Conseils RH

Le secrétaire et le trésorier de votre CSE

26 novembre 2019 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.
Le secrétariat et la trésorerie du CSE 2019

Parmi les fonctions du Comité Social et Économique, le secrétariat et la trésorerie représentent des tâches essentielles. Au-delà de leur nécessité au bon fonctionnement de l’institution, leur nomination est obligatoire pour les entreprises employant 50 salariés ou plus.

Désigner le secrétaire et le trésorier pour son CSE

La nomination des secrétaire et trésorier du CSE est établie par les membres du Comité. Les candidats à ce rôle doivent être des membres titulaires, à l’exception :

  • Des membres suppléants ;
  • Du président du CSE ;
  • Des représentants syndicaux.

Le secrétaire et le trésorier sont désignés lors d’une élection interne, élus à la majorité présente. Il est possible pour l’employeur ou son représentant de participer à l’élection car il est lui-même membre du CSE. La procédure de vote peut se faire à main levée comme par bulletin. C’est au règlement intérieur du CSE de définir les modalités de vote.

A savoir :
En cas d’égalité entre deux candidats, le plus âgé sera désigné comme titulaire par défaut. Le règlement intérieur du CSE de l’entreprise peut toutefois prévoir une autre règle en utilisant d’autres critères, comme l’ancienneté par exemple.

Les membres élus peuvent également nommer des adjoints. Cette nomination est fortement recommandée dans les entreprises possédant de grands effectifs. Les adjoints auront alors pour rôle de pallier à une éventuelle absence du titulaire, mais également d’appuyer leur titulaire dans leur mission.

Le rôle du secrétaire et du trésorier au sein du CSE

Les tâches du secrétaire, comme celles du trésorier, sont diverses et leur nombre variera selon l’entreprise et ses besoins. Leurs missions principales sont définies par le Code du Travail, mais peuvent être adaptées par le règlement intérieur de l’entreprise.

A titre d’exemple, le secrétaire peut s’occuper des tâches suivantes :

  • Faire office de porte-parole pour le CSE ;
  • Recueillir les informations des réunions et consigner les délibérations du CSE à la clôture de celles-ci ;
  • Veiller à l’application des directives décidées par le CSE ;
  • Conjointement avec l’employeur, établir l’ordre du jour lors des réunions.
  • Etc…

Le trésorier quant à lui peut s’occuper :

Attention !
Il est impératif pour les entreprises d’au moins 50 salariés d’élire un secrétaire et un trésorier.

Tags:

Sur le même sujet

Covid entreprise
Conseils RH
Covid 19 : Les protocoles sanitaires en entreprise 22 octobre 2020

Face à la recrudescence de cas de Covid-19 en France, et une quantité non négligeable de nouveaux « clusters » apparus en milieu professionnel, les protocoles sanitaires en entreprise ont été renforcés. S’ajoutent ainsi aux précédentes mesures de préventions : Le port du masque obligatoire en entreprise ; L’encouragement du recours au télétravail. Revoyons ensemble ces différentes […]

Congé de reclassement
Conseils RH
Le congé de reclassement : tout ce qu’il faut savoir 22 octobre 2020

La mise en oeuvre du congé de reclassement s’articule avec la procédure du licenciement pour motif économique dans les grandes entreprises. Au cours de celle-ci, l’employeur doit respecter certaines démarches particulières du fait de ce congé. Faisons le point sur le fonctionnement, la durée et le financement de ce dispositif. CONGÉ DE RECLASSEMENT : QU’EST-CE […]

Conseils RH
Maladie professionnelle : Prise en compte dès les premiers symptômes 21 octobre 2020

Le 1er juillet 2018, les règles de prise en compte des indemnisations pour maladie professionnelle ont changé. Elles sont plus favorables aux salariés en prenant en compte la constatation des premiers symptômes de la maladie par un médecin. Cette nouvelle règle instaure aussi une limite à la rétroactivité de l’indemnisation. LA MALADIE PROFESSIONNELLE Les conditions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail