Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Gardien d’immeuble : spécificités de la paye

1 janvier 1970 par Alexandra Maftei - Lecture 3 min.

Plus de 40 000 personnes sont adhérentes à la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d’immeubles. Cette CCN (brochure 3144) est applicable à compter du 27 avril 2009. Elle propose une grille de salaires minima bruts ainsi que des spécificités concernant la prime d’ancienneté, le logement de fonction, le congé, le licenciement ou la mutuelle. Découvrez en plus sur les particularités de la paye gardien d’immeuble dans les lignes suivantes.

gardien d'immeuble

CCN GARDIEN D’IMMEUBLE ET CONCIERGE : ÉLÉMENTS PARTICULIERS

Salaire minima conventionnel 2017

Le salaire minimal conventionnel est déterminé en fonction de la catégorie :

  • catégorie A : correspond à ceux travaillant dans un cadre horaire : 151,67 heures par mois pour un emploi à temps complet ;
  • catégorie B correspond à ceux qui effectuent des tâches précises, exprimées en unités de valeur (UV) et non en nombre d’heures. Un emploi à taux plein équivaut à 10 000 UV.

Une valeur de point et une valeur fixe sont attribuées pour chaque salarié.


Catégorie d’emploi Catégorie A Catégorie B
Valeur du point 2017 1,2777 1,4993
Valeur fixe 2017 735 € 735 €

La formule utilisée pour obtenir le salaire est :

(coefficient hiérarchique x valeur du point) + valeur fixe.

Ancienneté

Des primes d’ancienneté s’ajoutent au salaire. Elles sont calculées sur le salaire brut mensuel conventionnel selon le barème ci-dessous :

  • 3 % après 3 ans de service chez le même employeur ;
  • 6 % après 6 ans de service chez le même employeur ;
  • 9 % après 9 ans de service chez le même employeur ;
  • 12 % après 12 ans de service chez le même employeur ;
  • 15 % après 15 ans de service chez le même employeur ;
  • 18 % après 18 ans de service chez le même employeur.

Logement et frais

Dans le cas où l’employé est logé par la copropriété  et se trouve dans la catégorie B, cet élément est considéré comme « salaire en nature » décompté du salaire global. Le montant est évalué en appliquant à la surface d’habitation (dans la limite de 60 m²) un prix au mètre carré, en fonction de la catégorie du logement. Les valeurs actuellement en vigueur sont :

  • catégorie 1 : 3,090 € / m² ;
  • catégorie 2 : 2,439 € / m² ;
  • catégorie 3 : 1,801 € / m².

Les gardiens et les concierges relevant de la catégorie A pourront aussi bénéficier de logement uniquement si cet avantage est inscrit dans leur contrat de travail.

L’électricité, le gaz, les abonnements, le chauffage et l’eau chaude sont également pris en compte et évalués en kWh, dont le prix est fixé forfaitairement par la convention collective à 0,1491 € TTC.

Mutuelle

La convention collective gardien d’immeuble prévoit que les  salariés de la branche bénéficient des garanties en matière d’incapacité, d’invalidité, de décès et de remboursement de frais de santé. Les 2 régimes conventionnels de protection sociale complémentaire sont la prévoyance (qui couvre les risques incapacité, invalidité et décès) et le régime frais de santé (qui couvre la garantie de remboursement complémentaire des frais médicaux, chirurgicaux et d’hospitalisation). Afin de toucher le régime frais de santé (organisme recommandé par la convention – Humanis) l’employé doit justifier au moins 2 mois d’ancienneté.

Congés

A part les congés payés annuels, les  repos hebdomadaire et les jours fériés dans les conditions prévus par le Code du travail, la convention stipule qu’un salarié avec une ancienneté supérieure à 10 ans chez le même employeur bénéficie  d’une majoration de la durée de congés soit :

  • 1 jour ouvrable supplémentaire après 10 ans de service ;
  • 2 jours ouvrables après 15 ans de service ;
  • 3 jours ouvrables après 20 ans de service ;
  • 4 jours ouvrables après 25 ans de service.

Un autre avantage des gardiens, concierges et employés d’immeubles c’est qu’ils bénéficient de 6 jours consécutifs de congé lors du mariage ou du Pacs, au lieu des 4 jours donnés habituellement aux salariés du privé.

Licenciement

La convention gardien d’immeuble indique aussi des périodes de préavis spécifiques pour les salariés licenciés en fonction de la catégorie et de l’ancienneté dont :

  • 1 mois pour un salarié de la catégorie A ;
  • 2 mois pour un salarié de la catégorie A avec 2 ans d’ancienneté ;
  • 3 mois pour un salarié de la catégorie B.

Le montant de l’indemnité perçue par le salarié (sauf licenciement pour faute lourde ou grave ) est aussi marqué dans la convention. En outre, le texte prévoit que, dans le cas où le salarié trouve un nouvel emploi pendant la période de préavis, il a le droit de quitter son poste. Il pourra bénéficier de cette indemnité de licenciement, à condition de prévenir son employeur au moins 1 mois à l’avance.

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]