Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

PME, pourquoi changer de prestataire paye ?

12 novembre 2015 par Xavier THÉOLEYRE - Lecture 3 min.

Du fait de sa complexité et de son évolution constante, la majorité des entreprises françaises ont recourt à l’externalisation pour la gestion de la paye. Les TPE confient les payes à leur expert-comptable, les PME préfèrent faire appel à des pure players tels que Rue de la Paye.

 

Raisons-de-externalisation-paye-PMERAISONS DE L’EXTERNALISATION PAYE PME

Les motifs d’externalisation de la paye sont propres à chaque entreprise. Cependant nous pouvons distinguer les caractéristiques les plus courantes.

La gestion de la paye est une affaire de spécialistes. Le poids du code du travail auquel il faut encore ajouter les conventions collectives, accords interprofessionnels, accords de branche et d’entreprise demande une grande maîtrise. De plus, la législation du travail est une matière vivante et mouvante qui demande une attention de tous les instants. Dans les entreprises les plus petites, il n’est souvent pas rentable de créer un poste en RH pour gérer cette complexité.

Le recrutement et la fidélisation d’un gestionnaire de paye peut aussi être difficile. Comme la fonction paye est exigeante, les bons profils sont rares et fortement recherchés. On peut aussi ajouter l’inconfort de ne dépendre que d’une personne pour s’occuper de la paye. Ors une défaillance peut rapidement mettre à mal les relations avec les salariés. L’externalisation délègue toutes ses contingences au prestataire paye.

L’externalisation de la paye permet aussi au chef d’entreprise de prévoir et variabiliser les coûts car ils sont établis en fonction du nombre de salariés. Si le nombre de salariés évolue en fonction de la saisonnalité de l’activité, les coûts de la paye suivent. Les frais de formation, de mise à jour logicielle disparaissent aussi.

Une fois la décision prise d’externaliser la paye, le choix du prestataire doit être fait avec soin. Il est facile pour les TPE de confier la paye à leur expert-comptable, un partenaire avec qui une relation de confiance a déjà été établie. Pour ceux qui ne souhaitent pas déléguer la gestion paye à un expert-comptable, la symbiose avec le prestataire choisi  reste à construire.

 

PME, POURQUOI CHANGER DE PRESTATAIRE PAYE ?

Certaines entreprises font le choix de grands noms de l’externalisation de la paye pour se rendre compte qu’ils ne sont qu’un numéro et que cette structure a du mal à s’adapter à leurs modes de fonctionnement. L’attention étant portée sur les grands comptes, la PME est reléguée au rang de client anonyme parmi d’autres. À ce titre, il bénéficie de moins d’égards et le gestionnaire en charge de ses dossiers change régulièrement sans qu’il n’y ait eu assez de temps pour créer une vraie relation de travail avec lui.

À l’inverse, faire le choix d’un gestionnaire de paye indépendant ou d’une toute petite structure vous garantit un meilleur suivi. Cependant, les petites structures sont plus fragiles et dépendent d’une seule personne ce qui n’est pas totalement sécurisant.

Il est aussi possible de choisir une société dont l’activité principale n’est pas la gestion de la paye mais qui propose quand même ce service. Elle peut être éditrice de logiciels de paye ou généraliste dans le service aux entreprises. Dans ce cas, l’externalisation n’étant pas leur cœur de métier, il faut s’interroger sur la pérennité de l’activité et sur les moyens engagés pour la maintenir. En effet, la formation continue de gestionnaires de paye et la veille réglementaire et législative représentent un investissement certain.

 

POURQUOI EXTERNALISER LA PAYE CHEZ RUE DE LA PAYE ?

Rue de la paye est spécialisé dans l’externalisation de la paye depuis 15 ans. Forte de 60 salariés, elle reste à taille humaine. Toujours à l’écoute de ses clients, elle leurs propose une interface de paye simple et personnalisée. Votre gestionnaire de paye est disponible à tout moment pour répondre aux questions, que ce soit par l’intermédiaire de la messagerie intégrée, par téléphone ou visio-conférence.

Les services offerts par Rue de la Paye sont à la fois 100% digitaux et humains. Vous saisissez en ligne des variables de paye, nous mettons à votre disposition un cloud paye sécurisé pour stocker les bulletins et autres documents. Un gestionnaire de paye dédié vous suit mois après mois, répond à vos questions et connait les particularités de votre entreprise.

Rue de la paye innove en continu et déploie son Unité de lancement. Pour suivre au mieux les premiers mois de prestation, nous vous attachons un chef de projet. Ce dernier est votre interlocuteur unique pour la paye. Avec son équipe composée de spécialistes de la paye, du déclaratif et du service client, il s’assure de la qualité de la paye et des déclarations sociales, que vous maîtrisez les outils mis à votre disposition et que nos méthodes de travail s’adaptent parfaitement aux vôtres.

Tags:

L’actualité

Actualité paie
Réforme des retraites : calendrier et préparation du projet de loi 19 septembre 2019

A la suite du rapport Delevoye, rendu public durant l’été 2019, le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté le calendrier et la méthode d’opération de la réforme des retraites le 12 septembre 2019. L’objectif affiché par le Gouvernement est que ce dernier adopte le projet de loi qui mettra en place le système universel de […]

Actualité paie
« Barème Macron » : les Prud’Hommes maintiennent leur opposition 11 septembre 2019

Le 17 juillet 2019, la Cour de Cassation avait rendu son avis validant le nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle. Ce positionnement favorable envers le nouveau « barème Macron » n’avait pas fait l’unanimité auprès des Conseils des Prud’Hommes. Actuellement, deux conseils ont refusé de suivre la position de la Cour […]

Actualité paie
Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte ! 9 septembre 2019

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant […]

FacebookTwitterLinkedInEmail