Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

GPEC : comment la mettre en place en entreprise ?

9 août 2018 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.

Qu’est-ce que c’est la GPEC ?

La GPEC  (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) est une stratégie globale de gestion des ressources humaines s’occupant du recrutement,  de l’évaluation des compétences et des performances, de la gestion des carrières  ainsi que de la formation professionnelle.

Elle a comme objectif l’analyse et la description des divers avenirs possibles de l’entreprise afin d’anticiper et d’éclairer les décisions concernant les ressources humaines.

En anglais, la GPEC  porte le nom de  « Human Resource Planning » (HRP) ou « Manpower planning » ou encore « Strategic workforce planning ».

GPEC  appliquée dans les entreprises

Le Code du travail français impose depuis 2005 une obligation de négocier la GPEC avec les partenaires sociaux tous les 3 ans. Cette négociation triennale s’applique aux entreprises avec un effectif supérieur aux 300 salariés ainsi qu’aux entreprises de dimension communautaire employant au moins 150 salariés.

Une étape importante de la mise en place d’une GPEC consiste en la réalisation d’une cartographie des compétences, des métiers et des outils utilisés dans la gestion des ressources humaines.

Ensuite, pour anticiper les futurs besoins  de l’entreprise, il faut réaliser une projection des emplois et des compétences actuels et mettre en œuvre les outils de la gestion des ressources humaines  pour réduire les écarts existants. Afin d’encourager une adhésion forte à la GPEC il faut aussi renforcer la communication interne entre les salariés et les managers.

GPEC : aide de l’Etat pour la mise en œuvre

Via les actions de la GPEC, les entreprises rencontrant des difficultés économiques pouvant conduire à des licenciements auront la possibilité d’obtenir une aide à l’élaboration d’un diagnostic et d’un plan de redressement. L’aide accordé par le gouvernement consiste en une exonération des indemnités de départ volontaire dans la limite de 4 fois le plafond de la sécurité sociale.

Pour élaborer un plan GPEC, l’Etat accorde ainsi des aides financières aux entreprises de moins de 300 salariés. Ces indemnités sont versées à condition que les  employés aient  retrouvé un emploi stable, ou crée ou repris une entreprise.

Sur le même sujet

Paie pratique
Prélèvement à la source sur le bulletin de paie simplifié 9 juillet 2020

Depuis l’arrêté du 12 mai 2018, les maquettes officielles et obligatoires du bulletin de paie simplifié à respecter par les employeurs ont été modifiées. Les principaux changements sont issus de la loi de financement de la Sécurité sociale et visent pour l’essentiel, à intégrer une mention info rmative sur la baisse des cotisations salariales. Au […]

Paie pratique
Les spécificités de la paie outre-mer 29 juin 2020

La paie des salariés dans les entreprises basées outre-mer est soumise à une réglementation très spécifique. Via la loi Lodéom, certaines entreprises bénéficient d’exonérations de cotisations sociales et patronales en fonction de leur secteur d’activité et de leur effectif. Dispositifs d’exonération de cotisations dans les DROM-COM L’exonération de cotisations patronales appelée « exonération Lodéom » est applicable […]

Paie pratique
Versement Transport 2020 : les changements au 1er juillet 25 juin 2020

A partir du 1er juillet 2020, le taux du versement mobilité (VM), anciennement applelé versement transport (VT), ou le taux de versement mobilité additionnel (VMA) évolue. Cette évolution dépendra du territoire et de son Autorité Organisatrice des Transports Urbains. COTISATION TRANSPORT : RAPPEL DES CONDITIONS L’ensemble d’employeurs des secteurs public et privé employant 11 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail