Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

PLF 2018 : quelles mesures à anticiper ?

2 octobre 2017 par Xavier THÉOLEYRE - Lecture 2 min.

Le contenu du PLF 2018 (projet de loi de finances) a été divulgué par le gouvernement en Conseil des ministres en date de 27 septembre. La situation annoncée est la suivante : un déficit de 2.6% en 2018 et 0.2% en 2022. En 2018, les baisses d’impôts attendront 7 milliards € au lieu de 10 milliards € initialement annoncés. L’objectif majeur de gouvernement est d’arriver à un déficit de zéro en 2022.

PLF 2018 : LES  MESURES ANNONCÉES

Le projet de loi de finances ( PLF) est constitué par une série de mesures permettant aux entreprises d’embaucher et d’investir. Parmi les mesures qui ont impact sur la paye se trouvent :

  • La diminution des cotisations sociales salariales de 3,15 points (2,2 points en janvier 2018 et 0,95 point en octobre 2018) et hausse de la CSG de 1,7% dès janvier 2018 ;
  • Réduction progressive du taux d’impôt sur les sociétés de 33,33% actuellement à 25% en 2022 (maintien du taux réduit à 15% pour les PME dans la limite de 38.120 € de bénéfices) ;
  • Aides à la création et à la reprise d’entreprise : le projet de loi de finances prévoit aussi l’élargissement des conditions d’éligibilité à l’exonération actuellement accordée aux seuls chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise (dite exonération ACCRE) ;
  • Réduction du taux du CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) en 2018 (le taux passe de 7 à 6%) et ensuite suppression de celui-ci en 2019 au profit d’une baisse pérenne de cotisations patronales à compter de 2019 ;
  • Baisse des cotisations sociales pour les travailleurs indépendants (suppression des allocations familiales) ;
  • Abrogation du taux marginal de taxe sur les salaires : A compter du 1er janvier 2018 le taux majoré de taxe sur les salaires de 20 % sera supprimé. Dans ce cas, les rémunérations concernées seront taxées au taux de 13,60 %, comme en 2013.

En complément de ces mesures, nous attendons dans quelques semaines le projet de loi de finance de la Sécurité sociale. Son vote final en fin d’année fixera définitivement les indices et taux à prendre en compte pour réaliser les payes de 2018.

Tenant compte qu’après l’Espagne, la France est le pays le plus endetté de la zone euro, le Haut Conseil a rappelé que « Les efforts annoncés dans la loi de programmation doivent être mis en œuvre de manière rigoureuse ».

L’actualité

Actualité paie
Age de départ à la retraite : que prévoit la réforme 2019 ? 9 août 2019

La grande réforme des retraites annoncée pendant la campagne présidentielle de Macron est en route. Elle devrait entrer en vigueur en 2025. Une uniformisation des règles de calcul des pensions est souhaitée, quel que soit le régime de retraite auquel on est affilié. Nous avons déjà passé en revue les grandes axes des changements à […]

Actualité paie
Réforme assurance chômage : le système de bonus-malus 5 août 2019

Dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage annoncée par le gouvernement, un système de bonus-malus sera mis en place d’ici 2021 pour limiter les recours des entreprises aux contrats à court-terme. Selon le secteur d’activité, une entreprise pourra voir son taux de contribution patronale d’assurance chômage varier de 3% à 5,05% en fonction […]

Actualité paie
Reforme de la formation professionnelle : les changements 2019 31 juillet 2019

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » (n° 2018-771 du 5 septembre 2018) réforme la formation professionnelle en profondeur. Voici les points clés de cette réforme, entrés en vigueur dès cette année ou attendus en 2020, voire 2021. LA MONÉTISATION DU CPF A compter de cette année, le CPF n’est […]

FacebookTwitterLinkedInEmail