Actualité paie

Emploi franc, comment en bénéficier ?

3 février 2021 par Florina Macovei - Lecture 3 min.
Emploi franc, comment en bénéficier ?

Le dispositif d’emploi franc est une forme d’aide à l’emploi permettant à un employeur de bénéficier d’une aide lorsqu’il embauche un salarié résidant dans un Quartier Prioritaire de la politique de la Ville (ou QPV).

Devant s’achever initialement au 31 décembre 2020, le dispositif a été reconduit pour un an (soit le 31 décembre 2021) par un décret qui a également apporté des modifications à l’aide en elle-même.

Emploi franc : une aide majorée lors de l’embauche d’un jeune

Anciennement, dans tous les cas d’embauche d’un salarié à temps complet uniquement en emploi franc, l’aide fournie était du montant suivant :

  • 5 000€ dans une limite de 3 ans pour un recrutement en CDI ;
  • 2 500€ dans une limite de 2 ans pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois ;

Désormais, ces montants sont augmentés et s’applique à l’embauche d’un salarié de moins de 26 ans, toujours à temps complet, entre le 15 octobre 2020 et le 31 décembre 2021, aux montants suivants :

  • Pour un CDI, 7 000€ la première année puis 5 000€ les deux suivantes ;
  • Pour un CDD d’au moins 6 mois, 5 500€ la première année puis 2 500€ l’année suivante.

Les solutions Rue de la Paye vous facilitent l’entrée de vos nouveaux salariés !
Contactez-nous

Pour bénéficier de cette aide, l’employeur doit respecter les conditions suivantes :

  • Être à jour dans ses obligations fiscales ;
  • Ne pas avoir effectué de licenciement économique sur le poste qu’occupera le futur emploi franc dans les 6 mois précédant l’embauche ;
  • Ne pas déjà bénéficier d’une aide de l’État à l’insertion pour le salarié recruté.

De plus, le salarié en emploi franc ne doit pas avoir été dans l’entreprise à un autre poste au cours des 6 derniers mois. Il n’est pas possible de bénéficier de cette aide pour un contrat d’apprentissage. Un établissement public, une société économique mixte ou un particulier employeur ne peut pas bénéficier du dispositif.

Les emplois francs accessibles pour les demandeurs d’emploi

Il est également possible pour un employeur de bénéficier de la prime emploi franc s’il embauche un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par la mission locale. Ce futur salarié doit impérativement résider dans un quartier prioritaire de la ville.

L’employeur doit respecter les conditions suivantes :

  • Être à jour dans ses obligations fiscales ;
  • Ne pas avoir effectué de licenciement économique sur le poste qu’occupera le futur emploi franc dans les 6 mois précédant l’embauche ;
  • Ne pas déjà bénéficier d’une aide de l’État à l’insertion pour le salarié recruté ;
  • Embaucher la personne en CDI ou CDD d’au moins 6 mois.

Dans ce cas de figure, l’aide perçue sera du montant suivant :

  • 5 000€ par an sur 3 ans pour un CDI ;
  • 2 500€ par an sur 2 ans pour un CDD d’au moins 6 mois.

Si le contrat de travail est interrompu avant son terme, le montant de l’aide est calculée proportionnellement à la durée effective de travail. Si le salarié travaille à temps partiel, le montant de l’aide sera calculé sur son temps de travail hebdomadaire.

Comment demander la prime pour embauche d’un emploi franc ?

C’est à l’employeur de demander l’aide financière. Il effectue sa demande auprès de Pôle Emploi dans les 3 mois suivants la date de signature du contrat de travail en remplissant le formulaire dédié.

La prime est ensuite versée chaque semestre, après transmission d’une attestation de l’employeur à Pôle Emploi. Si le montant de l’aide est inférieure à 100 €, elle n’est pas versée à l’entreprise.

L’absence de transmission d’attestation de présence du salarié dans les 2 mois suivant une échéance de versement peut entraîner la perte définitive du droit à l’aide sur cette période. Une absence d’attestation de présence dans les 4 mois suivant une échéance entraînera la perte définitive du droit au versement de l’aide.

De plus, l’aide ne pourra être versée en cas :

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail