Paie pratique

La prime de 13ème mois : attribution et calcul

9 juillet 2021 par Mihaela Mita - Lecture 3 min.
La prime de 13ème mois : attribution et calcul

Pour certains salariés, la fin de l’année s’accompagne du versement d’une prime de 13eme mois ou d’une prime annuelle. L’octroi du 13ème mois est un avantage salarial prévu par la convention collective, par le contrat de travail ou bien par les usages internes de l’entreprise. Dans quelles conditions un employé peut demander le paiement de la prime ? Comment est-elle calculée et quelles sont les règles de versement ?

Prime de 13ème mois : définition générale

Une prime de 13ème mois (ou « le 13ème mois ») est une prime exceptionnelle qui vient s’ajouter au salaire habituel du salarié. Elle n’est pas prévue par la loi.

De ce fait, l’employeur n’est pas tenu de verser un 13ème mois à ses salariés, sauf si le versement est prévu par :

  • La convention collective ;
  • Un accord collectif, d’entreprise, d’établissement,… ;
  • Le contrat de travail du salarié ;
  • Un usage d’entreprise, par décision unilatérale de l’employeur si le versement devient fixe.

Bénéficiaires et versement de la prime

Les bénéficiaires de la prime de 13ème mois sont ceux prévus par l’accord qui la met en place. Si rien n’est prévu ou si la prime résulte d’une décision de l’employeur, il est impératif que son attribution ne soit pas discriminatoire.

L’employeur ne peut pas faire de différence selon le type de contrat de travail ni selon le temps de travail des salariés concernés. L’accord d’entreprise ou la convention collective peuvent toutefois prévoir des dispositions réservant le 13ème mois aux salariés de l’entreprise à partir d’un certain seuil d’ancienneté.

La date et les modalités de versement du 13ème mois sont généralement prévues par l’accord qui met en place cette prime. Elle peut être acquitté en une fois ou être représentée sous forme de complément de salaire mensuelle, permettant au salarié d’être, au final, payé sur 13 mois au lieu de 12. Le 13ème mois est en général versé en janvier ou en février, mais il n’y a pas de règles précises sur sa période de versement en dehors du support qui établit la prime.

Calcul de la prime de 13ème mois

Sauf dispositions contraires, tous les éléments de rémunération sont pris en compte dans le calcul du 13ème mois, à l’exception des remboursements des frais professionnels.

Le montant du 13ème mois peut ainsi correspondre :

  • Soit au salaire brut de base du salarié ;
  • Soit à une moyenne des salaires perçus au cours de l’année.

Certains éléments de calcul peuvent être inclus ou exclus selon les indications présentes dans l’accord d’entreprise, la convention collective, ou tout autre texte qui établit le versement du 13ème mois.

Les absences, qui ne sont pas considérées comme du temps de travail effectif, peuvent également être retenues sur le calcul et donc réduire le montant de la prime. En revanche, si le salaire du bénéficiaire contient une partie fixe et une partie variable, la partie variable doit être prise en compte pour son calcul.

Simplifiez le calcul des primes de vos salariés : contactez-nous !

Il est possible qu’un arrêt maladie ait également un impact sur le 13ème mois. Tout va dépendre de l’accord qui institue la prime. Si l’accord ne prévoit rien en la matière, l’arrêt maladie n’aura aucun impact dans le calcul du 13ème mois. Cependant, 2 situations peuvent exister :

  • L’accord prévoit que la prime soit liée au temps de présence du salarié dans l’entreprise ;
  • Ou l’accord prévoit que le 13ème mois soit lié au temps de travail effectif.

Dans ces deux cas, le montant de la prime peut être réduit du fait de l’arrêt de travail. Il faudra toutefois vérifier que l’arrêt maladie n’est pas considéré comme du temps de travail effectif dans la convention collective de l’entreprise. En effet, certaines conventions indiquent parfois que les arrêts maladie n’ont aucune incidence sur le calcul.

Tags:

Sur le même sujet

convention collective métallurgie
Paie pratique
Convention collective Métallurgie : grille des salaires 2022 21 janvier 2022

Pour externaliser la paie, contactez-nous Les salaires minima dans la convention collective métallurgie (ingénieurs et cadres – BO n° 3025, IDCC 0650) ont été mis à jour par un accord signé le 22 janvier 2021, étendu par l’arrêté du 9 juin 2021 (JO du 29). Voici donc les montants à appliquer pour les salariés relevant […]

Agent de sécurité
Paie pratique
Agent de sécurité : rémunération et spécificités de la paye 20 janvier 2022

La convention collective prévention et sécurité régit les rapports entre les agents de sécurité et les sociétés de sécurité privée : entreprises offrant des services de surveillance, de sécurité, d’intervention incendie, d’assistance aux personnes, protection rapprochée etc. Nous vous présentons les barèmes des salaires minima dans ce secteur – revalorisés au 1er janvier 2022 – […]

Calcul exonération Lodéom
Paie pratique
Calcul exonération cotisation Lodéom 2022 14 janvier 2022

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 a apporté des modifications concernant le dispositif d’exonération de cotisations dite « Lodéom » spécifiques aux employeurs d’Outre-mer. Passons en revue le mode de calcul de l’exonération Lodéom et les nouveautés à prendre en compte dès le 1er janvier 2022. Cotisations exonérées Lodéom Les cotisations et contributions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail