Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH

Covid-19 et canicule : comment les gérer en entreprise ?

20 juillet 2020 par Vincent Langlois - Lecture 3 min.

L’été est souvent synonyme de période de fortes chaleurs. Bien que les entreprises soient habituées à ces périodes, les mesures de prévention contre le Covid-19 s’ajoutant aux mesures habituelles peuvent susciter l’interrogation.

Pour répondre à ces interrogations, une instruction interministérielle vient préciser les précautions et mesures de prévention à prendre en cas de canicule pendant l’épidémie.

Fortes chaleurs et Covid-19 : définition générale et prévention

Une période de fortes chaleurs peut présenter une intensité variable. Elle peut être classée dans les catégories suivantes, selon son intensité :

  • Pic de chaleur : une température très élevée sur une durée de quelques jours, présentant des risques pour les personnes sensibles ou surexposées ;
  • Épisode persistant de chaleur : une température élevée sur une période d’au moins trois jours. Les risques sont semblables au pic de chaleur, mais sur une période plus longue ;
  • Canicule : période de forte chaleur dépassant les seuils départementaux sur une période excédant 3 jours et 3 nuits. Les risques sont accrus, notamment en raison de la faible baisse de température la nuit.
  • Canicule extrême : une période de canicule sur une très longue durée, impactant une large zone géographique. Les risques sont extrêmement élevés pour les personnes sensibles et/ou surexposées.

Rappel :
Si les salariés d’une entreprise sont exposés aux fortes chaleurs estivales (travail en extérieur, etc…), celle-ci devra ajouter ce risque dans son DUER

Selon les prévisions de Météo France, le territoire français, en particulier la métropole, devra faire face à des vagues de chaleurs simultanément à la circulation active du Covid 19. Il est important pour les entreprises de ne pas sous-estimer les risques des périodes de fortes chaleurs, mais il est tout aussi important de maintenir les mesures de protection et de prévention contre la propagation du virus Covid-19, notamment :

  • Le port du masque dans les espaces publics clos ;
  • La distanciation d’au moins 1 mètre de distance entre chaque personne ;
  • Se laver régulièrement les mains avec du gel hydroalcoolique ;
  • Etc…

Consignes pour les bénévoles et professionnels de santé

Une des mesures essentielles pour aider les personnes isolées ou sensibles lors d’une canicule reste la présence humaine.

Que cette présence soit faite bénévolement (par des voisins par exemple) ou par des professionnels de santé, elle est contraire aux mesures de distanciation sociale préconisée pour limiter la propagation du virus.

De ce fait, un équipement supplémentaire sera nécessaire pour protéger le bénévole/professionnel et la personne isolée/à risque visitée. L’ensemble des acteurs locaux doit être sensibilisés aux besoins :

  • D’assurer une stock supplémentaires de masques, gants, etc… pour les personnes visitant des personnes isolées ;
  • De renforcer les potentiels effectifs (appel à bénévoles ou mobilisations supplémentaires).

Covid-19 : principales mesures de prévention dans les établissements recevant du public

Dans le contexte sanitaire de l’épidémie, l’aération des endroits clos est particulièrement important pour le renouvellement de l’air intérieur et le maintien d’une température fraîche.

Les personnes responsable et les gestionnaires des établissements recevant du public (dont des personnes vulnérables) doivent s’assurer que les installations en matières de systèmes de ventilation et de climatisation soient opérationnels et conformes aux recommandations en la matière.

A compter du 20 juillet 2020, le port du masque est également obligatoire dans tous les établissements public clos. De plus, l’utilisation de ventilateurs dans les espaces collectifs est cependant contre-indiquée si plusieurs personnes sont présentes dans le même espace en même temps, et même si celles-ci portent un masque.

Protection des travailleurs en période de canicule

En cas de déclenchement d’une procédure de vigilance rouge (canicule ou canicule extrême), l’employeur se devra obligatoirement de réévaluer quotidiennement les risques encourus par chaque salariés en fonction. Les différents facteurs à évaluer sont :

  • Le niveau de température et son évolution au cours de la journée ;
  • La nature des tâches des salariés devant être effectuées, en particulier celles en plein air, dans un environnement où les températures sont élevées par défaut, ou demandant un effort physique particulier ;
  • L’âge et l’état de santé des salariés.

Selon l’envergure des risques évalués sur les facteurs cités précédemment, l’employeur devra prendre plusieurs dispositions :

  • Aménager la charge de travail, les horaires, et l’organisation générale du travail pour garantir la sécurité de tous les salariés pendant toute la période de canicule ;
  • Envisager de passer en télétravail un ou plusieurs salariés plus vulnérables (femmes enceintes, salariés souffrant de pathologies chroniques, salariés handicapés, etc..).

Sur le même sujet

Conseils RH
Contrat unique d’insertion : CUI-CAE et CUI-CIE 5 août 2020

Le contrat unique d’insertion (CUI) associe formation et aide financière pour faciliter l’embauche de personnes dont les candidatures sont habituellement rejetées. Il se divise en deux catégories : le contrat initiative emploi (CUI-CIE), qui concerne le secteur marchand industriel et commercial, et le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE), qui s’adresse au secteur non marchand, public […]

Conseils RH
Protéger ses salariés pendant la canicule 30 juillet 2020

En tant qu’employeur, vous vous devez de veiller à la santé et à la sécurité de vos salariés. En cas de vague de fortes chaleurs ou de canicule, c’est à vous de prendre les mesures nécessaires pour protéger vos salariés face aux risques liés aux températures élevées et prévenir les accidents du travail qui peuvent […]

Conseils RH
Le droit à la déconnexion : quelles modalités ? 29 juillet 2020

L’omniprésence du digital dans les entreprises peut empiéter sur la vie privée du salarié. Pour éviter cette intrusion, un droit « à la déconnexion » figure dans le Code du Travail. Il a pour objectif de permettre le respect des temps de repos et de congés du salarié, ainsi que de respecter sa vie personnelle et familiale. […]

FacebookTwitterLinkedInEmail