Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Heures supplémentaires réduction Fillon

20 octobre 2019 par Xavier THÉOLEYRE - Lecture 2 min.

Pour inciter les entreprises de moins de 20 salariés à recourir aux heures supplémentaires, elles bénéficient d’une exonération spécifique. Elle est facile à calculer mais complique l’application de a réduction générale des cotisations patronales (RGCP dite Fillon).

EXONÉRATION FORFAITAIRE + RGCP : CUMUL PLAFONNÉ

La déduction forfaitaire sur les heures supplémentaires pour les entreprises de moins de 20 salariés est simple. Il s’agit d’une déduction d’1,50 € sur chaque heure supplémentaire payée.
Cependant, cette réduction ne peut dépasser le montant total des « cotisations patronales de Sécurité sociale, ainsi que des contributions patronales recouvrées suivant les mêmes règles » selon les termes de l’article L. 241-18 du Code de la Sécurité sociale.
L’entrepreneur calcule d’abord le montant de la réduction Fillon. Avant de le reporter sur la fiche de paye, il vérifie son montant additionné à la déduction forfaitaire sur les heures sup ne dépasse pas le plafond de de l’article L. 241-18 du Code de la Sécurité sociale. Le cas échéant, il ne mettra sur le bulletin qu’une partie de la RGCP.

QUE DOIT CONTENIR LE PLAFOND RGCP ?

L’article L. 241-18 parle des « cotisations patronales de Sécurité sociale ainsi que des contributions patronales recouvrées suivant les mêmes règles ». Il est logique d’y inclure la cotisation maladie, la cotisation vieillesse, la cotisation allocations familiales, la cotisation AT/MP mais aussi la cotisation FNAL, le versement transport et la contribution solidarité autonomie. Depuis le 1er janvier 2019 on peut y intégrer la contribution au dialogue social qui remplit les critères.
Mais aucune circulaire n’est venu apporter de précisions sur la cotisation de retraite complémentaire, qui n’est pas encore collectée par l’URSSAF ou les cotisations Pole emploi et AGS qui sont bien collectées par l’URSSAF est suivent en grande partie le régime des cotisations de sécurités social. Ces dernières cotisations sont entrées que cette année dans le champ de la réduction Fillon et devraient logiquement être comptabilisées et réduire l’avantage de la déduction forfaitaire sur les heures supplémentaires.

Sur le même sujet

Actualité paie
Impact des nouvelles règles de la Sécurité Sociale sur l’effectif de votre entreprise 22 janvier 2020

La loi PACTE, depuis son entrée en vigueur, a modifié les modalités de décompte des seuils d’effectif des entreprise prévues par le Code de la Sécurité Sociale. Les cotisations et exonérations sociales font également partie des modalités impactées. Les différents décrets de la loi ont pour but d’harmoniser les seuils d’effectifs en modifiant les règles […]

Actualité paie
Effectif de l’entreprise : nouvelles règles du Code du Travail 20 janvier 2020

La loi PACTE modifie le décompte des seuils d’effectif de salariés prévu par le Code de la Sécurité Sociale. Cette nouvelle méthode de calcul impacte par conséquent certaines obligations prévues dans le Code du Travail à compter de 2020. A savoir : Désormais, dans le cadre de la participation au résultat de l’entreprise, il faut appliquer […]

Actualité paie
Traitement en DSN : avantage en nature soumis au PAS ? 20 janvier 2020

Conformément à l’article 82 du code général des impôts, tout avantage en nature, au même titre que la rémunération versée en espèces, est imposable au titre de l’impôt sur le revenu. En conséquence il sera soumis au PAS. Dans la base de connaissances DSN, le GIP-MDS apporte plus de précisions concernant les modalités déclaratives des […]

FacebookTwitterLinkedInEmail