Conseils RH

Les registres obligatoires de l’entreprise en 2020

19 décembre 2019 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.
Les registres obligatoires de l'entreprise en 2020

Il est obligatoire pour l’entreprise de tenir différents registres, concernant aussi bien les salariés que leurs missions.

Au 1er janvier 2020, avec l’établissement du Comité Social et Économique, les registres mis à la disposition des anciennes instances seront désormais consultables par les membres et délégués du CSE. Il est donc essentiel de s’assurer que les registres obligatoires présentés dans cet article sont disponibles, et tenus à jour.

Registre unique du personnel

A partir de l’embauche du premier salarié dans l’entreprise ou la prise en charge d’un stagiaire, l’employeur se doit de tenir un registre unique du personnel. Un registre du personnel est nécessaire par établissement comptant au moins un salarié ou stagiaire.

Le registre unique du personnel doit être tenu à disposition du CSE, de l’inspection du travail et de l’URSSAF. Empêcher le CSE de consulter ce registre constitue un délit puni d’une amende de 750 €, qui peut être appliquée pour chaque employé concerné.

Registre des dangers graves et imminents

Tout établissement disposant d’un CSE doit tenir un registre des dangers graves et imminents. Ce document regroupe les alertes signalées par les membres du CSE et les avis suggérés vis-à-vis des risques et dangers dans l’établissement.

Ce registre est donc logiquement consultable par les membres du CSE.

En cas d’accident du travail lié à un risque non consigné dans le registre, la responsabilité de l’employeur peut être engagée. Il s’expose alors à une amende pouvant atteindre 30 000 € et risque également 1 an d’emprisonnement en cas de récidive.

Registre unique de sécurité

La tenue des documents de vérification et de contrôle d’hygiène et de sécurité est obligatoire. Pour faciliter leur conservation et leur consultation, il est recommandé de les regrouper dans un registre unique de sécurité.

La constitution du registre n’est cependant pas une obligation légale. En revanche, pour manquement de tenue des documents le constituant est passible d’une amende de 750 €.

Registre de traitement des données personnelles

Pour être conforme au RGPD, il est impératif pour toute entreprise traitant des données sensibles, ou susceptibles de présenter un risque pour les droits et libertés individuelles, de tenir un registre de traitement des données personnelles.

Si l’entreprise emploie plus de 250 salariés, la tenue du registre est obligatoire quelle que soit ses secteurs d’activités.

Registre des accidents bénins du travail

L’employeur est tenu de déclarer les accidents de travail.

Avec l’accord de la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT), il est possible de remplacer cette déclaration pour les cas dits « bénins ». L’employeur devra alors réunir les différents accidents du travail considérés comme bénins dans un registre dédié.

Registre des membres de la délégation du personnel du CSE

Toute entreprise employant entre 11 et 50 salariés doit tenir un registre CSE. Ce document recense les demandes des membres de la délégation du personnel du CSE, ainsi que les réponses de l’employeur à celles-ci.

Ce registre doit être tenu à disposition de tous les salariés de l’entreprise, qu’ils soient membres du CSE ou non.

Ne pas tenir ce registre constitue un délit d’entrave au fonctionnement du CSE, passible de 7500 € d’amende.

Tags:

Sur le même sujet

Covid entreprise
Conseils RH
Covid 19 : Les protocoles sanitaires en entreprise 22 octobre 2020

Face à la recrudescence de cas de Covid-19 en France, et une quantité non négligeable de nouveaux « clusters » apparus en milieu professionnel, les protocoles sanitaires en entreprise ont été renforcés. S’ajoutent ainsi aux précédentes mesures de préventions : Le port du masque obligatoire en entreprise ; L’encouragement du recours au télétravail. Revoyons ensemble ces différentes […]

Congé de reclassement
Conseils RH
Le congé de reclassement : tout ce qu’il faut savoir 22 octobre 2020

La mise en oeuvre du congé de reclassement s’articule avec la procédure du licenciement pour motif économique dans les grandes entreprises. Au cours de celle-ci, l’employeur doit respecter certaines démarches particulières du fait de ce congé. Faisons le point sur le fonctionnement, la durée et le financement de ce dispositif. CONGÉ DE RECLASSEMENT : QU’EST-CE […]

Conseils RH
Maladie professionnelle : Prise en compte dès les premiers symptômes 21 octobre 2020

Le 1er juillet 2018, les règles de prise en compte des indemnisations pour maladie professionnelle ont changé. Elles sont plus favorables aux salariés en prenant en compte la constatation des premiers symptômes de la maladie par un médecin. Cette nouvelle règle instaure aussi une limite à la rétroactivité de l’indemnisation. LA MALADIE PROFESSIONNELLE Les conditions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail