

En tant qu’employeur, vous vous devez de veiller à la santé et à la sécurité de vos salariés. En cas de vague de fortes chaleurs ou de canicule, c’est à vous de prendre les mesures nécessaires pour protéger vos salariés face aux risques liés aux températures élevées et prévenir les accidents du travail qui peuvent en découler.

Rappel :
L’exposition à de fortes chaleurs augmente drastiquement le risque de coup de chaleur. Les principaux symptômes à remarquer lorsqu’un salarié en est victime sont : 

  • Les maux de tête, vertiges, nausées et vomissements ; 
  • Dans les cas plus graves, des malaises avec perte de connaissance. 

Pour éviter les plus possibles un accident du travail lié à la canicule, vous devez adapter les conditions de travail de vos salariés. Plusieurs solutions existent, revoyons les plus efficaces ensemble.

Adapter les horaires et l’espace de travail à la canicule

Afin d’éviter à vos salariés de travailler pendant les heures de la journée où la température est la plus élevée, vous pouvez décaler la journée de travail. Vous pouvez au choix, demander à vos salariés d’embaucher plus tôt le matin, ou terminer le travail plus tôt le soir.

Vous pouvez également décider de proposer la mise en télétravail à vos salariés. Ce recours ponctuel constitue une piste intéressante en période de canicule, surtout si cela permet aux salariés concernés d’éviter de long trajet en transport en commun. Vous seul en tant qu’employeur pouvez décider d’autoriser le télétravail.

Attention !
Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires pour protéger vos salariés, s’ils ont un motif raisonnable de penser que la chaleur extrême dans laquelle ils travaillent présente un danger grave et imminent pour leur santé, ils pourront exercer leur droit de retrait. 

Une autre mesures efficaces est de réduire la cadence de travail, ou d’augmenter la durée des pauses des salariés ou la fréquence de celles-ci. Vous devez également mettre de l’eau fraîche et potable à disposition de l’ensemble de vos salariés, et privilégier le travail en équipe pour éviter l’isolement et qu’un salarié se retrouve en difficulté sans être remarqué.

Dès que vous en avez la possibilité, revoir l’aménagement de l’environnement de travail des salariés devient une priorité. Pour les salariés travaillant en extérieur, vous devrez aménager l’espace de travail pour les protéger des conditions atmosphériques, à savoir :

  • Fournir un local permettant leur accueil dans des conditions préservant leur santé et leur sécurité en cas de conditions météorologiques les exposant à des risques ;
  • Ou, en cas de travail sur un chantier, d’aménager celui-ci en garantissant des conditions équivalentes.

Attention !
Le réaménagement de l’espace de travail de vos salariés doit cependant continuer à respecter les mesures de prévention contre la propagation du Covid-19 déjà mises en place dans vos locaux. 

Port de charges et équipements de protection

Si vos salariés ont pour mission de transporter des charges lourdes, il est recommandé de leur éviter ce genre de tâches le plus possible, et de privilégier des aides mécaniques pour la manutention de charges.

Un travail demandant un effort physique conséquent va de pair  avec un équipement de protection adéquat. Une période de fortes chaleurs ne doit pas être un prétexte pour vos salariés pour passer outre le port d’un Équipement de Protection Individuel (EPI).

Vous pouvez toutefois adapter l’EPI de vos salariés en leur fournissant un équipement :

  • Plus clair, afin de moins retenir la chaleur ;
  • Si cela est possible, un EPI anti-transpirant s’avère très efficace.

Prévention et gestion des risques

L’évolution de la situation climatique suggère la multiplication des vagues de chaleur. Les fortes chaleurs font courir plusieurs risques pour les travailleurs que l’employeur doit prendre en compte.

En amont des périodes de vagues de chaleur, il est ainsi recommandé :

  • Actualiser la documentation et réfléchir à un plan de gestion interne des périodes de fortes chaleurs ;
  • Désigner un responsable de la préparation et de la gestion de ces périodes ;
  • Recenser les postes de travail les plus exposés ;
  • Informer les salariés des risques, symptômes potentiels, et des moyens de s’en prévenir ;
  • Mettre à disposition des salariés des locaux ventilés et de de l’eau potable fraîche et facilement accessible gratuitement ;
  • S’assurer de l’état de marche des équipements permettant de limiter les effets de la chaleur (ventilation, stores, etc…)

Il est également conseiller de consulter régulièrement les prévisions météorologiques afin d’anticiper au mieux voire réaménager l’activité notamment si elle doit avoir lieu en plein air si celle-ci comporte des efforts physiques conséquents.

Activation du Plan National Canicule

En 2020, la Santé publique a adapté la surveillance sanitaire et la prévention des conséquences des vagues de chaleur, malgré le contexte de l’épidémie de Covid-19. Cette instruction reste valable en 2021.

Ainsi, depuis le 1er juin 2020, le Plan National Canicule (ou PNC) a été activité. Ce plan a pour objectifs :

  • L’anticipation des périodes de canicule ;
  • La mise en oeuvre d’actions aux niveaux local et national pour prévenir et limiter le plus possible l’impact sanitaire des vagues de chaleurs ;
  • L’adaptation idéale des mesures de prévention et de gestion des travailleurs au niveau territorial.

L’épidémie de Covid-19 est également prise en compte dans le PNC, en tant que facteur aggravant, étant donné que les populations vulnérables à la maladie sont souvent aussi sensibles aux fortes chaleurs (âge avancé, malade chronique, etc..)

Sur le même sujet

référent santé et sécurité
Conseils RH
Le référent santé et sécurité au travail de l’entreprise 29 septembre 2022

Une bonne entreprise possède parmi ses atouts une bonne politique de prévention. Pour l’appliquer efficacement, le référent santé et sécurité au travail (ou aussi « préventeur ») assiste l’employeur, notamment pour évaluer les risques professionnels et planifier des actions de prévention. Autour de ce rôle, de nombreuses questions peuvent se poser : Est-il obligatoire d’avoir un tel […]

DUER
Conseils RH
Rédiger le DUER de son entreprise 29 septembre 2022

Un employeur se doit d’évaluer les risques professionnels liés à l’activité de son entreprise auxquels seront exposés les salariés. Une bonne évaluation des risques permet de mettre en place des mesures de prévention et de protection efficaces. Une fois relevés, les risques professionnels doivent être retranscrits dans un Document Unique d’Évaluation des Risques professionnels, ou […]

accidents du travail bénins
Conseils RH
Le registre des accidents du travail bénins 29 septembre 2022

Il peut arriver qu’un salarié soit victime d’un accident du travail. Dans certains cas de figure, l’accident peut être suffisamment léger pour être considéré comme bénin. En établissant un registre des accidents du travail bénins, l’employeur peut éviter une déclaration d’accident du travail. Anciennement, une autorisation de la CARSAT était nécessaire à l’ouverture d’un tel […]

FacebookTwitterLinkedInEmail