Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Non envoi de la DSN : quelles pénalités ?

6 novembre 2019 par Alexandra Maftei - Lecture 2 min.

Le réseau de l’Urssaf a publié le 29 août 2017 les pénalités applicables en cas de manquements aux obligations déclaratives liées à la DSN. Revue de détail de ce qui vous attend si les règles ne sont pas respectées.

A savoir :
A compter du 1er janvier 2020, il sera possible pour un employeur de cesser d’effectuer la DSN sous réserve d’autorisation des organismes de recouvrement. Cette dispense sera uniquement possible en l’absence d’emploi salarié.

DSN : rappel des conditions

La DSN (déclaration sociale nominative) est une déclaration basée sur la transmission dématérialisée,  mensuelle, unique de données issues d’un logiciel de paye. Elle concerne aussi les événements exceptionnels pouvant toucher ponctuellement les salariés (attestation employeur, arrêt maladie, congé parental etc.).

La DSN est le seul moyen de  déclarer en ligne les cotisations sociales aux organismes de protection sociale depuis janvier 2017. Elle est actuellement obligatoire pour l’ensemble des entreprises du régime général et du régime agricole de sécurité sociale.

Pénalités appliquées en cas de non-respect des obligations déclaratives

INEXACTITUDE

  • Inexactitude des rémunérations déclarées ayant pour effet de minorer le montant des cotisations dues : 1 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale par salarié ou assimilé;
  • Autres cas : 0,33 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale par salarié ou pour les données d’identification de l’employeur.

A savoir :
En cas de régularisation de l’employeur dans 30 jours suivant la transmission de la déclaration portant les données inexactes, la pénalité n’est pas applicable.

OMISSION

  • Omission de salariés ou assimilés : 1,5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale par salarié et par mois ou fraction de mois de retard (montant plafonné à 150 % PMSS par entreprise si le défaut de production est inférieur ou égal à 5 jours, plafonnement une fois par année civile maximum);
  • Autres cas d’omission : 0,5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale par salarié ou pour les données d’identification de l’employeur.

A savoir :
La pénalité est calculée en fonction de l’effectif connu ou transmis lors de la dernière déclaration produite par l’employeur.
En cas de régularisation de l’employeur dans 30 jours suivant la transmission de la déclaration portant les données omises, la pénalité est non applicable.

Sanction en cas de défaut de production dans les délais

1,5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale par salarié et par mois ou fraction de mois de retard. Le montant est plafonné à 150 % PMSS par entreprise si le défaut de production DSN est inférieur ou égal à 5 jours. Cette pénalité est plafonnée à une fois par année civile maximum. La pénalité est calculée en fonction de l’effectif connu ou transmis lors de la dernière déclaration produite par l’employeur.

Sur le même sujet

Paie pratique
Prime de vacances : quelles sont vos obligations ? 15 janvier 2020

Certaines conventions collectives prévoient une prime de vacances afin de faciliter le départ des salariés en congés. Devez-vous mettre en place une telle prime ? Quelle sont les conditions d’attribution de la prime de vacances ? Est-elle obligatoire pour tous les salariés ? Tout à découvrir dans les lignes qui suivent. PRIME DE VACANCES : CONDITIONS D’ATTRIBUTION L’employeur a […]

Paie pratique
Coiffure : grille des salaires 2020 15 janvier 2020

les salariés de la convention collective de la coiffure (IDCC 2596) conservent la même grille de salaire depuis le 1er 2019. Celle-ci avait été établie par un avenant du 31 mai 2018. Ce dernier a été étendu par un arrêté daté du 20 décembre 2018 et paru au journal officiel le 23 décembre 2018. Salaire […]

Paie pratique
Taux retraite Coiffure et professions connexes 15 janvier 2020

La convention collective de la coiffure (IDCC 2596) a définit de nouvelles classifications pour les emplois techniques et administratifs par les avenants n°23 et 24 du 16 avril 2012. CCN COIFFURE OBLIGATION D’AFFILIATION AGIRC Ils ont été complétés par l’avenant n°1 du 3 juillet 2013 rend obligatoire d’affiliation à l’Agirc des salariés classés échelon 2 […]

FacebookTwitterLinkedInEmail