Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Externalisation de la paie pour les PME en pleine croissance

11 mai 2017 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 4 min.

Les PME en pleine croissance ont des besoins très spécifiques  pour tout ce qui concerne la gestion de la paye et des ressources humaines. Si vous êtes le dirigeant d’une structure ayant franchi le seuil de 50 salariés, vous devez traverser une période de transition où les exigences à l’égard de l’administration et de votre personnel se multiplient. Voilà comment l’externalisation de la paye peut vous aider à surmonter les difficultés de cette transition.

PME DE PLUS DE 50 SALARIES : UN CONTEXTE ORGANISATIONNEL COMPLEXE

Beaucoup d’employeurs redoutent le passage de la barre de 50 salariés. A partir de ce seuil, de nouvelles obligations sont à prendre en compte. Parmi les principaux changements il faut compter :

  • La création du comité d’entreprise (CE), une évolution profonde du fonctionnement de l’entreprise, impliquant une allocation importante de ressources :
    • Une réunion tous les deux mois au minimum ;
    • 20 heures de délégation par mois pour chacun des salariés élus (3 titulaires au minimum) ;
    • Un budget à allouer pour son fonctionnement – moins 0,2 % de la masse salariale.
  • L’installation du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), impliquant aussi de libérer d’heures de délégation pour au moins 3 élus du personnel ;
  • La conclusion d’un accord de participation, dispositif établissant le mode de calcul d’une prime à accorder aux salariés lors que l’entreprise réalise de bons résultats financiers ;
  • La mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) en cas de licenciement collectif (plus de 10 salariés en moins de 30 jours) ;
  • La conclusion d’un accord sur l’emploi des salariés seniors, ainsi que d’un autre pour bénéficier de l’aidé liée au contrat de génération (jusqu’à  300 salariés);
  • Envoyer chaque mois une déclaration des mouvements de main-d’œuvre (DMMO) pour signaler à l’administration tous les contrats de travail conclus ou rompus au cours du mois.

De plus, au-delà de 50 salariés, chaque syndicat représentatif peut désigner un délégué syndical bénéficiant de 10 heures par mois pour sa mission.

Tous ces aspects complexifient encore plus l’administration du personnel dans les PME. Vous devez absolument en tenir compte pour la gestion des ressources humaines, en concordance avec tous les autres aspects juridiques et sociaux liés au pilotage RH. Sans oublier des couts associés à ce service, dont la maitrise devient impérative afin de pouvoir investir dans les axes de développement stratégique de l’entreprise.

POURQUOI SOUS-TRAITER LA PAYE ?

Dans ce contexte, l’externalisation de la paye devient une option de plus en plus intéressante de multiples points de vue. En faisant appel à un expert, vous libérez  votre service RH des contraintes de la paie et de toutes les évolutions qui la rendent de plus en plus complexe : DSN, prélèvement à la source, pénibilité etc. Cela apportera un plus d’efficacité, permettant aux RH de se concentrer sur la mise en place des instances représentatives des salariés et la négociation des accords d’entreprises ou, ci c’est déjà fait, attirer et valoriser les meilleurs  talents.

En externalisant, vous aurez également la tranquillité d’esprit d’avoir confié la gestion d’un pôle assez sensible à un prestataire spécialisé. Vous sécurisez ainsi les processus paye, car l’expert en externe a des ressources dédiées et une vraie capacité pour gérer l’ensemble de cas particuliers et situations qui peuvent survenir dans la vie des salariés.

Un dernier aspect et peut-être l’un des plus importants, sous-traiter la paye signifie tout simplement des coûts maîtrisés. La majorité des prestataires basent leurs prix sur le nombre de fiches de paye à émettre, ce qui donne une vision simple du coût réel. Cela facilite la prévision des budgets annuels, car les coûts variables liés à la formation du personnel, au renouvellement du matériel et du logiciel de paye sont supprimés.

EXTERNALISATION DE LA PAIE : POURQUOI CHOISIR RUE DE LA PAYE ?

Rue de la Paye est le partenaire historique des PME, avec une longue ancienneté sur le marché de l’externalisation de la paye. Notre plateforme simple et pratique vous permet de visualiser votre activité paie d’un seul coup d’œil. Entièrement accessible sur le web, elle est actualisée au quotidien pour vous faire profiter de nouvelles fonctionnalités ou pour prendre en compte les derniers changements législatifs.

Une gestion différenciée des droits d’accès à l’interface vous permet de sécuriser l’information. Vous pouvez personnaliser les accès pour déléguer la saisie des variables de paie et votre service RH en garde la validation. Vous  gagnez ainsi en flexibilité, vous passerez moins de temps sur ces taches, tout en pouvant suivre votre cycle de paye et ayant une vision globale de vos indicateurs RH.

Au-delà de notre plateforme de paye interactive et conviviale, la solution Rue de la Paye est également synonyme d’un accompagnement personnalisé. Cela est évident dès le début de notre partenariat : vous allez être pris en charge par notre Unité de Lancement, un département entièrement dédiée au démarrage de la prestation. Elle se charge de la reprise de vos payes, s’assure de la bonne prise en main de notre solution par vos équipes et de la qualité du paramétrage. Ensuite, votre gestionnaire de paie sera comme un de vos collaborateurs. Il connaitra tous vos priorités et les particularités de vos dossiers et il sera toujours  joignable directement par téléphone et messagerie.

De plus, avec nos pack d’externalisation paye PME assistance et/ou protection juridique inclue(s), vous avez également la possibilité d’interroger des juristes en illimité sur vos  relations avec les organismes sociaux ou avec vos salariés et leurs instances représentatives.

Dernier point mais pas le moindre, en choisissant Rue de la Paye vous  pouvez bénéficier aussi de plusieurs prestations optionnelles, en fonction de vos besoins : des bilans sociaux, des éléments de pilotage de la masse salariale ou des analyses comptables par service.

L’actualité

Paie pratique
Salarié au SMIC en 2019 : quel coût pour mon entreprise ? 14 juin 2019

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

Paie pratique
Travail à temps partiel : les conditions à respecter 5 juin 2019

Le travail à temps partiel (TTP) implique une durée inférieure à la durée légale du travail (151,67 heures par mois ou 35 heures par semaine) ou à la durée conventionnelle, si celle-ci est inférieure à la durée légale. Passons en revue tout ce qu’il faut savoir sur les droits et les obligations des salariés et […]

Paie pratique
BDES : définition, contenu et fonctionnement 4 juin 2019

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES), appelée aussi auparavant la Base de Données Uniques (BDU), regroupe les informations sur les grandes orientations économiques et sociales de l’entreprise. L’ensemble des informations qu’elle contient doit permettre de donner une vision globale et claire de l’emploi, de la formation et de l’utilisation des ressources financières générées […]

FacebookTwitterLinkedInEmail